dimanche 17 mars 2013

Charles Gave : Chypre: Plus qu’un crime, une faute

Chypre: Plus qu’un crime, une faute
Institut des libertés, Charles Gave, 17/03/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Tout le monde se souvient de l’assassinat « légal » du Duc d’Enghien par Napoléon. Le forfait accompli, Fouché, le redoutable ministre de la police de l’Empereur eut ce mot terrible : » C’est plus qu’un crime, c’est une faute »

Je crois que l’on peut appliquer cette phrase à ce qui vient de se passer à Chypre.

Les déposants dans les banques locales vont être taxés de 6.5 % de la valeur de leurs dépôts s’ils avaient moins de 100.000 Euros et de 10 % au dessus. Ceci devrait rapporter environ 10 milliards d’Euro, la Troïka avançant de son coté 10 milliards d’Euro également.

La justification « morale » de ce qu’il faut bien appeler une expropriation serait que Chypre aurait servi de plaque de recyclage pour l’argent de la Mafia Russe. Une question s’impose: ou bien la BCE le savait depuis longtemps et n’a rien fait, et dans ce cas la, pourquoi? Ou elle ne le savait pas et c’est totalement inexcusable, surtout après ce qui s’est produit en Grèce.

Dans les deux cas de figure la BCE a perdu toute crédibilité… Mais ce désastre de relations publiques n’est que mineur comparée aux implications de ce qui vient de se passer.

Il est trop tôt pour essayer de juger des conséquences à long terme de cette décision, mais rien n’interdit de réfléchir à quelques conséquences logiques.

Les voici.
  • Une atteinte incroyable vient d’être porté par la Technostructure Européenne au Droit de Propriété. Entre l’Euro et le Droit de Propriété, garanti par toutes les constitutions en Europe, ils ont choisi l’Euro. Voila qui va avoir de fort lourdes conséquences à long terme. La route de la nationalisation des dépôts est ouverte.
  • Cette même technostructure s’arroge le droit de lever des impôts sur la population Chypriote, ce que RIEN ne lui permet dans les Traités. Les Eurocrates viennent d’inventer l’imposition sans représentation. Il s’agit ni plus ni moins que d’un coup d’Etat. Aujourd’hui Chypre, demain qui? Ayant échoué avec Monti en Italie, ils passent à l’étape suivante, la prise de pouvoir pure et simple et au diable la Démocratie.
  • Cette décision montre à l’évidence que cette technocratie ne reculera devant RIEN pour maintenir cette imbécillité économique invraisemblable qu’est l’Euro, ce qui veut dire que ni la Liberté ni le patrimoine d’un seul Européen ne sont garantis tant que ces gens la monopoliseront un Pouvoir ou personne ne les a élu
  • Les petits épargnants sont massacrés beaucoup plus que les gros. Les « gros » gardent peu d’argent en cash et sont investis en bunds, dans des fonds communs ou en actions. Les « petits » ont la plus grosse partie de leurs actifs en cash. C’est eux qui sont punis alors qu’ils n’ont rien fait de répréhensible. Voila qui est moralement insupportable. Les oligarques a Moscou doivent rire aux éclats

Techniquement voici les conséquences financières que l’on peut tirer de ce coup d’Etat contre les Libertés.
  • Les banques Chypriotes vont devoir vendre des actifs à hauteur de 10 % de leurs dépôts, ou les escompter à la BCE, pour payer cette amende. Voila qui ne va pas aider les marchés financiers à rester haussiers..
  • Il faut être complètement demeuré si l’on est Italien, Espagnol, Portugais, Grec ou Français, pour garder des dépôts dans une banque locale. La Loi de Gresham va se remettre en route de façon accélérée, la mauvaise monnaie chassant la bonne, et tous les dépôts des pays douteux vont filer au Luxembourg , en Allemagne ou en Suisse amenant a des effondrements des masses monétaires dans les pays faibles. Les écroulements de masse monétaire préludent rarement à une bonne activité économique. La dépression en Europe du Sud va s’aggraver dramatiquement
  • Les dépôts dans les banques vulnérables dans les pays vulnerables vont donc s’effondrer. L’embêtant est que ces dépôts ont DEJA été prêtés a des sociétés ou investis dans des obligations d’Etat, souvent l’Etat local. Les prêts aux entreprises locales vont donc non seulement complètement se tarir , mais les demandes de remboursement par les banques des prêts consentis par le passé vont exploser, tandis que les taux d’intérêts sur ces prêts vont monter très fortement ce qui veut dire que les trappes a dette dans lesquelles sont la plupart des pays du Sud de l’Europe vont se creuser encore plus. Parallèlement, il va falloir vendre les obligations des États locaux dans un marché ou les acheteurs auront disparu, le seul acheteur étant la BCE. Le bilan de la BCE va exploser de façon inouïe, et l’Euro va probablement s’effondrer.
  • Pas une banque saine dans un pays sain ne va vouloir prêter le moindre Euro aux banques douteuses dans les pays douteux. Le marché interbancaire, en convalescence depuis quelques mois, va TOTALEMENT disparaitre, ce qui va entrainer un écroulement de la vélocité de la monnaie partout en Europe, toujours précurseur d’un effondrement économique.

Bref, depuis que l’Euro a été crée je dis que ce Frankenstein financier ne PEUT PAS marcher et que tout cela se terminera mal.

Cela devient de plus en plus évident pour tout observateur quelque peu intelligent.

Devant cet échec patent, les concepteurs de ce monstre vont de coup de force en coup d’Etat, brisant tout ce qui avait été accepté dans les Traites Européens et s’arrogeant un Pouvoir que les Peuples Européens ne leur ont pas accordé.

Déjà les Italiens ont fait part de leur mécontentement, et tous nos technocrates de dire que le vote Italien n’a aucune importance. Nous verrons.

La bonne nouvelle, c’est que nous arrivons à la fin de cette imbécillité Trichetienne ou Delorienne.

La mauvaise est que comme ces redoutables incompétents sont sans scrupules, je n’ai aucune idée de ce qu’ils vont encore inventer pour retarder l’inévitable. .

J’attends depuis prés de cinq ans la fin du Frankenstein. Elle se rapproche. Il faut se préparer à intervenir pour le jour ou la mise à mort aura lieu. Voila un jour qu’il faudra commémorer comme l’on devrait commémorer la chute du mur de Berlin

Encore une fois, la disparition de l’Euro sera une bonne, une très bonne nouvelle.



Et aux dernières nouvelles, les conditions de la ponction ont changé quelque peu, sans que ça ne change rien au fond :
Europe Scrambling With Last Minute Revision To Cyprus Deposit Confiscation Plan
ZeroHedge, 17/03/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
according to the WSJ, the deposit "tax" would be under 5% for deposits under €100K, under 10% for deposits between €100 and €500K, and over 13% for deposits greater than half a million.

44 commentaires:

  1. Et qu'est-ce que Charles Gave propose comme alternative?

    Ok, on ne taxe pas les déposants. Du coup, pas de plan d'aide de l'Europe. S'en suit la faillite des banques chypriotes, avec bank-run arnarchique. Par là, je veux dire que les gros déposants vont sauver leurs billes, tandis le chypriote moyen va tout perdre. Tout est donc pour le mieux puisque les riches sont les vrais productifs (sacro-saint capital) tandis que les pauvres ne sont que des parasites qui devraient se bouger le cul.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Et qu'est-ce que Charles Gave propose comme alternative?“

      Il y a encore des idiots inutiles à OO.24h et qui n'ont pas pris connaissance des annalyses de Charles Gave depuis plus de 10 ans ?

      Allez vous coucher mon vieux, vous serez plus frais et dispo demain pour comprendre le B-A BA d'un système monétaire.

      Cela n'a jamais été un problème de confiance, mais un problème de solvabilité.

      Mais ce mot reste incompris des idiots inutiles. Peu importe la fraude, la triche, vu l'ampleur du délire, la sanction est inévitable. Alors fermer les yeux, si vous pensez que cela fera moins mal.

      Misère.

      Supprimer
    2. @ Puits de sagesse de 09:01
      Bien! Puisqu'il n'y a pas d'alternative et que tout le monde (Chypre, l'EU, le monde...) est déjà mort, c'est complètement futile de s'indigner de cette "faute".

      Vous faîte montre d'un d’orgueil certain, mais il n'y a rien d'intelligent dans votre message. Juste du mépris pour ceux qui ne suivent pas vos dogmes.

      Supprimer
    3. 18 mars 2013 10:48 > Vous êtes sacrément sentencieux de parler de "mépris pour ceux qui ne suivent pas vos dogmes".

      Parce qu'en terme de dogme...

      Supprimer
    4. OH ! des fleurs à 10:48 !

      Depuis un moment déjà, ce n'est plus une fraude, mais un crime contre l'Humanité.

      Pas besoin de sortir de la cuisse de Jupiter pour le comprendre.

      Le cheval d'orgueil ne sert qu'à labourer la terre de mes aïeux.

      Merci pour eux.

      Misère.

      Supprimer
    5. Pour l'instant toujours aucune réponse ARGUMENTEE à ma question: y a t'il une alternative à la taxe sur les dépôts chypriotes? Une alternative sans des "y a qu'à" et où les chypriotes ne mettent pas la main à la poche à un moment ou à un autre. Moi, je n'en vois pas. Si vous êtes plus malin, montrez le moi avec des arguments.

      Jusqu'à présent, je n'ai reçu que des injonctions à suivre la parole de Charles Gave (ca, c'est du dogme), matinées de "Il y a encore des idiots inutiles à OO.24h" (ca, c'est du mépris). Alors, les trolls, ce n'est pas la peine de me répondre si c'est pour tartiner une nouvelle couche de la même mélasse intellectuelle.


      Supprimer
    6. Oui, il y a une alternative : On transforme tout ou partie des dépôts en action des banques en question : ce faisant on rince les actionnaires. Lorsqu'une entreprise fait faillite, aucune raison que les actionnaires s'en tirent. C'est ce qu'on fait les serbes, par exemple.

      Ou une autre alternative? On laisse les banques faire faillite. Et puis point, on revends les actifs de l'entreprise et on rembourse ce qu'on peut des créances (catégorie dont font partie les dépots). les actions des établissements qui ont cessés d'exister valent 0. ZERO. Il y a plein d'entreprises qui font faillite. Ca arrive. Et dans ce cas, les actionnaires sont rincés.

      La finalité consiste à recaptialiser les banques, au cas ou vous n'auriez pas suivi. LES ACTIONNAIRES DES ETABLISSMENTS EN QUESTION DOIVENT ETRE RINCES.

      Là il veulent faire payer les déposants pour que les actionnaires ne subissent aucune perte. Ce n'est pas juste, LES ACTIONNAIRES DES ETABLISSMENTS EN QUESTION DOIVENT ETRE RINCES.

      Parce que SI LES ACTIONNAIRES NE SONT PAS RINCES, CE N'EST PLUS DU CAPITALISME.

      Supprimer
    7. Votre première alternative, c'est à peu près le plan actuel, je crois, puisqu'il est proposé qu'en échange du prélèvement forcé, les déposants reçoivent une participation dans les banques.

      Votre deuxième alternative, c'est ce que j'avais déjà proposé, c'est à dire une faillite traditionnelle avec bank run anarchique.

      Supprimer
    8. Quant au souhait que les actionnaires se fassent rincés, je suis pour à 100%.

      Malheureusement, je ne pense pas que cela va arriver parce que les Chypriotes sont plus proches des Grecs que des Islandais.

      Supprimer
    9. Ce plan (18 mars 2013 17:31) aurait dû être appliqué dés 2007-2008. La tourmente aurait été magistrale, mais une chance pour un redémarrage rapide sur de nouvelles bases très probables.

      Entre temps, les fautifs ont sauvé leurs meubles, et la crise larvée se propage inexorablement. Pire, ils sont toujours aux commandes, et n'attendez pas qu'il changent leurs états d'esprit et leurs règles du jeu si ce n'est pour leurs avantages.

      Aujourd'hui, c'est l'échec total de la construction €uropéenne. La zone €uro est incapable de faire face à cette situation.

      Il faudrait au bas mot une cinquantaine d'années, pour rembourser le trop de dette (10 trillons sur les 40 en cours…) et surtout ne pratiquement plus en faire…

      Comme le souligne si souvent BA, il n'y a pas d'union entre les 27, juste une effroyable compétition. Oubliez le fédéralisme, l'harmonisation Nord-Sud, c'est culturellement impossible. Pas besoin d'aller très loin pour le comprendre.

      L'union par soumission face aux enjeux débouche inexorablement sur plus de problèmes toujours plus complexes à résoudre. Nous y sommes.

      Et maintenant ? Dansons, c'est la fête du slip . Le striptease intégral est encours. Les Chyp-riotes en savent quelques choses.

      Et surtout ne poser pas la question à qui le tour… Si vous avez des €uro dans vos poches ou sur vos comptes, vous êtes con-cernés.


      Misère.

      Supprimer
  2. Ce qui me fait surtout rigoler dans l'histoire. C'est l'excuse de l'argent sale.
    Sous entendu, tous les dépôts auraient une provenance douteuse il n'est donc pas très grave de les taxer. C'est même une oeuvre de salubrité publique.

    J'imagine que si de l'argent sale il y a. Les ordres de transfert sont déjà partis ce week end.

    J'imagine mal un courageux banquier bloquer l'argent de la mafia Russe.

    Et si tel était le cas. On risque de trouver plus de banquiers avec des palmes en béton que de pétrole au large de Chypre :-)

    RépondreSupprimer
  3. Si il faut pas laisser son argent dans une banque locale, alors chez qui le mettre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une banque suisse (ou singapourienne, ou hongkongaise, voire même américaine) correctement capitalisée.

      Rien ne vous empêche de le déclarer au fisc (la déclaration des comptes à l’étranger peut être effectuée sur l’imprimé spécial n° 3916.)

      Supprimer
    2. Sauf que les conditions d'ouverture sont inaccessibles au commun des mortels...

      D'après les bruits de couloir, il faut 1 million pour ouvrir un compte à Singapour.

      Supprimer
    3. FAUX !

      DBS à Singapour : dépôt minimal 5000SGD (3000EUR, peut être un peu plus, le SGD a dû monter depuis les histoires chypriotes) :
      http://www.dbs.com/sg/personal/deposit/additionalinfo/priceguide.pdf

      Et je crois, pas beaucoup plus chez UOB : www.uob.com.sg

      Supprimer
    4. Faut aimer jouer avec le risque de change !

      C'est tout de même plus simple de rester en euros, il y a nombre de pays où cet hair cut est inimaginable.

      Pour ma part, je reste en France, solidaire à mon pays jusqu'à la mort, qui de toutes façons ne manquera pas de frapper à ma porte un jour ou l'autre et quoique je fasse.

      Autant être en règle avec ma conscience.

      Supprimer
    5. Rien n'empeche d'ouvrir un compte en euros. Le dépôt mini est le même (3K€ environ.)

      Et en quoi avoir un compte chez DBS serait moins patriotique que de l'avoir chez BNP (qui n'a de francais que le nom, sinon elle ne siègerait pas au conseil de la fed) ?

      Si votre conscience vous tourmente, il vous reste toujours le liquide.

      Supprimer
    6. Le liquide ? C'est fair-play ça ?

      Pour imparfaite que soit la France, c'est pas tellement mieux ailleurs et pire dans plein d'endroit.

      Supprimer
    7. En plus, de petites banques francaises, correctement capitalisées existent :
      http://chevallier.biz/2011/10/leverage-des-banques-francaises/

      Correctif sur le credit mut' :
      http://chevallier.biz/2013/03/credit-mutuel…-2011-correctif/

      Supprimer
    8. Qu'est ce que vous avez contre le liquide ?
      En quoi ce n'est pas fair play ?
      Vous ne l'avez pas gagné honnêtement votre argent ? Vous l'avez volé ?

      Arretez, c'est du sida mental !

      Supprimer
  4. Ch. Gave est toujours aussi dogmatique : difficile de parler de coup d'état quand le parlement est appelé à entériner ou à rejeter une proposition.

    Quant à l'effondrement de la vélocité qu'il prévoit, et qui peut ne pas se réaliser, qu'il commente celui, effectivement réalisé, de la monnaie de singe de ces amis monétaristes de la FED.

    --neuneu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourquoi donc la vélocité de la monnaie ne pourrait pas s'effondrer ?

      Il a déjà commenté la politique de la fed.

      Charles gave avait déjà prévu ce qui allait se passer en europe en 2003 dans son bouquin "des lions menés par des ânes" (trop d'immobilier en espagne, trop de fonctionaires en france, toutes les usines en allemagne).

      Et vous, quel est votre track-record ?

      Supprimer
    2. Des gens qui ont prévu ce qui allait se passer il y en a pas mal, y compris avant 2003. On pourrait d'ailleurs inclure les alter mondialistes qui dénoncent le système depuis bien plus longtemps.
      Le fait qu'il puisse avoir eu raison à l'époque ne veut pas dire qu'il a encore raison aujourd'hui. Cela veut encore moins dire que ses solutions sont les bonnes.

      Évitons d'avoir des gourous prétendus plus savants que les autres.
      Tout cela est avant tout un problème démocratique du à un manque d'intérêt et d'information de la population et une élite déconnectée de la réalité qui en veut toujours plus.
      Une solution ne pourra marcher que si elle est collective, acceptée et comprise par la majorité. Ce n'est pas en traitant les autres d'idiots et en les traitant avec mépris que vous arriverez à faire passer vos idées, bien au contraire.

      Supprimer
    3. Je suis d'accord avec vous dans une certaine mesure (avoir eu raison ne veut pas dire avoir raison dans le futur.)

      Sauf que le neuneu pratique l'attaque ad hominem. C'est lui qui traite les autres d'idiots, n'inversez pas le rôles.

      Et l'autre point sur lequel je ne suis pas d'accord avec vous, c'est qu'il est juste que les choix politiques que la population à fait, lui retombent sur le bec. Il y a une justice dans tout cela.

      neuneu > je remet ma question pour ne pas qu'elle tombe dans l'oubli :pourquoi donc la vélocité de la monnaie ne pourrait pas s'effondrer ?

      Supprimer
    4. 1. Je ne pratique pas l'attaque ad hominem et n'ai jamais qualifié Gave d'idiot, je suis même sûr qu'il ne l'est pas. Je maintiens qu'il est dogmatique. Vous me faites dire ce que je n'ai pas dit (diffamation).

      2. Vous devriez lire et comprendre, ce n'est guère difficile. Je n'écris pas que la vélocité ne va pas s'effondrer mais que l'affirmation de Gave qu'elle va la faire est audacieuse ("...peut ne pas...").

      3. Bien que je ne pronoce pas, une possibilité : les Chypriotes vont s'en remettre davantage aux espèces. Sous cette hypothèse, la vélocité de M0 devrait non seulement ne pas baisser, mais même augmenter, tandis que celle de M1 va baisser, les intruments de paiement bancaire étant moins utilisés.

      Quant son disciple réagit par réflexe via sa moëlle épinière, on sait que le maître enseigne un dogme.

      --neuneu.

      Supprimer
    5. Mais oui, mais oui... le même troll se qui félicite du vote par le parlement chypriote, crie au scandale quand un autre parlement, un autre temps, vote les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain.

      Ou quand d'autres députés, là aussi élus "démocratiquement", votent à une écrasante majorité les pleins pouvoirs à un certain Adolf Hitler.

      Vous êtes vraiment des guignols, des petits sbires, des adorateurs du novlangue orwélien.

      La loi c'est la lettre... et l'esprit.

      Il ne suffit pas qu'un parti politique s'appelle "Le parti démocrate", ou qu'un pays s'appelle "République démocratique de..." pour que ce soit vrai.

      Bref, il ne suffit pas qu'un groupe de crapules (bruxelles, ou le parlement chypriote) "vote" ou "décide" quelque chose, pour que ce quelque chose soit légitime.

      Supprimer
    6. neuneu -> en quoi le fait que les gens se tournent vers le liquide ferait que la monnaie circule plus rapidement ? Si les gens retirent leurs argent des banques, c'est qu'ils ne veulent pas se le faire taxer. Rien ne dit qu'ils vont chercher à le dépenser. J'aurais plutot tendance à croire le contraire, car ils vont essayer de "thésauriser" (en monnaie de singe, bof...) ou en tout cas essayer de le garder pour des lendemains qui ne chantent pas.

      Supprimer
    7. j'évoquais une hypothèse plausible. Ton scénario peut également s'avèrer : le plus possible sous le matelas et on attend un certain temps ... pas trop longtemps à cause de l'inflation, quoique si cela se produit on pourrait plutôt assister à une déflation permettant d'attendre un temps certain plutôt qu'un certain temps :-)

      Cependant, les dépenses contraintes (nourriture, déplacement, loyer, ..) basculant des intruments bancaires aux espèces peuvent en augmenter le montant global et donc la vélocité de M0, même dans ce cas déflationniste. Mais ce sera difficilement mesurable, puisque le système bancaire ayant été écarté et les commerçants ne déclarant que ce qu'ils voudront bien, la statistique sera à tout le moins biaisée.

      La seule conclusion certaine est qu'on (je en tout cas) ne sait pas.

      --neuneu.

      Supprimer
  5. Je pense qu'il n'est plus temps de ce demander comment sauver l'économie, nos économies et nos acquis sociaux!! Tout cela va disparaître !!!
    Il faut une fois pour tout l’accepter, nous sommes (les pays de l’OCDE) en faillite et nos créanciers finiront aussi rincés !!!
    30 ans de croissance à crédit, de bulles et Ponzi financier, cela se paye !!
    Céline dans mort à crédit écrit : On ne meurt pas du crédit, on meurt de l’arrêt du crédit !!
    Depuis la financiarisation tout le monde vis à crédit (état, ménages et entreprise) ou par le crédit (banque, spéculateurs immo et gros créanciers) !! Avec la contraction a venir du crédit tout cette croissance fictive (à crédit) va disparaître !!
    L’économie n’est pas en danger, elle est en état de mort clinique sous perfusion des banques centrales !!
    Ce qui est en danger c’est la démocratie, les droits de l’homme et l’état de droit !!
    Car la chute va provoquer de secousses dont les conséquences peuvent être terribles !! La crise de 29 et ces conséquences en Europe sont à méditer !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Ce qui est en danger c’est la démocratie, les droits de l’homme et l’état de droit !!
      Car la chute va provoquer de secousses dont les conséquences peuvent être terribles !! La crise de 29 et ces conséquences en Europe sont à méditer !!!"
      Rectification : la démoncratie, les doigts de l'homme et l'état te broie !
      Louis Ferdinand avait bien compris qui sont les promoteurs démoniaques de leurs démocratie arrangée, droits de l'homme cosmopolite et état de droit plutôt gauche !!!
      Après la crise de 1929, il y a eu une saine réaction qui a été écrasée sous les bombes au phosphore et nucléaires. Donc leurs démocratie, droits de l'homme et état de droit, quelle sanglante mascarade. Qui fait la guerre partout dans le monde depuis 1945 ???

      Supprimer
    2. C'est toujours amusant de voir quand quelqu'un en appelle à la "saine réaction" totalitaire qu'il pense toujours qu'il sera du bon côté du fusil!!
      Bien sûr que nous vivons dans une fausse démocratie (que des horreurs sont commise en son nom) mais je ne suis pas sûr de préférer un vrai totalitarisme!!!
      Je suis pour une vraie démocratie directe et sans partis!!!

      Supprimer
    3. 18 mars 2013 13:33 > Je crois que tu peux faire tes valises. Ne le prends pas mal, je ne dis pas ça méchamment : Mais l'avenir de ce pays, ce n'est pas la démocratie. Tu vas être déçu (j'espère quand même avoir le temps de plier mes gaules, il y a le feu...)

      Supprimer
  6. Il faut se rappeler que l'Italie avait déjà commis un précédent en prélevant 2% de chaque compte en banque dans les années 90 (taxe sur l'Europe) pour satisfaire aux critères de Maastricht...

    RépondreSupprimer
  7. plus de détails sur ce prélèvement de 2% par l'Italie sur les comptes de ses citoyens:
    http://it.wikipedia.org/wiki/Contributo_straordinario_per_l%27Europa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De ce que j'en ai compris c'est une taxe de 0 à 3.5% des revenus. Cela ressemble donc à une taxe ou impôt classique, donc c'est très différent de la taxe chypriote qui n'est pas indexée sur les revenus mais sur le compte en banque. Donc fortement inégalitaire, sans oublier le coté bien peu démocratique du procédé. Le pire de tout étant la crise de confiance que cela peut amener.

      Supprimer
    2. OK mauvaise référence de ma part. Mais cela s'est passé. EN 1992, par Matao. Voir ici:

      http://businessetc.thejournal.ie/italy-austerity-measures-government-puts-its-hands-into-the-pockets-of-italian-people-200404-Aug2011/

      "The solidarity tax was reminiscent of another by former Premier Giulio Amato, who in July 1992 siphoned money out of every Italian bank account at a rate of 6 lire per 1,000 lire as the old Italian currency faced collapse."

      Bon on parle de 0.6%, mais le principe y est.

      Supprimer
  8. Je suis à 100% contre la spoliation dont sont victimes les Chypriotes. Je pense que les dirigeants chypriotes (actuels de même que les précédents qui étaient en poste jusqu'à il y a quelques semaines) mériteraient bien une petite révolution qui les dépouillerait de tous leurs biens.

    Mais les anti-euro (dont Charles Gave fait partie, Disco Tonio aussi) appellent de leurs voeux une spoliation bien plus grande. Par exemple, pour la France, une sortie de l'euro entraînerait une dévaluation de l'ordre de 30%.

    Alors oui, la spoliation serait plus insidieuse puisque les chiffres sur vos relevés bancaires ne changeraient pas (youpi !). Mais j'aimerais bien qu'on m'explique comment on peut être pour la dévaluation et en même temps opposé à la spoliation des épargnants.

    (NB : il y a quand même une différence puisque dans le cas d'une dévaluation, les petites sommes sont dévaluées du même pourcentage que les grosses, ce qui n'est pas le cas à Chypre où les petites sommes seront moins spoliées.)

    Pour moi, tout cela fait partie de la même folie qui fait que l'homme est éternellement insatisfait : quand on a une dévaluation on hurle contre la dévaluation et on réclame une monnaie stable, quand on n'a plus de dévaluation on en réclame à corps et à cris, quand le parti A prend le pouvoir on le vire dès que possible pour élire B, mais quand B est au pouvoir on veut réélire A, etc.
    C'est sans fin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des prébendes ont été distribués à certaines catégories de la population en échange de leur soutien électoral.

      Ceci a été financé par de l'emprunt, parce qu'il aurait été était mal perçu d'augmenter les impôts, et ceci aurait compromis la réélection des zozos au pouvoir.

      Cela fait plus de 35 ans que ça dure : La facture arrive. Et quelqu'un va devoir la payer. Pas les zozos. Le citoyen de base. Et c'est un juste retour des choses, puisque c'est le citoyen de base qui ont élu les zozos.

      Supprimer
  9. Et si les allemands poussaient à la roue pour que ce système soit étendu à d'autres pays tout en sachant qu'il est intenable et risque de provoquer un bank run de la part des investisseurs étrangers entrainant par la même occasion la chute de l'Euro.

    Ce serait un bon moyen pour eux de sortir de cette absurde monnaie unique sans paraitre responsable de cette sortie.

    RépondreSupprimer
  10. Article de Charles Sannat sur le sujet :

    http://www.lecontrarien.com/wp-content/uploads/2013/03/LCM-18032013.pdf

    RépondreSupprimer
  11. Entendu sur RFI, peu avant 19h, les explications suivantes :
    - on taxe les chypriotes sur leurs dépôts car ils ne paient quasiment pas d'impôts.
    - du coup, gros coup de frictions avec la Russie, pas contente du tout parce que ses oligarques ont plein de comptes là-bas (mdr....) ; en fait Chypre est la plaque tournante des capitaux russes qui partent s'investir dans l'UE !
    - aucune raison, donc, de comparer le cas de Chypre et le cas français, la France n'étant pas un paradis fiscal et la spoliation pouvant se faire par des voies bien plus détournées (non, ce dernier élément n'était pas dit par la sénatrice PS qui parlait, mais tout le monde l'a pensé très fort).
    Sur le front des retraites, par contre, c'est calme.
    Il y a pourtant pas mal de croissance à chercher par là...

    RépondreSupprimer
  12. Pour ceux qui disent que ça ne peut pas arriver en France.....
    Mon Grand-Père m'a raconté qu'en 1940 les gendarmes étaient passés chez lui pour récupérer les armes, ça concernait les civils(chasseurs et autres), les gendarmes passaient chez tout le monde et ils avaient pour ordre de dire qu'il n'y avait rien à craindre, l'armée Française était la plus forte bla bla bla......
    1 mois et demi plus tard, mon Grand-père était dans un train en partance pour les camps de travail en Allemagne....

    RépondreSupprimer
  13. Je suis certain que si demain l'état nous vole 20% de nos dépôts bancaire en France, personne ne dira rien.
    Il y a encore quelques dizaines d'années, les tètes auraient été coupées aussi sec par le peuple en furie.
    Aujourd'hui nous sommes complètement anesthésié par nos dettes et par la peur de tout perdre.
    Nos dirigeants le savent et ils en profitent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vladimir Poutine n’est pas content. La taxe sur les dépôts dans les banques chypriotes est "injuste", "non professionnelle" et "dangereuse", a fait savoir, lundi 18 mars, le Président russe.

      http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0202647911195-chypre-poutine-hausse-le-ton-550032.php

      Les gazoducs vont connaitre des problèmes de pressurisation sous peu... Pourvu qu'il ne fasse plus trop froid, l'Europe risque d'avoir des soucis pour se chauffer.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.