jeudi 7 mars 2013

Jean-Claude Michéa sur France Inter

Limpide...

Tant sur Chavez que sur Hessel...

A écouter, surtout par les gens de gauche, histoire de comprendre l'impasse du Babel ou la mort...

De la nécessité de l'enracinement, et de la résilience...

Où est la vraie gauche aujourd'hui ?
France Inter, Guillaume Erner, 07/03/2013 (en Français texte en français )
→ lien

7 commentaires:

  1. Je ne sait pas si tu a vu la vidéo de Jancovici à l'ENS http://www.youtube.com/watch?v=ujMeB7irXcs. Le propos est essentiellement sur la contrainte énergétique (peut finalement sur le rechauffement, se qui est tant mieux). Se qui est intéressant c'est vers la fin au question réponse, il dit carrément que convaincre les politique est tous bonnement impossible, qu'ils sont guidés par les lobbys et leur intérêt personnel et n'hésite pas a dire d'énorme connerie, qu'on est dans un monde dirigé par les vieux, fait pour eux et que la contrainte énergétique va remettre les pendules à l'heure (que l'on fasse quelques chose ou pas).

    RépondreSupprimer
  2. Pas mal !

    J'adore le gars du FN qui est en faite profondément à gauche. S'il était mort, Jean-Marie Le Pen se retournerait dans sa tombe. Bon là, il faut qu'il avale des couleuvres ou s'enfile des quenelles comme dirait Dieudo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est là ou le FN est "satanique" (comme dirais Soral : un beau serpent celui là aussi) pour reprendre des axiomes de gauche de lutte contre le capital (ce qui est pour moi une imposture)!!
      Et où la gauche c'est fourvoyé aux service du capitale sous le faux prétexte de droit de l'Homme (le droit au progrès): il est tabou de parler de protectionnisme et de limiter les mouvements de biens (globalisation), de capitaux (financiarisation) et des personnes ( Migrations économiques au sens larges: exile fiscal, l'entrepreneur qui va s'installer en Angleterre, ou l’africain qui vient vider nos poubelles ou construire nos immeubles!! Ce que personnellement je rapproche puisque ces migrations se font au service du capital et pour optimiser le capital!!)
      Là où Michéa est visionnaire c'est quand il dit que le peuple se détourne des partis politiques de gauches par qu'il ne propose plus de vraie politique de gauche: une vraie politique de gauche doit avant toute chose se remettre à protéger le peuple du pouvoir de nuisance du capitale!!! Même si personnellement je pense que le pire ennemie du capitaliste c'est le capitalisme, et que nous sommes en ce moment même d'assister à l'autodestruction du système capitaliste!!
      Car il est fondé sur une idée absurde dont Michéa parle: la croissance infinie!!! Plus de croissance=plus de rendement du capital=plus de capitalisme!!!

      Supprimer
  3. J'aime bien Michéa qui nous parle d'un monde libéral alors que nous croulons sous les lois, les taxes, impôts, contraintes en tout genre et diminution des libertés individuelles.
    Il a comme un absence de lecture de la réalité, c'est assez étonnant. Il ne va clairement pas assez loin dans la distinction du libéralisme, celui dont il parle, Benkamin Constant, Bastiat et du communisme de marché qui nous entoure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu les montants astronomiques de dettes souveraines impayables dans un contexte économique loin d'aller en s'améliorant, attendons de voir comment vont évoluer les marchés obligataires. Les impôts mourront quand les états mourront (tiens ça me rappelle un livre récent de Soral). Tout est cyclique. Lorsque les choses s'accélèrent dans un sens alors le délai pour que le retour de bâton se manifeste diminue.

      p.s.: bien que me référant à Soral pour la justesse de certaines de ces analyses, je ne suis pas la personne ayant postée la réponse ci-dessus.

      Supprimer
    2. C'est justement Soral qui fait la différence entre le libéral économique (économie néo-libéral mondialisé d'aujourd'hui ; communisme pour les riches et esclavages pour les tres pauvres) et le libéral social, anti-liberté avec des lis liberticides, pensée unique, parti unique par le bipartisme, big-brother...
      Donc Michéa a de ce point de vue raison. D'ailleurs, dans toute sa première partie, ou il explique Orwell, il arrive au mêmes conclusions que des personnes qui seraient cataloguées très à droite.
      Tout ca pour dire que les clivages droite gauche se brisent sur le vrai visage de la mondialisation et de la remise en cause, de l'éclatement des sociétés auxquelles nous étions habitués.

      Supprimer
  4. Pour moi Michéa est un pseudo intellectuel comme Onfray et Cie.. si on en jusge par son constat on peut adhérer à son propos, mais ce qui me gêne profondémment c'est la manière dont il renvoie les responsabilités au Libéralisme sans en préciser les contours. Le libéral conservateur est pour la liberté économique, le droit à la propriété mais opposé à la liberté des moeurs. Le libéralisme sociétal est une iddéologie de gauche. Le fait que Michéa parle des deux aspects du libéralisme (économique et sociétal) sans en préciser les contours fait qu'il entretient un amalgame qui tend à diaboliser cette philosophie de droit. Le discours de Michéa tout comme le discours du jeune FN repose sur les mensonges entretenus depuis des lustres... le FN n'est pas un parti de Droite, il suffit de lire son programme pour s'en rendre compte d'ailleurs. Quand à l'économie "néo Libérale" ou ultra, ça n'existe pas.. ce n'est en fait que des économie socialiste, communistes poussées à l'extrème du capitalisme de copinage... le capitalisme et le mercantilisme sont aussi deux notions à ne pas confondre...

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.