mercredi 13 mars 2013

De 50 à 80 français partis faire le djihad en Syrie

Plus de 50 Français partis combattre aux côtés des rebelles syriens
France 24, 13/03/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Entre 50 et 80 Français seraient partis faire le djihad en Syrie contre le régime de Bachar al-Assad, selon des informations du Figaro. Un afflux sans précédent qui inquiète les services de renseignement français.

Combien de djihadistes français ont pris les armes contre le régime de Bachar al-Assad ? La question agite les milieux du renseignement français alors que de nombreux observateurs soulignent la facilité de rejoindre les rebelles syriens en passant par la Turquie.

En pratique, les Français rejoignent souvent des groupes islamistes pour lesquels la chute de Bachar al-Assad n’est que le préalable à l’instauration d’un État islamiste.

Pendant, ce temps, la presse de gôche et toute sa cohorte d'idiots utiles, de soumis et de foireux, continue sa propagande grotesque avec de vrais morceaux de démocratie et de progrès dedans... Cf le nouvel Obs et Libé, décidément de tous les combats de merde, du moment que ça sert l'agenda du Babel ou la mort...

7 commentaires:

  1. Ils ont été envoyés en stage de formation "guerrilla et instauration de la charia".

    Le bon coté des choses c'est qu'ils reviendront bien formés pour mettre un terme à cette "homogénéité culturelle de l'Europe" qui emmerde tant Peter Sutherland et les maitres du bitos.

    RépondreSupprimer
  2. Egalité = 0, réconciliation = macache ;o)
    téléphobe

    RépondreSupprimer
  3. Comprends pas !

    C'est des Djihadistes vilains, ou des guerriers de la liberté gentils ?

    Et pour le Mali ?... Ah oui, des terroristes très très vilains.

    RépondreSupprimer
  4. "Français"

    J'aimerai bien voir la tète de ces "Français".....

    No comment

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Entre 50 et 80 Français seraient partis faire le djihad"

      Il s'agit très certainement d'une information fausse.

      Supprimer
    2. Non, non. C'est crédible, même si le chiffre est sans doute difficile à vérifier. Ils reviendront faire le jihad... Chez nous.

      Supprimer
    3. Ce n'est pas le nombre qui est en cause.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.