mardi 5 mars 2013

Grillo en passe d'être récupéré par les kleptos du Babel ou la Mort : Stiglitz et Fitoussi bossent sur le programme économique du M5S

   EDIT : Info foireuse visiblement. Stiglitz nie toute participation.

"Grillonomics" Beppe Grillo Exchanges Emails with Krugman, Calls on Stiglitz and Fitoussi to Create Five-Star Economic Plan
Mish's Global Economic Trend Analysis, Mike Shedlock, 05/03/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
Beppe Grillo's anti-corruption, eurosceptic, Five Star Movement (M5S) is now the largest political party in Italy.

Enter "Grillonomics"

Via Google translate from French, Les Echos reports Fitoussi and Stiglitz are working on the economic program of Beppe Grillo.

All eyes are beginning to converge on the "economic program" Beppe Grillo, still limited to a page and a half on the site M5S.

With Italian economist Mauro Gallegati acting as coordinator, Nobel Prize winning economist Joseph Stiglitz and French economist Jean-Paul Fitoussi were called on to help formulate the economic doctrine M5S.

"To move from protest to proposal, the first step is to get studying. In this context, I am trying to organize a task force of academics begin to teach the newly elected" said economist Mauro Gallegati, an economics professor at the University of Ancona.

"Bruce Greenwald of Columbia University in New York and Jean-Paul Fitoussi will give me a hand," says Gallegati who rejects the label of "Beppe Grillo's Economic Guru." The real "sponsor" of M5S's economic program, based on the decay and the development of clean energy, is mainly Nobel Laureate Joseph Stiglitz (Columbia University), with Bruce Greenwald as one of the closest staff.

Paul Krugman has also maintained a dialogue with Beppe Grillo for several years.

Globalization, Guaranteed Income, Debt Reductions

"Globalization as has been managed seems a pact with the devil. We can ensure that globalization works, not only for the rich and powerful, but for everyone" said a message posted on the M5S blog with a link to a Stiglitz video "Make Globalization Work".

Grillo supports a concept of a guaranteed "citizenship income" for all, whose cost is estimated at between 20 and 30 billion euros.

M5S advocates "reducing the debt through strong interventions on the cost of the State with the fight against waste and the use of new technologies to make the citizen access to information and services without the need for intermediaries." It also provides for the abolition of stock options and cascades of holding for listed companies.


That is a substantially Mish-modified translation from French. I am not sure what "cascades of holding for listed companies" means.

It will be interesting to see what this collection of economists comes up with, because Grillo is eurosceptic and I doubt those whose advice Grillo seeks are in the same camp.

One thing is for sure: austerity is likely to head out the window, and that will cause fits in Brussels and Germany.

10 commentaires:

  1. lol.

    Donc Keynes - dont le programme était "d'euthanasier les rentiers" - est un "kleptos".

    L'idéologie libérale fait des ravages.

    Il est tout à fait logique que Stiglitz se trouve en soutient de Grillo.



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui c'est ça... Stiglitz, c'est du Bernanke puissance 10.

      Venez pas pleurer ensuite de voir les inégalités exploser encore plus...

      Supprimer
    2. pourtant dans son livre, "la grande illusion", STIGLITZ (ex patron du fmi) se fait le grand pourfendeur de ses pairs au FMI quant aux decisions qui furent prises face au sur-endettement des pays latino americains et africains. Il leur reprochait des solutions veritablement expiatrices qui soldaient la situation socio-economique des pays par un marasme bien pire (spirale infernale) et qui empechait les pays d'entrevoir une solution viable sur le moyen-long terme en les entrainant, en fait, a plus de servitude face a des injonctions therapeutiques mortiferes. Alors on peut le critiquer pour son keynesianisme, certes, mais la dévaluation monetaire est le complement necessaire pour aussi devaluer le poids de la dette! (euthanasie partielle/complete des creanciers); quant a la devaluation interne, elle ne peut s'appliquer qu'a faible dose car au dela d'un seuil critique les pays s'enfoncent inexorablement dans le chaos qui ne devient createur (de richesse) que pour les entreprises etrangeres vautours (exemple avec la grece qui bradent tout le patrimoine, qui fait de la devaluation interne et qui conserve une monnaie forte sur laquelle ils n'a aucune souverainete!)....le piege est ainsi d'une grande efficacite puisqu'il repose, s'agissant des grecs, sur l'incapacité du peuple a depasser son addiction a l'euro et l'idee meme qu'il s'est faite de sa place dans cette Europe. Quant a croire que les USA paieront leur dette c'est croire que le pere noel solutionera les problemes de remboursement...que nenni! il y aura implosion du dollar , refonte du systeme monetaire international, creation d'une nouvelle monnaie nationale et internationale: le bloc euro-atlantique avec un equivalent de L ECU (comme monnaie scripturale basée sur des DTS new versions et soutenus par la banque centrale des banques centrales du Bureau des Reglements Internationaux, logée pour l'occasion a JERUSALEM?) Le dollar est cliniquement proche de la mort et on peut parier sur l'emergence d'une nouvelle monnaie trans- frontaliere: L' AMERO, equivalent de notre defunt ECU. Cette monnaie pourrait cohabiter, un temps, avec notre EURO si toute fois il survivait a la fin tragique mais previsible du dollar...Donc BERNANKE n'est pas un fou car il applique le scenario prealablement ecrit par ses pairs.Tout ceci n'est que de la destruction controllée au seul profit des grands seigneurs de ce monde, ceci a travers le plus grand transfert de richesse: de la poche des peuples a celle des oligarques!!. Nous sommes au coeur d'un moment historique vers un nouvel age (hiver de kondratieff couplé a la mort de la civilisation catholique occidentale). La renaissance a lieu dans la couveuse maconnique ou le deracinement est total! Le monde bascule metaphoriquement sur son axe car toute morale, toute pensee, toute action s'en trouve TRANSVALUEE (Nietszche)...le deracinement est finalisé...la destruction creatrice est alchimiquement parachevée.

      Supprimer
    3. " STIGLITZ (ex patron du fmi) " : non, il n'a jamais été au FMI; juste chef éco à la BM.

      --neuneu.

      Supprimer
  2. Joseph Stiglitz est loin d'etre con.

    RépondreSupprimer
  3. Parfois on te critique pour ton trop grand enthousiasme mais là je trouve que tu lâches la barre un peu vite ... de toutes façons, on s'en fout de son programme, avec Grillo in fine, c'est le peuple qui gouverne et qui décide.

    Rien n'interdit de se renseigner !?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec Grillo, le "peuple gouverne" ? "Décide" ? Ah ah ah ah.

      Mais "gouverne" comment ?

      Il faudrait voir à réviser un peu le fonctionnement de nos chères "démocraties", et de nos très chères institutions.

      je vais la faire rapide : 25 % sans coalition c'est rien. Nibe. Nada. Peau de balle.

      Voilà. 25 % sans coalition = pas de pouvoir.

      alors pour l'enthousiasme "el pueblo viva la revolucion" faudra repasser.

      Chavez vous fait perdre votre sens commun.

      Enfin, il faut arrêter avec ce véritable sida mental qui créé une fausse dichotomie avec :
      -le gentil et vertueux "pôple", el pueblo d'un côté
      -et les méchants banquiers de l'autre

      ces derniers utilisant la méchante dette pour asservir les premiers.

      Qui détient une grosse partie de ces "dettes" ? Les italiens. Beaucoup d'italiens.

      Alors, on répudie la dette. Il se passe quoi ? Bien sûr les banquiers en prennent plein la gueule... mais in fine, tu appauvris collectivement l'ensemble de la population.

      Car les dettes des uns, sont les "actifs" des autres, selon un principal universel qu'on oublie trop souvent.

      Les peuples dans cette affaire sont CORROMPUS.

      Donc on fait quoi ?

      Alors on va me dire, pas grave : c'est une riche minorité d'italiens qui possède la dette, dont on les anihile, ca n'aura aucun effet.

      Faux.

      Car ces faux actifs, et ces fausses rentes... servent à faire tourner la vraie machine économique !

      Ce n'est pas virtuel (autre erreur faite très souvent depuis 2008).

      Alors, tout le monde morflera, et très sévèrement.

      Dans cette affaire, il faut répéter encore et toujours que le gentil el publeo est fondamentalement corrompu, autant que la caste des "banquiers".

      Tout le monde en a profité, et continue d'en profiter (la dette fait tourner la machine économique).

      On supprime la dette, on supprime l'économie. C'est aussi simple que cela.

      Alors on fait quoi ?

      Supprimer
    2. Bonsoir, il me semble que la réponse est dans ton analyse, notre histoire récente a réellement créé un fossé entre la société économique et la finance, il s'agit de remplir ce fossé qui n'a aucune raison d'être car historiquement ce sont les travailleurs qui par besoin pratique ont créé l'argent, le métier de banquier est apparu ensuite.

      A cette occasion nous réécrirons nos lois plutôt que d'en confier la tâche à ceux qui aujourd'hui nous "représentent".
      Pratiquement, il nous faut également une autre constitution, là aussi écrite par tous ou par ceux tirés au sort.
      Voilà un magnifique cahier des charges pour plancher ici et maintenant sur l'élaboration du cadre qui permettra d'y arriver, on est pas là pour autre chose, italiens français, allemands, chinois...

      Le réseau autorise la contagion de l'envie, du besoin de partager... par delà toutes les différences

      Bon vent

      Supprimer
  4. Tu vois tonio, tu t'étais encore emballé.

    RépondreSupprimer
  5. "MAKE GLOBALIZATION WORK": voila la doctrine economique des alliés stiglitz/fitoussi. Beppe Grillo n'est pas le novice opportuniste et populiste que les medias aiment a nous présenter puisque celui-ci entretenait des liens avec ces 2 economistes. Certes, ils remmettent en cause la direction generale des decisions qui furent prises par nos kleptocrates/oligarques et reconnaissent "le pacte du diable" qui contractualisa et concretisa toute leur demarche et justifia par la meme les mensonges et autres enfumage sulfureux. Seulement voila, la globalisation n'y est point contestée! De plus un autre point essentiel est abordé: " la reduction de la dette publique a travers de fortes interventions sur le cout de l'etat avec la lutte contre le gaspillage (ce qui me convient) et le recours aux nouvelles technologies pour consentir au citoyen l'acces aux informations et aux services sans avoir recours a des intermediaires." Mais que fait-on de la kollossale dette proprement irrecouvrable... celle issue pour partie de ce "pacte du diable"? Iront ils jusqu'a precher la mort du federalisme europeen et contester in fine le traité euro-imperialiste américain? Ce divorce aura t il lieu et le veritable souverainisme perdus des peuples ira t il au dela du seul rapport au vote electoral? Finalement, j'attends beaucoup du bonhomme mais peut etre un peu trop ?!

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.