vendredi 22 mars 2013

Albert Ali et sa vision du musulman enraciné

Bon, je mets de côté les petites phrases du genre "c'est Jacob et Salomon les responsables de tout ça" de la part du Franck Abed, mais le Albert Ali, il est très intéressant dans ce qu'il explique, et dans l'indispensable résistance au quotidien à l'agenda babelien et au projet sataniste global d'aculturation et de décivilisation.

Si c'est ça les musulmans français, je préfère largement l'avoir lui comme voisin qu'un Lefebvre dégénéré décadent américanisé...

A la réserve près que son adaptation de son islam à la tradition de France tolère de prendre l'apéro autour d'un barboc, parce que sinon, ça va être dur de se dire français, et on va vite s'emmerder   

Parce que quoi qu'en disent nos intellectuels hors sol, être français, c'est d'abord ça : gouailler autour d'un verre, avec de la bonne boustifaille et du frometon. Et c'est là qu'est le vrai creuset républicain.

Franck ABED reçoit Albert ALI
20/03/2013 (en Français texte en français )


Quelques remarques :

   Je pense qu'une bonne grosse moitié de la gauche, n'est pas du tout constituée de festivistes et de décadents... Et la majorité de la gauche, ce sont encore des adultes enracinés, des parents, attachés à la common decency, et qui se reconnaitraient bien plus dans Michéa plutôt que dans tous les pseudos intellos de gôche sortis du Marais "Ce soir ou jamais" compatibles, si ils s'y intéressaient.

J'ai souvenir d'un appel d'une auditrice de gauche chez Carrément Brunet qui expliquait qu'elle était contre le mariage homo, et qu'elle avait voté Hollande pour avoir du social, pas du sociétal. Comme l'énorme majorité des français d'ailleurs.

   L'agenda babelien va toujours buter de toutes façons sur la parentalité. Une fois parent, personne ne veut d'un monde de dégénérés pour ses enfants. On comprend mieux la nécessité de faire de l'enfant en bocal.

   Le peak everything, le vieillissement, la faillite de l'occident vont violemment tataner en pleine face tout ce grand projet.

En s'appauvrissant, les gens vont faire le chemin inverse sociétal qu'avait permis leur enrichissement. Il y aura moins de tolérance pour des comportements que notre richesse d'aujourd'hui permet de tolérer. Les comportements babeliens (divorce pour tous, mères célibataires, festivisme culturel, négation de la nature, violence, immoralité...) vont devenir des luxes que les gens ne pourront plus se permettre. Et ceux ayant une vie simple, profonde et d'équerre auront de toutes façons un niveau de vie bien meilleur que les décadents qui ne s'attachent qu'à leur nombril, à l'hédonisme, au plaisir, et à leur petite jouissance immédiate. Et à travers la lignée, les premiers pourront restaurer la force du petit capitalisme, avec en plus l'arrêt de la dilution du capital, que permet la baisse de la fécondité. L'exemple de ceux qui réussissent et de ceux qui ne réussissent pas, se chargera de réorienter les comportements des gens, sauf à ce que les satanistes qui nous gouvernent viennent ponctionner les décents pour transférer le fruit de leur travail aux décadents, comme c'est déjà le cas aujourd'hui.

Mais vue l'ampleur de la baffe qui arrive, je doute que la majorité décente se laisse dépouiller par les satanistes et leur grand projet.

13 commentaires:

  1. le mâle est fait .
    https://www.youtube.com/watch?v=fZBuuyQWbYo
    https://www.youtube.com/watch?v=b3ZGSgUOoVw
    https://www.youtube.com/watch?v=S2TJxxVHq6E
    https://www.youtube.com/watch?v=b-tSTsWRDCc



    RépondreSupprimer
  2. salut Tonio,

    vers la fin de ton post on dirait que tu réinventes à ton insu la proposition de vie que fait l'Eglise catholique (les autres religions peut-être aussi mais je m'y connais moins).
    Ceux qui sont restés fidèles aux racines chrétiennes de la France (mais pas à leur détournement permissif et festiviste) vivent dans un environnement hostile, mais ils ont sans doute plus de clés pour un équilibre de vie et l'atteinte du bonheur.
    En tout cas tu as raison, les faits sont têtus.

    RépondreSupprimer
  3. "Parce que quoi qu'en disent nos intellectuels hors sol, être français, c'est d'abord ça : gouailler autour d'un verre, avec de la bonne boustifaille et du frometon. Et c'est là qu'est le vrai creuset républicain."

    La convivialité est une valeur universelle. Promène toi dans les bars/PMU situés dans les quartiers popu de Paris ou en petite courronne. Tu y retrouveras de la gouaille, certes différente des films de Gabin ou Ventura, avec des personnes d'origine diverse, mais avec le même fond typiquement français.

    Ce qui est montré aux médias, ce sont les extrêmes. Des burqas et des racailles. La salafisation des musulmans a démarré au cours de la deuxième moitié des années 90. Et ses origines idéologiques et financières sont communes : les monarchies pétrolières du golfe, qui font partie du grand Babel. S'en est suivie la séquence 11/09 puis les conflits moyen orientaux des années 2000.

    Cette salafisation étant exogène, elle ne résistera pas au fil des générations. Surtout qu'une part de plus en plus grande de musulmans est en train de découvrir le pot aux roses. Pas grave pour les élites, qui auront avancer dans leur plan de reconquête de la zone arabo/musulmane.

    Les burqas disparaitront, les bistrots eux resteront. Car l'âme française ne disparaitra pas, elle en a vu d'autres. Pour moi, tant que la langue tiendra, la culture française perdurera.

    RépondreSupprimer
  4. Choisissez votre camp.

    http://www.liberation.fr/monde/2013/03/21/amina-premiere-femen-de-tunisie-declenche-la-polemique_890275

    RépondreSupprimer
  5. Que de raccourcis ! On n'est pas prêt de garantir une vie sereine dans notre beau pays. On ne nous parle que des religions et donc fatalement nous en resterons au ras des pâquerettes. Vous dites "africain blanc, donc maghrébin" et là j'ai peur que vous ayez en tête le terme musulman. Or, ce n'est surement pas une vérité sans exception. "Les barbus sont des musulmans purs" : peut-être mais que viennent-ils s'ennuyer ici quand vous ajoutez qu'ils n'ont pas vraiment leur place ici (vous parlez de 3 tendances, relisez vous !) Les traditionalistes purs (les barbus) ne sont pas un problème vous dit votre invité ; il ajoute même que ce sont des jeunes des banlieues. Hou là là ... La modernité n'est pas la tradition et en France nous avons des traditions sur lesquelles de nombreux "invités ou pas" refusent de se greffer : "un musulman ne peut pas se sentir bien en France" et il y aura un retour au pays. Attendons de voir mais la "remigration" personne ne la constate pour l'instant. Quant aux "fondamentaux non négociables", bonjour le peu d'ouverture d'esprit. Au total, on tourne toujours autour de l'islam et je constate que c'est bien ce qui commence à vraiment excéder les français. 10% de la population n'a pas à prendre le reste de la population en otage. Si chacun restait chez soi, ce serait beaucoup mieux ; c'est votre invité qui vient chez nous se plaindre de la présence des chinois en algérie. Ce n'est pas la Chine qui envahi l'algérie mais le gouvernement algérien qui demande à la Chine de venir exploiter les ressources de son pays. Donc la situation n'a rien à voir. Et si nous retournions en algérie, quelle serait votre réaction ? Bref, tout cela sent le bricolage et ne parvient à me convaincre à aucun moment. Désolé.
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  6. D'accord sur toute la ligne, un détail près qui me fait tiquer depuis plusieurs jours : remplace sataniste par luciférien, c'est plus pertinent, le mot sataniste renvoyant de plus une image d'intégrisme religieux que tu ne veux pas renvoyer.

    RépondreSupprimer
  7. " Il y aura moins de tolérance pour des comportements que notre richesse d'aujourd'hui permet de tolérer. Les comportements babeliens (divorce pour tous, mères célibataires"

    => L'histoire montre pourtant que pour le divorce et les mères célibataires, il ne s'agit pas d'une question de richesse, mais d'un mouvement d'émancipation des femmes. Qu'elles préfèrent encore galérer comme des malades plutôt que de subir les horreurs infligées par certains hommes.

    Pour la violence, n'oublions pas que la misère en est un bon terreau.

    Lewu

    RépondreSupprimer
  8. pour toute la partie region-sataniste-lucifer et autres choses non démontrées, je suis entièrement d'accord avec la conclusion. l'avenir sera (c'est une réalité physique, donc non négociable) plus compliqué, moins riche et donc sous beaucoup plus de contraintes que maintenant. les guignols du sociétal à tout prix l'auront dans le fondement.
    quant à l'hypothèse que l'on prendrait à ceux qui feraient des efforts pour donner aux guignols, ça ne tient pas. c'est possible tant que tout le monde à du gras en trop, essaye de piquer un os à un chien affamé.
    pour l'exemple regardez comment un français "de base" vivait en 1960. C'est pas trop festif mais ce n'est pas l'indigence et la structure sociale faisait tenir tout ça debout.
    effectivement à cette époque on ne pensait même pas à marier des homos adoptants.

    RépondreSupprimer
  9. De toute manière, la quasi totalité des gens sont abreuvés par la TV et la radio qui distillent toutes les mêmes informations ; alors on vous a déjà préparés et il faudra choisir entre le gentil judéo-chrétien et le méchant noir/arabe musulman. Cela fait longtemps que les choses sont ainsi et il suffira d'une baisse sensible de la sécurité, d'une perte significative de pouvoir d'achat pour déclencher les évènements. Il n'y aura que ces deux choix et la haine cultivée depuis des décennies de part et d'autre suffira à alimenter le brasier. C'est tout bête mais ce sera surement très efficace. Tout le reste c'est de la discussion inutile qui relève du rêve de bobos et de la paix universelle. La bonne blague...

    RépondreSupprimer
  10. Très interressante vidéo. S'enraciner sur des valeurs communes, des traditions, des valeurs spirituelles, un drapeau, un hymne malgré nos différences religieuses, c'est un beau projet.

    RépondreSupprimer
  11. "...c'est Jacob et Salomon les responsables de tout ça" de la part du Franck Abed !!!
    Il est prêt à faire du lèche-babouche celui-là, du moins en apparence et surtout en apparence quand on sait qui il est.

    RépondreSupprimer
  12. Je cite à 22:14 :

    "Le retour aux sources et aux fondamentaux, ça doit être en vérité notre combat.C'est à dire que aujourd'hui nous sommes dans la modernité et en vérité la modernité est notre adversaire. Donc l'idée de revenir à une transcendance, à des valeurs traditionnelles, à une société d'ordre, à la place du divin au centre de la société, à la remise en cause de l'homme comme source de la souveraineté, et la source de tous les principes, parceque l'homme est passionné et sa passion n'a pas de limite et son désir n'a pas de limite. Aujourd'hui c'est le désir qui défini l'ordre et la société dans laquelle on vit. Et chez les croyants c'est des principe fondammentaux et une éthique immuable. Il y a des interdits qui sont des interdits permanents. Et bien aujourd'hui c'est ca en vérité le combat"

    Je ne suis vraiment pas un défenseur de la modernité, par contre je suis athée, proche de Nietsche et me suis en total opposition avec la société "idéal" pour laquelle il veut combattre et qu'il décrit ici. Ses fondamentaux sont d'inspirations totalitaires comme toutes les inspirations issus des religions de masses.

    Julien P.

    RépondreSupprimer
  13. "être français, c'est d'abord ça : gouailler autour d'un verre, avec de la bonne boustifaille et du frometon."

    Hem, si on prend cette définition on va avoir des centaines de millions de Français, voire quelques milliards...

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.