mardi 12 mars 2013

Avant-garde économique interviewe Jacques Sapir

Entretien avec Jacques Sapir : économie politique
Avant-garde économique, 09/03/2013 (en Français texte en français )

7 commentaires:

  1. J'adore Sapir d''ailleurs je conseille à tous son site avec des analyses vraiment intéressantes http://russeurope.hypotheses.org/

    RépondreSupprimer
  2. Du pipeau, comment faisaient-ils du temps de l'étalon or et des monnaies métalliques. Tous ces économistes sont des techniciens alchimistes... Ils pensent vouloir tout régler par la monnaie... C'est tellement plus facile.

    par contre pour des changements structurels = peau de balle.

    ahahahah

    "il faut faire très attention aux investissements qui créeront de la croissance sans créer de l'emploi"

    Au fou !

    RépondreSupprimer
  3. On est mal barré avec des neuneus pareils... Pas de couilles, rien. C'est pour eux tellement simple de résoudre les problèmes...

    De la croissance à 3% de l'inflation à 4% et que je te chie du déficit à 5%... et tout va bien... Et les taux d'intérêt mon neuneu ? Ils seraient à combien ?

    Là tu ne te poses même pas la question...

    Mon ToNio rassure moi tu nous as mis cet interview pour nous faire rire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La partie keynésienne du discours de Sapir me laisse aussi perplexe.

      Le côté anti euro et pro russe, en revanche, j'aime plus...

      Supprimer
  4. Pas fou plutôt lucide!!
    http://russeurope.hypotheses.org/1007
    A méditer!!

    RépondreSupprimer
  5. Sapir, avec Todd également, ont remarquablement intégré dans leurs discours la problématique de la dimension culturelle et identitaire des peuples face à la construction européenne ou à la globalisation. Rien que pour ça, ils méritent notre respect.

    RépondreSupprimer
  6. Sapir est un grand naïf doublé d'un timoré. Un économiste keynésien, quoi.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.