jeudi 7 février 2013

Visualisation des importations et exportations de pétrole par pays

Je vous remets quelques graphiques de ce site extraordinaire qui permet de visualiser la production et la consommation de pétrole par pays et grande zone...

Mis à jour avec les données de la BP Statistical Review 2012.

Visualisation de l'énergie
mazamascience, 07/02/2013 (en Français texte en français )
→ lien

La ligne noire, c'est la consommation du pays...

En gris colorié, c'est la production.

Reste en vert les exportations si la production excède la consommation et en rouge les importations, dans le cas inverse.

Ici pour le monde :


Notez que ce qui nous intéresse ici, c'est la zone verte ou rouge, c'est à dire la dépendance des pays à la fourniture de pétrole venant d'autres pays...

Attention, ça pique !


Entre 2000 et 2010, c'est 5 millions de barils/jour qu'il a fallu trouver...


1 million pour l'Inde

Et quand on prend tout le groupe Asie Pacifique dans son ensemble, c'est une véritable explosion de la consommation, alors que la zone ne produit quasi rien :


Côté occident, on voit que la consommation baisse :

Mais la production baissant aussi, les importations ne baissent pas.

Idem pour l'Amérique du nord :


Et plus spécifiquement les USA :


Notez bien au passage que tout le foin qu'on nous vend sur les pétroles de schistes, c'est peanuts...

L'OPEP plafonne :


La Mer du Nord se tarit :


L'Afrique décolle ... et retombe (ça doit être l'effet Libye) :


Sur le gaz en revanche, on est encore en pleine ascension :


Pour bien vous rendre compte des chiffres, l'Europe doit importer 10 millions de barils par jour. Un baril, c'est 159 litres. Ça nous fait 1,6 milliards de litres de pétrole à importer d'en dehors de l'Europe par jour... 3 litres par habitant et par jour. 3 litres    3 giga pétroliers à remplir et à faire venir chaque jour.

Et pour le cas français :

C'est 4,15L de pétrole qu'il faut faire venir chaque jour, par habitant (enfants inclus)...

7 commentaires:

  1. Moi j'ai déjà fait des stocks d'essence et de bougies. En prévision...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'essence ne se conserve pas.

      --neuneu

      Supprimer
  2. "Trente années de laissez-faire s’achèvent en Europe par une crise majeure de l’endettement. Selon le journaliste et essayiste François Lenglet, le conflit intergénérationnel explique en partie pourquoi les créanciers empêchent toute sortie par le haut de cette crise."

    http://www.boursorama.com/actualites/decryptage-fin-d-un-monde-fin-d-un-cycle-economique-0f28d0db8f3c3cc20e71fc5192010655

    RépondreSupprimer
  3. C'est précisément en voyant ces graphiques... que l'on peut parfaitement... relativiser ton post suivant au sujet d'Obama qui dit non face à Hillary qui disait oui (Syrie).

    Le conflit est inévitable.

    Car au-delà des délires de fin du monde, de retour du medhi, d'apocalypse, de religion... c'est bien de pétrole, de ressources dont il s'agit.

    La Syrie tombera. L'Iran tombera. Tout le MO va passer au hachoir à viande.

    C'est nécessaire. Et les graphiques le prouvent.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis tombé il n'y pas longtemps sur une vidéo (http://www.youtube.com/watch?v=KEF19NV_3SE) , qui montre comment cuba c'est adaptée a une quasi absence de pétrole, un labo du peak oil!!
    Très informatif, car pour répondre au choc, ils ont été obligé de décentraliser, de déconcentré, de desurbanisé et de privatiser la terre en petite parcelle!!! Le monde de demain???
    Un socialisme-libérale à la proudhon ou michéa, le travailleur paysan est propriétaire de son outil de travail (dont il tire le maximun) en l'occurence la terre et vend librement le fruit de son travail dans des coopératives dont ils sont propriètaires(ni l'état: communisme; ni la rente: le capitalisme)!!! Car je pense que le communisme comme le capitalisme AMHA sont voués à l'échec, l'un car il nie la notion de propriété privée et l'autre car il menne forcément à la concentration de richesse et à la création d'une ploutocratie de fait qui n'agit que pour son propre intéret!!
    Si demain les cubains pouvaient avoir une vraie démocratie (sans partis, directe et participative: pas une république-oligarchique) et liquider les fermes et usines d'état pour les transformer en coopérative sur ce modèle: ils seraient pour moi arrivées au système politico-économique optimal!!!

    RépondreSupprimer
  5. On peut faire des choses :

    La limite à 50 km/h en milieu dense a très peu d’utilité avec des gains de l’ordre de 10 à 15 secondes par kilomètre parcouru.
    En revanche l’impact sur la consommation de carburant est énorme : + 65%.

    Passons à une ville à 30km/h !

    http://ville30.org/le-concept-de-ville-30/30-kmh-et-temps-de-parcours/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Foutaises ! Pas la peine d'en rajouter encore !

      Si le carburant devient à ce point cher, les utilisateurs de voitures se tournerons d'eux même vers des solutions leur permettant d'équilibrer leur budget, que ce soit rouler moins vite ou utiliser d'autres moyens de transport.

      Foutez la paix aux gens !

      yp

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.