vendredi 22 mars 2013

Etienne Wasmer : Comment modérer les prix de l'immobilier ?

Enorme le travail qu'a fait ce monsieur...

Simple, concis, efficace, avec de vrais morceaux d'enculage de jeunes et de conflit de générations dedans...

Etienne Wasmer : Comment modérer les prix de l'immobilier ?
Good Morning Business, 22/03/2013 (en Français texte en français )


Le doc est disponible ici.

Et notez bien ce qu'il dit sur l'impossibilité d'échapper à ce qu'il explique, parce que la bulle immo tue la compétitivité, nous enfonce chaque année un peu plus, et surtout va finir par tuer les collectivités locales elles mêmes s'il n'y a plus de volume de transaction...

14 commentaires:

  1. Le contrôle des prix des terrains à bâtir et des loyers, seul moyen d’empêcher la spéculation immobilière, ainsi que la création d’un service public du logement, en limitant les marchés des grands groupes de l’immobilier, sont des priorités. Nous ne pouvons plus accepter de dépenser une part de plus en plus importante de notre salaire pour se (mal) loger...
    voir :
    http://2ccr.unblog.fr/2011/02/25/degradation-du-logement/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou bien faire confiance a la libre entreprise.
      Toujours plus d'état et de controle nous déjà amené la ou nous en sommes.
      Parce que justement ce sont les couches de "services publics" qui font que ce pays est ingérable.

      Au contraire il faut en supprimer.
      Mettre fin au clientellisme.

      Supprimer
    2. L'immobilier étatisé, le contrôle des prix sont le meilleur moyen de tuer l'offre de logements. A l'extrême, on a les "kommounal'naïa" en URSS avec plusieurs familles dans le même logement en URSS...
      Comme disait l'autre : le contrôle des loyers est le moyen le plus efficace pour détruire une ville, avec le bombardement.
      Il faut plus d'offre, c'est tout, comme l'explique M.Wasmer, et les prix se modéreront d'eux-mêmes. Pas besoin de vos vopos du logement.

      Supprimer
  2. enfin au niveau des collectivités locales c'est justement pour remplacer les dm qu'ils veulent augmenter le foncier . Pas folle la guepe fonctionnaires en commande spéciale.

    RépondreSupprimer
  3. Comme quoi des solutions existe.
    Merci Tonio d'avoir dégoté ça.

    Sauf que pépère plane avec son mariage gay et il est loin d'être capable de s'attaquer a ce genre de réformes. Pour lui, un problème = une subvention. Point.

    Il a laissé une dette monstrueuse en Coreze avec son système. Il ne changera pas. Il faut changer de président surtout.

    Mais tenir jusqu'en 2017, ca va être chaud, avec Marseille en état de siège, les honnêtes français en colère qu'on leur pique tout pour des assistés, etc...

    RépondreSupprimer
  4. J'aime bien ce gars. Avec son air de premier de la classe, très calme, il balance des énormités absolues, mais sans s'énerver, sans gros mots.

    Bien joué !

    Mais bon... revenons un peu sur terre... comme le rapport Gallois... ben les 12 pages de pépères finiront dans la table de nuit de Zéro Ayrault.

    Pour une raison très simple :
    -les municipales

    Le PS est un parti cancer qui a bouffé tous les échelons des collectivités locales. Vous les voyez enlever du "pouvôar" à leurs petits copains maires ? Juste avant les élections ?

    Ah ah ah ah.

    Neuneu 1er lui a une solution :
    -certes les finances des collectivités souffrent car effondrement des transactions. Pas de problème ! Péréquation machin, fond bidules, prêts trucs, et je t'embrouille, et je t'embrouille. On piquera du pognon aux veaux, dont c'est la nature, la fonction, et on maquillera la catastrophe.

    Les Français ont voté Hollande + Sarkozy, 2 neuneus, il va falloir assumer jusqu'au bout.

    Et pour des millions de gens, le programe va donc continuer d'être :
    -boulot mal payé (si boulot), loin
    -logement de merde, trop petit, trop cher, trop loin

    Voilà. On rince et on recommence.

    Les veaux. Jusqu'à la lie.

    RépondreSupprimer
  5. les collectivités locales ont déja réagi:privatisation des espaces publics(parkings payants)et emprunts démesurés pour des plans transports somptueux,pour lutter contre la pollution bien sur

    RépondreSupprimer
  6. Super, on va enfin resoudre un problème de 2002.

    Ou pas.

    RépondreSupprimer
  7. Je viens de payer 50.000€ de frais de notaire + frais d'agence pour l'achat d'une maison en RP. Cet argent est une perte sèche pour moi. Alors, non ne je suis plus prêt de bouger, à moins que mon employeur finance cette somme...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle arrogance !

      C'est fini papa maman qui veille sur toi, tu es un adulte maintenant.

      Si ton employeur ni personne d'autre n'ont besoin de toi là où tu es, faudra bien que tu bouges.

      Et si tu te plains d'avoir perdu ces 50 000€ et que c'est terriblement injuste, je serais 100% d'accord et solidaire avec toi.

      Supprimer
    2. Le niveau des frais de mutation, communément et abusivement appelés "frais de notaire", car ils sont essentiellement constitués de taxes, est un énorme frein à la fluidité du marché du logement et de celui du travail.
      Une fois qu'on a acheté, on a payé tellement de taxes, qu'il est hors de question de revendre pour acheter plus grand (souvent nécessaire quand la famille s'agrandit), car on repaiera une fois de plus plein pot et encore plus que la première fois.
      En France, ces frais, avec les coûts d'hypothèque, doivent tourner autour de 8 à 10%, quand ils ne sont que de 2 à 3% dans les autres pays comparables.
      Mais, évidemment, si on réduit les rentrées fiscales, il faudra parallèlement se séparer de quelques-uns de ces charmants ronds-de-cuir dont la quantité et le pouvoir de nuisance font le charme sans pareil de ce qui reste de notre pays.

      Supprimer
  8. A moins qu'il ne te vire si tu refuses de bouger.
    Les mutations sont devenues une bonne manière de 'gérer les effectifs' de façon douce par les RH en France.....merci la bulle! :-)

    RépondreSupprimer
  9. vers 4 min : "... si on arrive à dégonfler la bulle ..."

    RépondreSupprimer
  10. -- Proposition 8

    Assurer la neutralité fiscale entre le locatif privé et l’acquisition. Cela implique l’extinction progressive des défiscalisations d’intérêts d’emprunt comme du PTZ+. À la place, explorer les solutions de location-accession pour les ménages modestes, qui évitent le risque de dépréciation du patrimoine en cas de retournement du marché immobilier local.

    -- Proposition 9
    Supprimer graduellement les droits de mutation à titre onéreux, asseoir la taxe foncière sur la valeur vénale nette des propriétés bâties et en augmenter progressivement le barème à mesure que les DMTO diminuent. Le basculement serait étalé sur une dizaine d’années.

    --

    C'est mieux qu'une taxe sur le dépôts... aucun risque de voir partir le bien à l'étranger :)

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.