dimanche 3 mars 2013

Beppe Grillo veut un referendum sur l'euro

And Now Beppe Grillo Wants Italians To Vote On Leaving The Euro
Business Insider, Matthew Boesler, 03/03/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
Reuters correspondent Steve Scherer has the details:

"I am a strong advocate of Europe. I am in favor of an online referendum on the euro," Beppe Grillo told Bild am Sonntag.

Such a vote would not be legally binding in Italy, where referendums can only be used to repeal laws or parts of laws, but would carry political weight. Grillo has said in the past that membership of the euro should be up to the Italian people.

6 commentaires:

  1. Ha mais non, il a pas compris Grillo, Hollande avait expliqué que la crise de l'Euro était finie !!!!

    hahaha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle "crise de l'Euro" ?

      Supprimer
  2. Tiens je l'avais dit hier!

    RépondreSupprimer
  3. Les crapules sont capables, dans plusieurs pays, de passer outre de VRAIS referendums... faudrait nous expliquer alors ce que donnera un referendum "on line" ! ?

    J'ai un début de réponse : rien.

    Beppe avec ses 25 % ne peut rien faire. D'où l'idée (fumeuse) du "referendum on line".

    C'est comme les guignols en france avec leurs 700 000 signatures sur une pétition contre le mariage gay déposées à un machin administratif... qui s'est empressé de leur dire -en substance- d'aller se faire voir chez les Grecs.

    Idem pour le referendum promis (ah ah ah) par Cameron... s'il est réélu ! Ce qui n'arrivera pas.

    Bref, toutes ces histoires sont grotesques.

    IL N'Y AURA PAS DE SORTIE DE L'EURO PAR UN PROCESSUS POLITIQUE (referendum ou autre).

    Mettez vous ça dans la tête. Croire le contraire c'est faire preuve d'une grande naïveté.

    Seule une grave crise économique forcera le destin, et cassera l'Euro et donc nous libérera de nos chaînes d'esclaves pathétiques.

    J'en reviens donc à ma marotte : célébrez tout ce qui peut aggraver la récession, et précipiter la dépression. Appelez-là de vos voeux ! Chérissez là ! Combattez les guignols qui veulent "patcher", "améliorer", "gagner du temps", "réformer" le Système.

    C'est l'unique moyen car il relève du "réel". Et les crapules ne peuvent pas indéfiniment faire abstraction du "réel".

    Alors qu'ils peuvent jouer avec vous au niveau politique, et vous faire courir très loin et très longtemps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Seule une grave crise économique forcera le destin, et cassera l'Euro et donc nous libérera de nos chaînes d'esclaves pathétiques."

      Que pensez-vous du scénario suivant :
      Le dollar et l'euro maintienne la tête hors de l'eau jusqu'en 2015 à coup de planche à billet. D'ici la, le marché transatlantique sera théoriquement et fraichement opérationnel. Les deux monnaies s'effondrent et on crée un améro transatlantique.
      ?

      Supprimer
  4. Non, je ne crois pas aux théories "billard à plusieurs bandes" selon lesquelles :

    -le Système fabrique la crise lui-même
    -afin de pousser une nouvelle monnaie "mondiale", un "gouvernement mondial" etc.

    Pour une raison très simple.

    Une nouvelle monnaie, un nouveau gouvernement ne règleront pas -au fond- le problème, notre problème qui est limpide :
    -notre niveau de vie est artificiellement (très) haut.

    Il doit donc baisser. Beaucoup. Songez à toutes les promesses qui sont intenables (retraites, fonctionnaires, sécu etc.). France par exemple, mais également USA. C'est proprement vertigineux.

    On voit donc bien que ce terrible choc économique (allez annoncer à Ginette, Rachid et Francis qu'ils vont perdre 30 à 40 % de leur niveau de vie !)... ne sert pas le Système. Puisqu'il est hautement disruptif.

    Et on ne voit pas en quoi une monnaie translatlantique règlerait ce problème !

    L'Euro qui est une construction fictive, branlante, ne fonctionne pas avec 17 pays différents... Comment voulez vous que ça marche en y ajoutant les USA, le Canada, Mexico j'en passe et des meilleures !?

    Qu'il y ait des illuminés qui y pensent très fort, bien entendu, mais ils ne représentent pas le Système.

    Le seul moyen pour certains pays serait de revenir aux monnaies nationales (en ce qui concerne l'Euro).

    L'Euro, vu son pathétique échec, va en outre empêcher tous les autres projets de "monnaies uniques". Et pour longtemps.
    Des illuminés en rêvent pour... l'Asie ! Ce qui est pour le coup encore plus absurde qu'en Europe.

    Cela étant, il faut avoir conscience qu'il n'y a AUCUNE garantie pour que l'"après" soit meilleur.

    Je dis seulement que c'est la seule possibilité rationnelle... d'obtenir un vrai changement, de mettre un terme au Système actuel.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.