lundi 25 mars 2013

L’ASL ne reconnaît pas son Premier ministre et démission du chef de la Coalition

L’ASL ne reconnaît pas son Premier ministre et démission du chef de la Coalition
Liberte Algérie, Merzak Tigrine, 25/03/2013 (en Français texte en français )
→ lien
à quarante-huit heures de sa participation au sommet de la Ligue arabe à laquelle l’a convie le Qatar pour prendre la place du régime de Bachar Al-Assad, qui refuse d’y siéger, l’opposition syrienne a implosé.

Rien ne va plus au sein de la coalition de l’opposition syrienne, qui a vécu hier sa pire journée avec la démission de son chef, Ahmed Moaz Al-Khatib, et le refus de l’Armée syrienne libre de reconnaître Ghassan Hitto, le Premier ministre rebelle syrien, choisi après des discussions houleuses à Istanbul. Ainsi, au moment où l’on pensait que l’opposition syrienne était plus unie que jamais, après l’accord sur la personnalité chargée de diriger le gouvernement en exil, voilà que tout s’effondre comme un château de cartes.
Ha ben merde alors, ça s'est vu qu'ils ont essayé de mettre un américain à la tête de l'opposition ?   

2 commentaires:

  1. C'est sur que quand on a vu son "CV"... =D

    En tout cas les choses s'accélèrent un peu quand même en Syrie, dans quel sens on ne sait pas, en tout cas les américains sont présents partout en coulisses tandis que Fabius et les anglais montrent bêtement leurs muscles :

    Revue de presse globale.

    http://points-de-vue-alternatifs.over-blog.fr/article-quelques-evolutions-recentes-en-syrie-revue-globale-116496590.html

    RépondreSupprimer
  2. Même dans la presse mainstream, ils annoncent la couleur cash !

    http://www.24heures.ch/monde/asie-oceanie/chef-opposition-syrienne-annonce-demission/story/17595722

    "Ces annonces montrent aussi l'âpre rivalité des parrains des opposants, notamment le Qatar et l'Arabie saoudite. Les deux pays entendent garder la main sur ceux qui pourraient un jour parvenir au pouvoir."

    "Selon un politologue syrien qui a requis l'anonymat, cette crise "illustre la rivalité entre le Qatar, qui s'appuie sur les Frères musulmans et est opposé à tout compromis avec le régime, et l'Arabie saoudite et les Etats-Unis qui souhaitent une solution pour mettre fin à la guerre"."

    Par contre, comment décrédibiliser une ligue :
    http://www.24heures.ch/monde/siege-syrie-ligue-arabe-attribue-opposition/story/17937488

    Lewu

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.