mardi 19 mars 2013

La France Orange Mécanique

La France Orange Mécanique
19/02/2013 (en Français texte en français )

37 commentaires:

  1. 1:47 "Oh eh ! Tu arretes un peu, toi !"

    Bravooo... Ca c'est de l'autorité !

    Et ensuite il s'excuse presque ! "On est là deux minutes..."

    Avec un autre public, les même "policiers" auraient joués les gros bras...

    On croie rêver !

    RépondreSupprimer
  2. Quel plaisir de payer des impôts pour entretenir toute cette racaille est être traité pire qu'un criminel par la police quand je me fais prendre avec mon téléphone au volant.
    La France est foutue.

    RépondreSupprimer
  3. Pourquoi ? parce que les juges défendent ces racailles a cause de leur origine : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=h0l1EYgeH8M

    conférence sur l'absurdité de la self-defense en France par un Maitre Thibault, a voir absolument pour comprendre qui sont les responsables de ce merdier : les juges FM.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellente vidéo.
      Je pense que tu peux la mettre en avant Tonio.

      Supprimer
  4. Seul un loup peut en arrêter un autre. Il faut que les policiers aient grandi dans les mêmes zones pour que le rapport de force s'équilibre. Le bon policier en mode Bisounours n'arrivera jamais à rien, même avec toute la technologie du monde.

    Avec des Pinot simple flic, vont pas aller loin dans ce pays. Ce Pinot qui baissait les yeux au collège face aux durs à cuire, pas assez bon à l'école qui s'est rabattu sur cet emploi comportant certains avantages.

    Je me marre d'avance d'ici 10 ans, en m'imaginant la tronche des aigris racistes actuels quand ils se verront collé un PV par un policier qui s'appelle Rachid ou Boubacar. A ceux là, j'ai envie de dire, partez à la campagne, barricadez vous, achetez des armes et ne faites pas d'enfants, car ils risquent de se mette en ménage avec une Aicha ou une Maimouna !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "A ceux là, j'ai envie de dire, partez à la campagne, barricadez vous, achetez des armes et ne faites pas d'enfants, car ils risquent de se mette en ménage avec une Aicha ou une Maimouna !"

      C'est ce qui se passe cher Monsieur, les Français fuient les banlieues et se repli sur les campagnes pour échapper a cet enfer multiculturel imposé par vos gourous socialistes.

      Mais ne criez pas trop vite victoire, nos dirigeants du grand blougui boulgua font des montagnes de dettes pour assouvir leur rêve mondialiste et s'assurer que la racaille puissent continuer d'agresser les Français en toute impunité.
      Quand on va leur dire que la fête est finie et qu'il va falloir stopper les dépenses, rembourser et sans doute faire face a un effondrement économique, je peux vous assurer que la peur risque de très vite changer de camp....

      Supprimer
    2. TADA !!!!

      Les allocations familiales divisées par deux plutôt que fiscalisées?

      http://www.bfmtv.com/economie/allocations-familiales-divisees-deux-plutot-fiscalisees-473270.html

      Est ce qu’ils vont oser ?

      Supprimer
    3. Cela ne tiendra pas jusque là :-)

      Supprimer
    4. Mais Roger, à la campagne, ceux qui se retireront la peur au ventre, ils valent quoi physiquement dans la rue? Rien.

      Si la crise s'abat brutalement en France, ce n'est pas le babyboomer qui s'en sortira, mais celui qui saura s'adapter au contexte. Plus personne ne sera là pour protéger le papy multi proprio qui s'exilé loin des zones urbaines multiethniques. Même au niveau de leur nombre, au regard du politique, les babyboomers seront de moins en moins interessants à l'avenir.

      Condamner la dérive multiculturelle est une chose, croire que l'on peut revenir en arrière relève de l'utopie pure et simple, surtout en comptant sur une bande de retraités trop peureux pour ne serait ce que regarder dans les yeux un sauvageon de 15 ans. Seule un contexte économique réellement défavorable pourrait stopper pour un temps les flux migratoires vers la France.

      Mais au vu de la vision qu'ont les élites de l'Afrique du Nord et de l'Ouest, ce n'est pas prêt de s'arrêter. Exemple avec la Lybie de Khadafi qui ne comptait aucun migrant vers l'Europe jusque l'admirable intervention des forçes libératrices occidentales.

      Préparez vous Roger, adaptez vous. Parce que l'indignation c'est déjà reac.

      Supprimer
    5. Tu crois qu'on a peur d'une bande de racailles décérébrés ? Dans les campagnes on tire au fusil de chasse, viens la nuit pour voir ce qu'on en fait de tes chances pour la France. C'est pas parce que les flics s'en vont la queue entre les jambes que cela sera pareil pour tous les Français. Quand ça va dégénérer t'inquiète pas, les racailles on les mettra vite hors jeu.

      Mais vous les citadins vous êtes tellement lâche et largué que vous pissez dans votre froc. Moi dans la ville ou dans la nature je te cours après. Le lieu je m'en tape.

      Supprimer
    6. @Anonyme19 mars 2013 16:28

      réponse très simple : regarde un match de foot, et regarde un match de rugby. Tout deviendra très sur "qui est qui".

      Supprimer
  5. Je ne sais pas si vous l'avez remarqué mais la propagande gauchiste et la désinformation bat des records depuis quelques temps, aucune chaîne de télévision n'est épargnée.
    Je commence à me demander si il ne faut pas carrément arrêter de regarder les journaux télévisés et même la télé dans son ensemble tellement ça devient insupportable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah! ben t'as mis le temps!c'est pas un rapide a réagir le roger!

      Supprimer
    2. Ce n'est que maintenant que vous avez cette réflexion ;) ?

      Supprimer
  6. Pourquoi ne pas commencer par la tolérance 0 ? Celle mise en oeuvre à New York, pas celle de notre ex-président de la ripoublique et ex-sinistre de l'intérieur. Bon il faudrait des prisons, un suivi judiciaire, ....
    Tout ce qui relève de l'état qui ne le fait pas parce qu'il fait tout le reste qui ne relève pas de lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attendez, attendez... Ces "jeunes" ne font rien de mal. Ils expriment juste un léger mal-être.

      ;-)

      Tout va bien.

      Et n'oubliez pas une chose fondamentale : l'insécurité tout ça... c'est juste un "sentiment".

      C'est dans votre tête. Rien de plus....

      Supprimer
  7. Une "Miss Burqa" géante, subventionnée à 8000€ par le conseil régional du Nord, interdite de carnaval à Roubaix http://bit.ly/119KwZx
    On croit rêver (ou plutôt cauchemarder)!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui est le plus fort c'est la justification intello-socio-boboisante de l'artiste.

      *************
      " "Moi je la voyais comme une espèce d'objet pacificateur qui pouvait réconcilier à un moment deux types de folklore", s'explique-t-il."

      !!!
      *************
      Le carnaval étant quelque chose d'ancré très profondément dans le folklore français... pouf on "rajoute" une pièce rapportée absolument délirante (il n'y a jamais eu de "carnaval" dans la culture musulmane, et encore moins de "miss burka").

      Quant à la "pacification" là aussi, ça laisse songeur.

      Bref... ce n'est pas tant la subvention qui est scandaleuse (de la part de politiciens verreux qui ne font que reconnaître la modification ethnique de lille) que la mélasse mentale de l'"artiste", qui est pourtant... un local pur jus : Thierry Verbeke.

      Supprimer
    2. A moins que ce soit une commande de la classe politico-associative. Dans ce cas, pour toucher ses 8000 euros "l'artiste" est prêt à toutes les justifications pseudo-conceptuelles...

      Supprimer
    3. bon tonio,tu commences a nous stresser comme LCI ou BFM en ressortant tous ces vieux reportages!

      Supprimer
  8. C'est à cause de ce laxisme que les racailles se croient puissante dans leur boui-boui puant. Ils n'ont rien pour eux, la seule chose c'est le groupe. Après ce sont pour la plupart des idiots finis incapables de quoi que ce soit à part se battre.

    Si les flics y allaient en force cela serait vite plié. Mais non, on a ordre de ne pas faire de remue ménage, soit disant pour garder la paix sociale. En attendant, toute la campagne est armée et on attend que ces rigolos se pointe chez nous, ils verront que nous c'est pas du gaz qu'on emploi et les cochons on les tire depuis 50 ans même s'ils courent. On a déjà fait le ménage dans le pays basque mais s'il faut le faire dans toute la France, on le fera.

    RépondreSupprimer
  9. Je vais vous raconter une histoire qui vient de m'arriver et qui rejoint ce reportage.

    Voila plus d'un an et demi que j'ai un squatteur issu des force de progrès que l'on nous impose qu'elles en sont une chance dans l'un de mes garages.

    Je pensais à tort que le simple fait de lui signifier de partir allait suffire.

    Après une première tentative de dépôt de plainte. Il avait démonté toutes les appliques du sous sol et branchait des douilles voleuse dessus. Résultat, tout les fils fondaient n'étant pas dimensionnés pour tirer un chauffage de 1000 watts. Il avait aussi fait disparaitre les 6 extincteurs.
    On m'a répondu que ma plainte était irrecevable car on ne pouvait prouver que c'était lui qui avait fracturé la porte du garage ou détruit le système d'éclairage.

    Par contre on m'a fait remarqué que je devais immédiatement remplacer les extincteurs car c'était une obligation de sécurité :-)

    J'ai donc engagé une procédure d'expulsion auprès du tribunal d'instance. Au bout de 10 mois. Toujours pas de réponse.
    Il a fallut que j'envoie un recommandé au tribunal pour leur expliquer qu'ils seraient responsables si l'individu provoquait un incendie pour qu'ils se bougent.

    Entre temps. Le squatteur est parti en prison pour 3 mois (Il avait déjà fait 5 ans de peine pour vol avec violence et trafic divers et variés). J'ai vidé le garage (sans vous mentir. Il devait y avoir au moins 50 bouteilles remplies d'urine). J'ai posé un nouveau verrou. Et je me pensais tranquille :-)

    Erreur. Pendant les vacances de février un locataire m'appel pour me signaler que le squatteur est revenu.
    Je me rends sur place et tombe nez à nez avec lui. La moutarde commençant sérieusement à me monter au nez. Je lui explique que je lui laisse jusqu'au samedi suivant pour dégager. Que j'ai maintenant l'autorisation du tribunal pour le mettre à la porte.

    Samedi matin je me rends au garage. Plus rien dans le garage. Je me dis 'enfin' il est parti. Et puis je réfléchi et décide de faire le tour des autres garages.

    Bingo ! Il m'en avait fracturé un autre pour y mettre tout son merdier.
    Ni une ni deux je récupère un camion benne et charge toutes ses affaires pour les balancer à la décharge et je tente une nouvelle fois d'aller déposer plainte.

    Cette fois ils ont bien voulu la prendre. Mais on m'a expliqué que l'on ne pouvait rien faire si il revenait dans le garage car mon jugement concernait le garage numéro 16 et qu'il était maintenant dans le 5.
    Et surtout le gardien de la paix qui me voyait passablement énervé m'a bien expliqué qu'il ne fallait pas que j'use de violence sinon il m'en cuirait :-)

    Le lundi suivant. Il s'était effectivement réinstallé dans le garage. Le petit verrou que j'avais installé n'avait pas résisté.

    Re-belote : Camion, chargement, déchetterie.

    Et cette fois. Pose de barres soudées.

    Le mardi matin. Il s'était installé dans les caves de l'immeuble.
    Donc pose d'une serrure a code pour en interdire l'accès et demande d'intervention de l'ascensoriste pour interdire l'accès à l'immeuble des caves.

    RépondreSupprimer
  10. Petite histoire (suite ...)

    Ce mardi. On dirait qu'il n'est plus là. Oufffffffff

    Mais cette histoire apporte quelques éclairages.

    1) La justice n'en a rien à foutre de vous tant que vous n'êtes pas mort.
    2) Les forces de l'ordre aussi et il ne faut surtout pas prendre trop de plaintes au risque de se faire taper sur les doigts.
    3) Pour régler le problème. J'ai du me démerder tout seul.
    4) Ce type Abdel machin chose avait de la famille sur l'agglomération (J'ai retrouvé les preuves de dépôt des mandats cash qu'ils lui envoyaient en prison) Et ils préféraient qu'il loge chez moi a tout saccager.
    5) Cette fois j'ai fait preuve d'une patience d'ange. Mais la prochaine ce sera manche de pioche et compagnie.
    6) J'inspecte maintenant les communs de l'immeuble toutes les 48 heures après 23 heures avec un 7,65 dans la poche et une balle engagée (C'est malheureux d'en arriver là).



    Pour l'anecdote : Je jour de ma deuxième plainte à l'Hotel de Police. J'attendais déjà depuis une bonne heure. Quand une chance s'est pointé avec casque audio sur la tête, musique à fond, survêt et petit sac en bandoulière (la totale).
    La policière de l'accueil lui a demander de couper sa musique.
    Réponse : "Je coupe rien du tout".
    La policière : Que voulez vous ?
    Réponse : Je suis convoqué.
    La policière : Donnez moi votre convocation.
    Réponse : Je l'ai pas. Elle est chez moi.
    La policière : Vous avez une pièce d'identité ?
    Réponse : Non.
    La policière : Vous êtes convoqué pour quoi ? Vous êtes la victime ou l'agresseur ?
    Réponse : J'en sais rien c'était pas marqué.
    La policière : Monsieur, vous devez bien savoir pourquoi vous êtes convoqué.
    Réponse : Je te dis que j'en sais rien (toujours musique à fond).
    Après plusieurs appels de la policière aux différents services. Elle l'a laissé repartir :-)

    RépondreSupprimer
  11. C dans l'air il y a qques minutes. Sujet: Marseille 2013 capitale de la violence.

    Allez voir la rediff. Terrifiant.

    RépondreSupprimer
  12. Ce soir, 3 chances sortent en courant des fourrées...Parc, verdure, pleine ville, du monde autour.
    J'entends "Prends lui le vélo ! Prends lui le vélo !"
    Je les regarde : jeunes, pas blancs, très jeunes.

    Pas peur. Je vois qu'ils s'amusent...J'ai un doute, je ralenti, je croise le regard d'une des chances, je vois qu'il doute de ce qu'il fait aussi.
    Je porte la main vers ma mini-bombe lacry...

    Je continue tout droit, ils continuent dans l'autre sens.

    Analyse : des jeunes beurs qui font les c0ns et ne se rendent même pas compte qu'ils participent au climat ambiant d'insécurité.
    Pour moi, ça serait une bonne torniole !

    RépondreSupprimer
  13. Allez...une autre

    50 mètres d'un commissariat, un petit carrefour, 2 stop.
    Une voiture sur 2 grillent le stop allégrement.
    Devant le commissariat et dans toute la rue, des voitures mal garées, en double file, etc..

    Que fait la Police ?
    Rien !

    Comment voulez-vous qu'ils se fassent respecter dans des cités reculés quand il ne font même pas le ménage dans leur rue...

    Je comprend pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous devez avoir les nerfs solides pour ne pas encore avoir pété les plombs et fait un carnage.
      Bon courage.

      Supprimer
    2. La justice veille a ce que les malfrats (insolvables) ne soient pas inquiétés par les honnêtes gens !!

      vive 1984

      Supprimer
  14. L'Etat est sur le coup. La cour des comptes vient de critiquer les finances de la Police et de la Gendarmerie.

    Ils laissent filer l'insécurité. Les faits divers masquant les mesures d'austérité (épargne, allocs familliales...). La France "bon chic bon genre" n'en peut plus et remet la droite au pouvoir en 2017.

    Simple et efficace, ca fait 40 ans que ca dure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas que cela dure plus longtemps.

      Il risque même d'arriver des gens qui à coté desquels les gens du FN passerons pour des bisounours.

      Supprimer
    2. A quoi sert il de les arreter ils n'iront quasiment jamais derriere les barreaux.
      C'est pas un probleme de police/gendarmerie, c'est un probleme de justice (et de société).

      Supprimer
    3. Ah bon? Faut être lucide, les jeunes français "de souche" sont loin d'avoir le profil de l'aube dorée ou des cinglés qui sévissent en Russie. Les mouvements réellement extrémistes prennent racine au sein des milieux populaires, pas de Neuilly sur seine...

      Après reste les vieux nostalgiques d'une certaine France. Eux, à part l'exil, le bulletin de vote et l'auto défense, ils ne peuvent plus rien faire.

      Supprimer
  15. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  16. C'est juste impressionnant ...
    A titre de comparaison, cette semaine un pote à moi, bon père de famille, paye ses impôts, jamais de démêlé avec la justice; vient de se prendre 1 mois de tôle avec sursis pour outrage à agent ...
    Il a eu le malheur de faire un doigt d'honneur au conducteur d'une bagnole qui arrivait toute blinde derrière lui avec appel de phare/klaxon sur une route à 90km/h. Pas de chance, c'était les flics ... donc allumage du gyro (oui oui il était ETEINT avant!), rabat sur le coté de la route, menottes et 18 heures de garde à vue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. putain !
      ca fait chier quand même quand on se dit que les mêmes flics qui font du zéle avec les gens qui payent leurs salaires n'osent plus rentrer dans les banlieues pour protéger ces mêmes gens qu'ils .... rackettent !
      je ne vois pas d'autre mots.
      Encore que les racketteurs souvent te protègent de la mafia d'en face. La ... même pas !!!

      Si ce n'était que ça ...
      Desfois je me dis qu'on est allé loin dans la connerie quand même... je me demande vraiment si on est pas les champion a l’échelle historique.

      Supprimer
    2. +1. C'est exactement ça.

      C'est tout le pays qui est le champion des dîners du mercredi soir.

      Champions du monde : Je ne dis pas qu'il n'y a pas pays qui sont pires. Mais nous, on est le seul à être arrivé là ou on était, a avoir un pays de cocagne ou il faisait bon vire et a avoir réussi à le saborder.

      Supprimer
  17. En France il n'y a plus de chefs depuis des décennies. La justice fait défaut(http://ministere-crise-justice.over-blog.com/article-31091865.html), et les politiques sont lâches.
    Les policiers sont écœurés, quoi de plus normal.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.