mercredi 27 février 2013

Vers l'infini et au delà : vers 57% de dépense publique dans le PIB

Avec de tels niveaux, on a dû passer premiers de l'OCDE à mon avis. Devant les scandinaves...

En tous cas, tout ce turbo libéralisme, c'en est éreintant...

57% de dépenses publiques en 2013 ?
Contrepoints, Yann Henry, 27/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Selon la Commission européenne, le poids des dépenses publiques françaises devrait continuer à augmenter pour atteindre le niveau historique de 57,0% en 2013 et en 2014. En outre, le déficit public s’élèverait à 3,7% du PIB en 2013 et à 3,9% en 2014. De nouvelles hausses d’impôts devraient voir le jour pour passer sous le seuil de 3,0%.

5 commentaires:

  1. Oui Tonio !

    Nous sommes sous la coupe de :
    -l'ultra libéralisme
    -l'austérité

    !!!

    C'est dingue. A quel niveau de sida mental les gens en sont arrivés.

    Ils sont devenus incapables de juste regarder quelques chiffres et un graphique.

    Pourtant c'est pas compliqué, c'est factuel, même un collégien peut voir qu'il y a comme un léger problème au niveau du vécu, et que Orwell ("la guerre c'est la paix") est roi.

    Ben non.

    Ces gens "pensent" en mode automatique. Comme un diable qui sort de leur boîte cranienne (vide) : "sus à l'ultra libéralisme ! ", "non à l'austérité !".

    Nous connaissons les autres "mots-clés" : "extrême droâte", "râcisme" etc.
    ;-)

    Du point de vue de l'ingénierie sociale, c'est fascinant.

    Mais désespérant aussi...

    RépondreSupprimer
  2. C'est pas la dépense publique qui augmente, c'est le PIB qui baisse.

    RépondreSupprimer
  3. Sachant que les prêts immos biens rances, c'est 10% du PIB...

    RépondreSupprimer
  4. Vu que l’hôpital est dans les 57% alors que partout ailleurs il n'y est pas, on compare des carottes et des poireaux.

    Perso, j'aime bien que les professions médicales soit conventionnées, j'ai pas trop envie de me retrouver avec les voraces type US. Reste qu'on se trimbale les labos qui nous font bouffer toutes leurs saloperies et qui nous plombe bien les comptes (avec la complicité des médecins).

    RépondreSupprimer
  5. 57% ? Il ya de la marge.

    Ils avaient réussi a pousser jusqu'ou en URSS ou dans la Chine de la grande époque ?

    yp

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.