jeudi 14 mars 2013

Bruno Bertez : On se rapproche de la capitulation boursière

Mister Market and Doctor Conjoncture du Jeudi 14 Mars 2013 : On se rapproche de la capitulation boursière par Bruno Bertez
Le blog à Lupus, Bruno Bertez, 14/03/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Il y a fort longtemps, lorsque nous étions opérateur et investisseur boursier, un de nos collègues avait pour coutume de rassurer ses clients en leur disant, pendant les longs cycles de baisse: ne vous en faites pas, on n’a jamais été aussi près de la fin. Et il avait raison, toujours raison. Ni la baisse, ni la hausse ne sont éternelles.

Ici, nous disons de même, le cycle de hausse est ancien, jamais on n’a été aussi près de la baisse. Et nous mettons quiconque au défi de nous contredire!

La hausse du S&P 500 est un combat, un vrai, ce n’est pas une allégorie.

Un combat entre les fondamentalistes qui attendent « une réconciliation » entre le marché et le réel. Entre les optimistes qui constatent le momentum et ont compris qu’il ne fallait pas p….r contre le vent car cela mouille les chaussures. Entre les banques qui veulent refiler du papier plus cher, comme la Commerzbank qui donne le coup d’envoi des augmentations de capital du secteur, et les vrais investisseurs inquiets de la surévaluation. Entre Bernanke de la Fed et le monde entier.



Le cycle des profits et des marges s’est renversé, on semble être sur le versant de l’érosion.

Les multiples sont élevés, très élevés sur des bases historiques. Les gouvernements lorgnent sur le trésor de guerre des entreprises et ponctionnent les dividendes. Les taux ne réussissent plus à baisser. Bref, le meilleur des mondes au point de vue financier semble derrière nous.

Les banques et les Banques Centrales tentent un ultime coup de reins pour faire encore un round de hausse. On le fait à coups de pieds au c.l, dans des volumes dérisoires, sans client réel final. Le gogo de début d’année est reparti après quelques emplettes.

Les manipulateurs ont réussi à fournir un gros signal technique de hausse en Dow Theory.

Le marché a en effet confirmé un plus haut des Transports par un plus haut du DJI.

C’est un fameux signal.

Le plus célèbre des baissiers vient de jeter l’éponge, il conseille l’achat. Nous ne l’avons jamais connu haussier!

Ses raisons :

- Signal en Dow Theory

- Se ranger du côté de Bernanke, faire un bout de chemin avec lui

- Rêver qu’il y aura des avertissements avant le retournement baissier et qu’il saura les voir.

Vous apprécierez la solidité de ce crash psychologique, car c’est en un, Richard Russell craque, écœuré de s’être trompé si longtemps.

Cela s’appelle une capitulation.


Nous attendons d’autres capitulations, nous les guettons, elles viendront compléter le tableau et nous rapprocheront de la dure échéance… dont on n’a jamais été aussi près!



25 commentaires:

  1. " elles viendront compléter le tableau et nous rapprocheront de la dure échéance… " Qu'est-ce que la dure échéance?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La faillite ou l'hyper inflation finale

      Supprimer
  2. Et ça peut durer combien de temps avant ça?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et les numéros du prochain tirage tu as aussi ? =))

      C'est pour me construire une BAD ^^
      Ou bien un voilier et tailler la route.

      Vs

      Supprimer
    2. "2 ans, 4 mois et 3 jours" ?

      Supprimer
    3. Francois est un troll sans poil.

      Supprimer
    4. C'était juste une question, je me passe des sarcasmes.

      Supprimer
    5. La question que je me pose c'est : est-ce que la planche à billet électronique est capable, contrairement à la planche à billet traditionnelle, de tenir au dessus du vide indéfiniment ? C'est à dire que les investisseurs ne paniquent jamais, que les taux montent petit à petit pour bien pressurer les peuples mais sans jamais éclater. D'ailleurs O.Delamarche à parler du club des joyeux endettés à 300%.
      Parce que, petit détail, on ne sait pas qui rachète les Oat, bunds et autres treasuries.

      Supprimer
  3. Oui le lendemain de notre naissance on a jamais été aussi prés du jour de notre mort .

    Je ne vois pas ce qui pourrait enrayer cette dynamique.
    La Fed imprime et prête aux barons qui font font monter les actions en faisant des bénéfices ( cf Bechade : le bonneteau). Pourquoi s'arréter ?
    Et même si ils le voulaient le pourraient t'ils ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Fed n'imprime rien du tout.

      Combien de fois, il faudrait lire cette bêtise, encore ?

      Supprimer
    2. Enrayer la dynamique non, mais une fois que tout le monde sera repasser à l'achat et qu'il n y aura plus de bears. Il suffira de retravailler le marché à la baisse pour reprendre énormément de cash compter sur G.S pour le faire et a nouveau(comme en aout dernier) reprendre tout le monde à contre pied. Dur et éternelle recommencement...

      Supprimer
  4. File suggestion pleine.

    RépondreSupprimer
  5. Hyperinflation, pff.

    La FED regonfle les bulles d'actif, et ce faisant, les comptes épargne retraite, mais qu'est-ce que vous croyez qui se passe quand tout le monde cherche à revendre ses actifs en même temps, hein ? Une hyper-inflation ? Ben non, une chute de la valeur des actifs.

    Les actifs sont regonflés car ils backent les retraites, or, les retraités se débarrasseront de leurs actifs au compte goutte, quand ils s'en débarrasseront. C'est de l'épargne retraite, mais ça n'est pas de l'argent. C'est des actifs.

    Aucune chance que ça génère de l'hyper-inflation.
    Pour ça, il faudrait imprimer des billets, et pas pondre des lignes de crédit pour permettre aux lignes de crédit actuelles de rester à flot.

    RépondreSupprimer
  6. Pour une fois pas d'accord avec Bertez.

    Que la FED, prenant acte du côté surréaliste de la hausse continue du SP, autorise une petite "tappette" sur les doigts, via une baisse (orchestrée) du marché, une "correction"... c'est une évidence.

    Mais, il n'y aura pas de crash, à court terme.

    L'"expérience" ne fait que commencer finalement...

    La bourse ne peut plus se crasher version 1987, les banques ne peuvent plus faire faillite etc.

    C'est le nouveau paradigme.

    Comparer la résilience du Système par rapport à 29, ou même 1987, est une erreur.

    Les crapules ont infiniment plus d'outils à leur disposition qu'avant.

    En fait, tout ce qui faut craindre, c'est quand le reset sera décidé (je dis bien décidé par le Système)... à l'occasion du "choc exogène" (guerre au MO avec Iran).

    Là oui, les "marchés" en prendront un gros coup dans la gueule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour Anonyme, j'imagine que tu ne lira pas mon commentaire, mais je le fais pour les autres qui vont lire ce billet 2 jours après.

      je pense te reconnaitre, et suis souvent d'accord avec tes réflexions.

      la chose qui me gêne dans celle exposée ci dessus, c'est le "nouveau paradigme" que tu exposes (la bourse ne peut plus crasher version 1987...). Ca me gêne car cela veut dire "cette fois c'est différent".

      Or apres avoir lu l'ouvrage magistral de Reinhart et Rogoff, on ne peut pas croire que "cette fois c'est différent", malgré tous les nouveaux outils qui amha ne sont pas "nouveaux" en vérité.

      yongtai

      Supprimer
  7. la fin sera quand les chinois (et les autres) auront assez d'or pour tuer le dollar en imposant une monnaie de réserve et de commerce international basée sur l'or!! Regardez les achats d'or par les banques centrales depuis 2 ans, c'est beau à voir!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou alors.... :
      Les américains vont refiler tout l'or aux chinois, de plus en plus chèrement. Puis ils vont faire passer en force la monnaie électronique transatlantique, bien plus sexy et liquide par rapport à cette relique barbare qui ne permet pas le shopping en ligne. L'or ne vaudra plus rien et les chinois se seront fait avoir.

      Supprimer
    2. Sauf que se sont les pays du shangaï five achétent massivement de l'or, ce sont eux qui ont les MP et les usines et s'ils refusent le commerce avec de la fausse monnaie (le dollar) l'édifice Wallstreet, city et dollar s'écroule!! Les chinois (Les BRICS en générale) militent depuis 2009 pour un changement radical du système monétaire, ce qui est refusé par Les USA dont le dollar est la première arme de domination!!
      Les gros détenteur de réserves savent très bien qu'in fine leurs dollars ne vaudront plus rien!!! Alors ils se premunissent avec l'or!! Perdre leur plus gros client ou se faire refiler de la fausse monnaie, ils vont arbitrer comme disent les investisseurs!!!

      Supprimer
    3. les chinois ont besoin des us et de l'europe pour vendre,sinon c'est la mort subite.non ils ne veulent pas la mort du dollar.par contre comme ils sont lucides,ils essayent de se débarasser de leurs dollars pour du tangible

      Supprimer
  8. Le bonneteau c'est Delamarche. Mais c'est pareil.

    RépondreSupprimer
  9. La Fed n'imprime rien du tout. Exact. Mais cela revient au même.
    En pratique elle crée de l'argent sans contrepartie. C'est donc, me semble t'il,l'analogie la plus simple pour décrire le processus.

    En fait il n'y a plus de marché. Les mains de la Fed l'amène ou elle veulent. C'est donc une dictature planétaire. Je ne vois pas comment on pourrait sortir de là sans choc majeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Elle crée des lignes de crédit sans contre-partie. Donc, des bulles d'actifs. Donc des plus-values latentes. Mais une plus-value latente, ça n'a jamais été de l'argent, et ça ne le sera jamais.

      Et quand tout le monde tente de se débarrasser de ses actifs, ça ne donne pas la même chose que quand tout le monde tente de se débarrasser de son argent. Le premier phénomène est DEFLATIONNISTE.

      Combien de fois faudra-t-il le répéter. La FED n'imprime rien du tout, elle stabilise les bulles d'actif et le wealth effect, c'est tout. Mais tout ce wealth effect a vocation à partir en fumée à la première panique.

      ça n'est pas ni de l'argent, ni des billets flambant neufs !

      Supprimer
    2. Quand tu revend un actif avec une plus-value du aux actions de la Fed c'est bien de l'argent . Il a bien été créé à partir de rien .

      Supprimer
  10. Débat Myret Zaki - Jacques Cheminade :
    https://www.youtube.com/watch?v=54ClkVLAUJ8

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.