dimanche 10 février 2013

Valls : "La colère des ouvriers doit être canalisée par les syndicats"

Pour ceux qui en doutaient encore, aveu extrêmement clair de Manuel Valls sur la raison d'être des syndicats... Pas étonnant que le pouvoir les arrosent d'argent public...

Et il a pas l'air rassuré le Manuel Valls.

En fait, il a beau essayer de jouer au dur, il m'a plutôt l'air de ne pas en mener large... Il est en première ligne et il doit voir défiler les rapports des RG... Il a presque l'air effrayé. Ça transpire...

Tous ces importants ne sont que des ballons d'air chaud qui n'ont que les mots pour faire croire à leur pouvoir. Ils palpent un peu d'oseille pour défendre la richesse illégitime et faire tenir le status quo par tous les moyens. Et là désormais, sans croissance, la richesse illégitime a besoin de spolier les petits pour survivre... Mais ça risque de devenir intenable. Et le roi est nu...

Valls : "La colère des ouvriers doit être canalisée par les syndicats"
Europe 1, 08/02/2013 (en Français texte en français )


C'est plutôt drôle tout ça... Alors que la relique sacrée de la "République", la Liberté guidant le peuple, a été vandalisée cette semaine, on voit bien de quel côté des barricades ils se tiennent tous ces gens de gôche...

Qu'on se le dise... Les sacrifiés du libre échange bidon et des rentes de l'aristocratie publique qui démolit notre compétitivité doivent partir au caniveau, dans le calme et sans moufeter.

C'est emmerdant tous ces gueux quand même.

Faudrait quand même pas déranger l'hyper classe illégitime attalienne pendant qu'elle rote son risotto au homard et noix de Saint Jacques de Compostelle au curcumin bleu du brésil à 345€ les 100 grammes, de chez Costes...

Qu'on leur donne donc de la brioche.

Quant aux syndicats, je m'autoquote rapport à une manif le 16 novembre dernier :


Regardez le défilé... Unef et j'en passe...

Que des syndiqués fonctionnaires, qui défilent contre l'austérité des banquiers...

Quelle arnaque !

Ces gens là sont les alliés objectifs des banquiers, les premiers se surpayant par la dette des seconds.

A tenir le pavé et à revendiquer pour eux mêmes la colère, ils sont contre productifs et empêchent toute cristallisation de la colère des vrais exploités.

Franchement, quel précaire exploité du privé peut se sentir solidaire de ces gens et avoir envie de défiler avec eux ?

La prise de conscience devient générale et ce n'est pas un hasard si les cortèges sont de plus en plus courts et épars, et limités aux seuls aparatchiks des syndicats. Le peuple commence à comprendre, plus ou moins inconsciemment et confusément, la vraie dialectique de ce pays et comment on les berne. Ce qui signifie au passage que sous la surface, la vraie pression sociale monte et que la cocotte minute syndicale n'est plus là pour la canaliser...

Car on peut sérieusement se demander si cette fausse gôche de fonctionnaires rentiers n'est pas là uniquement comme allié objectif du pouvoir, et ne sert pas concrètement qu'à tenir la vraie frange gauche du pays... Sauf que voilà, elle est devenue un vrai repoussoir. Ils ne représentent plus personne, et ça se voit sérieusement désormais. Le pouvoir sent bien d'ailleurs qu'ils ne contrôlent plus la pression sociale, et ils s'en inquiètent... D'où les tentatives de réforme des syndicats. Ils ont besoin de la cocotte minute syndicale pour organiser le barnum de la parodie de rapport de force, et contrôler la pression sociale et la faire pédaler à vide.

A relier d'ailleurs aux affrontements sur la succession de Thibault à la tête de la CGT. Au sein même des syndicats, la révolte monte... Affrontement entre un Thibault qui voulait toujours un fonctionnaire à la tête de la CGT, mais femme, histoire de donner un os à ronger sociétal pour mieux abandonner le terrain social et s'installer dans la rente, et la base, qui a forcé à la nomination d'un ouvrier du privé.

A relier au post de Charles Gave mis plus tôt dans la soirée, sur la France en chute libre...

Ça va devenir intéressant...

3 commentaires:

  1. Encore une fois tu te trompes.

    Les vrais scandales, ils sont là (par exemple) :
    http://tinyurl.com/cj5xg43

    Une directrice société HML économie mixte en Guadeloupe, qui ramasse 1 million par an...

    Ou là encore :
    http://tinyurl.com/dyakqj2

    Le énième rapport qui dénonce les avantages chez EDF.

    etc. etc.

    Tout le pays est gangrené... Et des millions, je dis bien des millions EN CROQUENT.

    Dès lors, la "révolte" populaire c'est un gros sketch.

    Quelques dizaines de terroristes de la CGT feront leur boulot de nervis du Système, passeront à la télé, ça occupera le temps d'antenne et le cerveau des veaux.

    Et ?

    Rien.

    Ah au fait, n'oubliez pas de bien payer votre premier tiers mi février.

    On vous remercie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tiens, c'est pas toi qui est payé par l'UE pour troller systematiquement ?
      car denoncer les petits fonctionnaires qui croquent pour detourner l'attention de ceux qui en croquent 1000 fois plus ...

      Supprimer
    2. Ah ha ha...

      Les fonctionnaires voudraient nous refaire le c*l et en plus qu'on leur dise "merci".

      L'Europe est le Saint Grââl du fonctionnaire : hyper bien payé et zéro virgule zéro travail utile àaux administrés. Zéro contrôle aussi ! Leur labeur consiste exclusivement à se faire payer pour leur services de lobbying, pour favoriser les intérêts des uns ou des autres.

      Les fonctions publiques tendent toutes vers ce modèle : ce n'est pas un hasard si les pays les plus corrompus sont aussi les plus fonctionnarisés (cf Chine, Russie, Maroc...) En France, ce n'est qu'une question de temps, on a de moins en moins de contrôle sur ces saligots : quiconque a déposé un permis de construire a pu se faire une idée de comment ça se passe...

      yp

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.