dimanche 24 mars 2013

Bachar el Assad aurait été tué

Bachar el Assad aurait été tué
Contrepoints, 24/03/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Selon différentes sources arabes, Bachar El-Assad aurait été tué par un de ses gardes du corps.

La nouvelle est à prendre, pour le moment, au conditionnel, mais semble se vérifier à mesure que les heures passent : selon des informations publiées dans la presse arabe, le dirigeant syrien Bachar el Assad aurait été tué ce matin par un de ses gardes du corps, un officier iranien nommé Mehdi Jacoby, attaché au chef d’État par les alliés du président syrien à Téhéran. Ceci semble corroboré par la présence d’un important dispositif de sécurité mis en place à l’hôpital du Damas où le chef de l’État syrien aurait été transporté, dans un état grave. Toutes les routes menant à l’hôpital ont été bloquées par l’armée syrienne. D’importantes forces militaires se sont positionnées autour de l’établissement. Il semblerait en outre que les locaux de télévisions syriennes ont été abandonnés et des émissions arrêtées. Pour le moment, les autorités syriennes n’ont fait aucun commentaire et n’ont rendu aucun rapport sur ce qui vient de se produire.



Syrie: le chef de la Coalition de l'opposition démissionne
Ria Novosti, 24/03/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Ahmad Moaz al-Khatib, le chef de la Coalition nationale des forces de l'opposition et de la révolution syrienne, a annoncé ce dimanche 24 mars sa démission.

"J'avais juré au grand peuple syrien et devant Dieu que je démissionnerais, si certaines lignes rouges étaient franchies. Aujourd'hui, je remplis ma promesse et annonce ma démission de la Coalition nationale", a indiqué M. Khatib sur sa page Facebook.

"Au cours des deux dernières années, nous avons été égorgés par un régime d'une sauvagerie sans précédent. Mais les destructions des infrastructures syriennes, la détention de dizaines de milliers de personnes, l'exil forcé de centaines de milliers de citoyens et d'autres tragédies n'ont pas suffi pour que la communauté internationale adopte une décision permettant au peuple de se défendre", a poursuivi Moaz al-Khatib avant de promettre aux Syriens que la porte de la liberté ne se refermerait plus jamais ni pour eux, ni pour toute autre nation.

4 commentaires:

  1. Votre précédent article sur la syrie m'a beaucoup fait penser à la situation dans laquelle était Kadhafi et je me suis dit "il va se faire tuer d'ici peu si c'est ça", après, dire que l'occident serait impliqué là dedans... il n'y a qu'un pas ?

    RépondreSupprimer
  2. Ou pas ...

    Une seule source unique à cette rumeur, ça sent plus la désinformation.

    Wait & See !

    RépondreSupprimer
  3. Vous avez d'autre détails sur l'intox ici...

    http://allainjules.com/2013/03/24/photos-syrie-la-derniere-falsification-des-ennemis-de-la-syrie-et-de-son-president-bachar-al-assad/

    Ils sont trop fort au Q pour créer du pipo...

    Merci Tonio pour ces éclairages.

    RépondreSupprimer
  4. A priori c'est de l'intox et vu le taclage des atlantistes sur les russes avec chypre ça converge vers une solution finale en syrie...

    Source media part sur la fausse mort annonciatrice de la vraie mort de bachar :

    "Des contacts syriens dignes de foi et bien au fait de ce qui se passe dans leur pays des deux bords opposés ( des pro et des anti-Assad) ont infirmé catégoriquement cette information. Nous les croyons sur parole. Raison de plus: Aucun média syrien ne fait état de cette attaque.

    "Un mensonge répété dix fois reste un mensonge; répété dix mille fois, il devient une vérité." dixit Hitler ( un spécialiste en propagande). Bon, dans le cas présent, ce mensonge a été répété plus de cent mille fois. Disons que c'est vrai alors, hein ?!

    Il est important de noter in fine que dans l'imaginaire arabe, il est de coutume d'annoncer au tueur l'imminence de sa propre élimination. Cette annonce n'est donc qu'un avant-goût de ce que doit ressentir Bachar Al Assad, bien à l'abri du danger, dans sa tanière.

    Bachar Al Assad est vivant et n'a été la cible d'aucune attaque. La mort de Bachar est une rumeur qui a été lancée par le Qatar et qui a été savamment gonflée par certains médias français et un site de propagande israélien. Le Président syrien va prononcer un discours très prochainement, ce qui devrait faire taire les rumeurs."

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.