samedi 16 mars 2013

Alain de Benoist sur le parti communiste qui abandonne les symboles de la lutte des classes : à quand le godemichet et la télécommande à la place de la faucille et du marteau ?

Les reniements du PC ne m’inspirent que du dégoût…
Boulevard Voltaire, Alain De Benoist, 03/03/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Le PCF vient d’abandonner son historique marque de fabrique, la faucille et le marteau. Il est vrai qu’en France il y a de moins en moins d’ouvriers et de paysans. Nonobstant, que vous inspire ce qu’il faut bien nommer un reniement ?

Ce que devrait inspirer tout reniement : un extraordinaire dégoût. Je n’ignore rien, bien sûr, de toutes les pages noires de l’histoire du Parti communiste français. Celui-ci n’en a pas moins représenté durant des décennies une immense espérance pour des millions de travailleurs. Au fil des années, le PC a progressivement tout largué : la révolution, la grève générale, la dictature du prolétariat. C’est aujourd’hui un parti social-démocrate, qui se soucie plus de « lutter contre l’exclusion » au nom des droits de l’homme (dont Karl Marx avait fait une critique ravageuse) que de défendre le peuple contre l’emprise du Capital. La faucille et le marteau étaient précisément un symbole qui renvoyait au peuple. Je vous signale que celui-ci n’a pas disparu (les ouvriers et les employés constituent toujours la majorité de la population française) et que la guerre de classes bat plus que jamais son plein. Mais regardez les dirigeants actuels du PC : Marie-George Buffet n’évoque pas vraiment Louise Michel ou Rosa Luxemburg. Elle a l’air d’une petite ménagère ménopausée comme les autres. Pierre Laurent ressemble à n’importe quel employé de bureau (c’est d’ailleurs ce qu’il est). La Charte d’Amiens (1906) proposait aux travailleurs de lutter pour la « disparition du salariat et du patronat ». Cet objectif aussi a été abandonné. À quand le remplacement de la faucille et du marteau, outils du prolétariat, par le sex toy et la télécommande ?

Le PC se renie pour être plus « en phase avec son époque », ce qui montre qu’il n’a plus la moindre intention de la changer. Les curés avaient fait de même en abandonnant la soutane. Quant aux homos, je suis surpris que les adversaires du mariage gay ne voient pas à quel point leur désir de passer devant monsieur le maire traduit leur embourgeoisement. Il y avait autrefois une charge subversive dans l’homosexualité, et tous les homos que j’ai connus étaient très fiers de ne pas être « comme les autres ». Aujourd’hui, ils ne rêvent apparemment que de se faire des bisous en public, de pousser des caddies et de changer des couches-culottes. Mon ami Guy Hocquenghem s’en serait étranglé de rage. De quelque côté qu’on se tourne, on normalise ! C’est aussi cela la pensée unique.

Pourtant, ces dernières années, le capitalisme a mis en place le kleptocratisme industriel, par refus de détruire la fausse épargne, et institutionnalisé le conflit de générations. Sans parler des flux de tribut venant du tiers monde, qui un temps ont pu faire croire qu'on avait dépassé les logiques de luttes de classes, et qui vont se tarir.

Si on croit que le PC est réellement ce qu'il dit, c'est vraiment étonnant d'abandonner ces symboles de la lutte des classes au moment même où ceux cis vont redevenir de plus en plus pertinents.

Mais en réalité, c'est parfaitement logique. C'est pas comme si le levier majeur du kleptocratisme, c'était justement l'action de l'État.

Et puis faut les voir les clientèles du PC... Que des papy boomers du public et semi public, à grasse rente en échange de pas grand chose, et surement à gros patrimoine désormais, protégés, rentiers, SNCF, EDF, FP, et j'en passe...

On comprend que ça les dérange la lutte des classes, vu le côté du manche où ils se tiennent...

Comme je l'ai toujours dit, finance klepto et rentiers publics, sont les deux faces de la même pièce... Cet abandon des symboles de la lutte des classes est une reconnaissance implicite par le PCF de qui ils sont vraiment.

4 commentaires:

  1. Le PC est fini depuis longtemps.
    Les kamarades de la CGT dans l'industrie, et bien ça fait un moment qu'ils votent FN...
    Le fdg n'est qu'une tentative vaine de les récupérer. Il n'a réussi qu'à séduire quelques bobos de centre ville et des intermittents du spectacle à la belle rente festive.

    La même chose se passe partout en Europe. Y compris avec l'aile dure d'igmetal...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouai enfin pour l'instant elle subventionne les vieux croulant allemand
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_social-démocrate_d'Allemagne

      et les jeunes brebis
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Die_Linke

      Supprimer
  2. Que le PC ait abandonné la "dictature du prolétariat", entre nous, c'est une bonne chose; mais le plus étrange ce n'est pas l'abandon de la faucille et du marteau sur la carte des adhérents, c'est plutot qu'il y ait encore des adhérents! Un autre événement qui n'est pas anodin c'est ce fait curieux relevé par Marianne (n 811 de nov.2012): une affiche a fait récemment polémique au parlement, on y voyait une grande étoile constituéé d'un florilege de symboles religieux et politiques accompagné de la faucille et du marteau avec comme slogan "EUROPE4ALL" !!! je vous invite a faire votre enquete, pour moi il y a comme une démonstration orwellienne.

    RépondreSupprimer
  3. Rien à voir avec le sujet, ou presque.
    http://biblelight.net/tower-painting-poster.jpg
    La tour de babel revu et corrigé par l'UE.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.