samedi 23 mars 2013

Le front de gauche en passe de rompre avec l'internationalisme ?

Le Parti de gauche travaillé par le changement d'euro
Libération, 23/03/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Les récentes déclarations de Jean-Luc Mélenchon sur la monnaie unique sèment le doute chez une partie de ses militants. Certains redoutent que le député européen en appelle dimanche à une sortie de l'euro.

«S’il faut choisir entre la souveraineté des Français et l’euro allemand, nous n’aurons pas peur de choisir la souveraineté», explique-t-il ce samedi dans Sud-Ouest.


La souveraineté ! Quel mot affreux ! Le ventre de la bête immonde est-il donc fécond jusqu'à l'extrême gauche ?

Et si l'extrême gôche ne sert plus d'idiot utile à l'agenda babelien, le ton va vite changer vis a vis de Mélenchon... Notamment dans le Libération de Rothschield.

Et si l'extrême droite devient économiquement socialiste, et que l'extrême gauche abandonne son internationalisme, il ne va rester que la question de l'immigration pour les diviser...

"Gauche du travail, droite des valeurs"... Y'en a qui ont eu le nez creux...

30 commentaires:

  1. quel brassage narcissique et de transformation de la réalité pour sa propre, fausse paroisse.

    Je le trouve plus transparent que jamais.

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait d'accord avec toi. Par contre la vision soralienne est que Mélenchon fait parti du système. La preuve est faite que ce n'était pas le cas. Sa vision internationaliste plait au système et son talent de candidat puncheur à la présidentielle ont assuré le 2eme tour "classique". S'il s'attaque maintenant à l'euro, le verrou de l'eurosystème, et continue son offensive sur le marché transatlantique, c'est un bâton de plus dans les roues du système.

    RépondreSupprimer
  3. Mélenchon a longtemps fait partie du système, mais nul ne l'interdit d'être enfin cohérent avec sa démarche et d'en sortir une fois pour toutes. Je le sentais venir, je m'étais pas trompé. :)

    RépondreSupprimer
  4. Mélenchon a compris depuis un bail que l'euro c'était mort. Mais reste à affronter les cadres du Parti, et les militants bobos. (les classes populaires, elles, ont compris)

    Quand moi même je prends la parole devant eux - en réunion - pour leur expliquer qu'il faut quitter la zone euro, les ignares me font la morale sur les dangers du nationalisme...

    RépondreSupprimer
  5. Comment un sénateur bolcho-franc maçon pourrait-il être crédible ?
    Ils ont vraiment prêts à tout pour la gamelle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On pourrait tout autant crier à l'imposture d'un fameux avocat qui s'est récemment rapproché d'un parti politique, pour son appartenance à la même faction. Et bien quand ce monsieur a opposé son vote au TSCG, on ne peut que le remercier.
      Si vous voulez lutter seulement avec des gens qui sont blanc comme neige, vous lutterez seul. Car tout le monde a un certain nombre de casseroles aux fesses, puisque par définition l'erreur est humaine.

      C'est justement l'art du système, subtil et brillant, de camoufler les cadavres de ses partisans et de déterrer ceux de ses opposants.

      Supprimer
    2. D'accord. Mais entre "l'erreur est humaine" et imposteur notoire, opportuniste et haineux contre les français raciniens, je fais bien la différence !

      Supprimer
  6. je suis un non encarté du front de gauche et proche du PG de Melenchon, et donc vie de l'intérieur ce que vous commentés de l'extérieur d'ailleurs avec souvent de mépris.

    ...mais je vous en prie, essayez donc de fédérer autre choses que les quelques interventions faites sur ce blog, et vous allez voir combien c'est compliqué...

    le front de gauche est un ralliement de partis et de citoyens qui tentent de s'entendrent sur un programme commun basé sur l'écologie. si le PCF est totalement contre la sortie de l'euro, cela fais déjà plus d'un an que le PG se pose des questions à ce sujet.

    les analyses que vous faites sont souvent abordés en réunion et comme je leur avais dis lors de la présidentielle, ça ne tiens qu'à quelques mois pour qu'ils comprennent que cet europe n'est pas viable.

    Si Melenchon était passé président, il aurais attaquer de plein front le système pour en faire autre chose. Après on peux discuter sur ce que l'on voulais comme europe, comme euro, si on y serais arrivé seul contre tous...

    mais les socialistes ayant pris les commandes du bignou, nous en revenons au point de départ et donc, à se remettre en question...et nous y sommmes !

    et je souhaite de tout coeur qu'ils continuent dans cette voie ne serait-ce effectivement que pour emmerder le système.

    un tribun contre l'euro, c'est bon à prendre quoi qu'il arrive.

    RépondreSupprimer
  7. faut pas tout mélanger!l'euro est une chose,la classe politique en est une autre.qu'est ce qui nous fait crever?l'euro ou notre classe politique?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est notre classe politique mais cracher sur l'Euro c'est tellement à la mode depuis 2008. Et tellement pratique pour ne pas regarder les tonnes de problèmes Franco-Français. Il y a tellement de problèmes en France que je comprends que cela décourage certain, donc on crache sur l'Euro (ou l'Allemagne), le coupable idéal.

      Et finalement j'aimerais bien qu'on en sorte aussi, juste pour dire à ces tas de c...Maintenant vous êtes hors de l'Euro et ça va mieux ? L'immigration ? L'éducation nationale fichu ? L'administration ? La justice et l'insécurité ? Je suis près à parier tout ce que vous voulez que la sortie de l'Euro n'arrangera aucun de ces problèmes, on allait mal avant l'Euro, on ira mal si on en sort aussi après.

      Supprimer
  8. Et les gars... ouh... ouh... ? Mélanchon ? Trotskiste, internationaliste, super star de l'entrisme, immigrationniste forcené, et par dessus le marché un ex sénateur "socialiste" ?... qui deviendrait par un coup de baguette magique un anti euro ?

    Ah ah ah ah.

    Non mais c'est un gag ou quoi ?

    Mélanchon, et le Petit Système médiatique, nous refont le coup... d'il y a exactement un an, lors des présidentielles ! Mélanchon-le-rebelle-qui-monte !

    Ne vous faites pas avoir. Cet homme est dangereux, hypocrite et menteur.

    Il est un kapo du Système.

    Il surfe sur une vague d'opinion, tout simplement.

    Il y a une preuve, idéologique, très simple à ce que j'avance :
    -sortie de l'euro = souveraineté
    -la souveraineté économique ne peut pas être dissociée de la souveraineté politique
    -fermeture des frontières, contrôle des capitaux et des hommes aussi
    -on ne peut pas avoir l'un sans l'autre

    Et comme Mélanchon est, de manière pour le coup forcenée et réelle, immigrationniste, son éventuel ralliement aux idées anti euro est donc une fiction, une pose.

    Pour raisonner par l'absurde : quand Mélanchon rejoindra le FN (le seul parti anti euro, pro souveraineté, anti immigrationnisme etc.) alors on pourra discuter.

    En attendant, ne tombez pas dans ce piège grossier.

    Quant au "militant" au FG... l'avantage avec des des trosko et des cocos, voire plus largement des gochos est que tu vas pouvoir discuter pendant longtemps.... très longtemps.... très très longtemps.

    Tes maîtres pointent du doigt la lune, et toi tu regardes le doigt. Pratique. Pendant que tes chefs t'occupent l'esprit avec des "débats" et bien tu restes tranquille, bien sagement. Tu fous pas la merde. Tu es dans une cage, mais dans une cage que tu as choisie.

    Interroge toi : que fait le FG ? Concrètement ? Où sont les espoirs que tu avais placés en Mélanchon il y a un an, hein ?

    Si tu es vraiment anti euro... ta place est au FN. Mais non bien sûr, c'est pas possible puisque le FN est "fââââchiste", n'est ce pas ?
    Et le "fâââchisme" c'est MAL.

    Allez, bon courage. Prends ton mal en patience, tu vas faire des débats pendant quelques années encore. ;-)

    Et pendant ce temps, l'Euro explosera, l'Europe sera bouleversée... Mais les crétins gochos du FG continueront à "débattre" du sexe des anges.

    Mélanchon ? Mission accomplie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Cet homme est dangereux, hypocrite et menteur"

      +1
      Une bonne partie des ses interventions transpire l'agressivité et la haine de ceux qui ne pensent pas comme lui.

      Supprimer
    2. Mouai, toute ta tirade aurais eu plus d'impact si tu n'avais cessé d'écrire MelAnchon (c'est Melenchon).

      ce qui me fais dire que tu ne t'es même pas donné la peine d'approfondir ta réflexion personnelle sur le FDG.

      quand au FN, t'as pas de bol, j'ai lu le programme que je ne trouve pas débile et je soutien les actions de type comme NDA, asselineau et cie.

      je viens sur ce blog, que je lis plusieurs fois par jour et je lis aussi fdesouche, jorion, chevalier, h16, berruyer, gave...

      je suis bien content pour toi si tu t'es auto-persuadé d'avoir raison et que les "autres" sont donc stupides, gaucho, bobo, idiots utiles du système...sans doute cela va t'il faire grandement évoluer les choses.

      tout compte fais, oui, je vais continuer à en faire des débats. pas envie de finir comme toi ;-)

      Supprimer
    3. "Et le "fâââchisme" c'est MAL."c'est bien ,tu commences a comprendre:on ne veut pas d'un socialisme encore plus autoritaire et klepto.on se contentera pour l'instant de la merde umps

      Supprimer
  9. Allez, une petite vidéo. 1992. Pour bien montrer ce qu'est Mélanchon fondamentalement.

    http://tinyurl.com/7cbv42h

    Regardez le, suintant, avec sa bonne vieille réthorique de trosko...

    Du petit lait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah 1992.... A cette époque Nigel Mansell et Miguel Indurain étaient au sommet de leur art..
      A cette époque là, je pensais que Maastricht et l'euro, pardon l'écu, ca allait être super. Je me suis trompé. Mélenchon aussi.
      Et le jour ou Mélenchon dit qu'il préfère sortir de l'euro plutot que de subir l'autorité germano-bruxelloise, qu'il dénonce le chantage de l'eurogroupe qui veut voler l'épargne des chypriotes et qu'il est l'un des rares à dénoncer le libre-échange US-EU, vous ressortez ses casseroles pour lui dire que vous ne voulez pas de lui ?
      Quand quelqu'un retourne sa veste, c'est bien de le remarquer. Mais quand il la retourne dans le bon sens, il faut savoir apprécier.

      Supprimer
  10. Pour Jean-Luc Mélenchon, Pierre Moscovici "ne pense pas français"

    "Dans ces 17 salopards, il y a un Français, il a un nom, il a une adresse, il s'appelle Pierre Moscovici et il est membre du Parti socialiste", a-t-il dit vivement applaudi par les 800 délégués.

    "Une très belle expression", dit en souriant aux journalistes Jean-Luc Mélenchon, en qualifiant le ministre de "petit intelligent qui a fait l'ENA" et qui "ne pense pas français, qui pense finance internationale".

    Et beh ! oO

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai entendu ça ce matin à la télé! et Bim, direct après c’était les allusions et le chantage à l'antisémitisme! d'apathie et de quatremer! les pires chiens de guarde! mort de rire!

      Supprimer
    2. http://www.20minutes.fr/politique/1124483-20130324-ps-denonce-propos-antisemites-part-jean-luc-melenchon

      il semble que tu aies raison sur Merluchon, la kabballe commence.
      Et vu comment le gars est un "boxeur" a l'intérieur, je pense qu'il ne va pas plier, et qu'il va nous faire une crise de Soralienne (il ne va pas devenir Soralien, mais suivre un peu le même genre de parcours "désillusionnesque") dans le sens ou il va se prendre tout ça dans la tronche, mais rester droit et probablement dénoncer le truc.

      A suivre. Si ça se produit ainsi, pour moi ce serait une "événement significatif".

      Supprimer
    3. Je savais même pas que Moscovici avait des parents juifs ... leurs CV n'incite pas à penser qu'ils sont pratiquants ?

      Pour accuser Meluch d'antisémitisme, il faut d'abord admettre que le finance internationale est juive et qu'il s'en prend à Mosco en tant que juif. C'est un peu tiré par les cheveux.

      Par contre :

      Pierre Moscovici 55 ans in love with Marie-Charline Pacquot 24 ans

      Tout baigne !

      Supprimer
  11. Typique de la réthorique et de l'entrisme de l'escroc Mélanchon : bien sûr que Moscovici ne pense pas français... Mais Mélanchon il pense quoi quand il défend de manière hystérique l'immigration ?

    Hein ?

    Pas français non plus.

    Seul un trotskiste de la pire engeance est capable de telles figures de réthorique cheap, c'est ahurissant.

    RépondreSupprimer
  12. Quelle pute ce mec.

    Il a voulu se fritter avec Le Pen qui est anti euro, il a perdu.

    Il voit monté un sentiment anti-euro, alors hop on en profite, on surf sur la vague...

    Ancunes convictions...

    RépondreSupprimer
  13. Melenchon est un clown et restera un clown. Au moins il peut creer un faux M5S.

    RépondreSupprimer
  14. Encore plus fort... Mélanchon la veulerie absolue, le mensonge permanent. Voilà ce qu'il ose déclarer ce matin.

    *****************
    Mélenchon semble ahuri par ce procès en antisémitisme. «Ils ne savent plus jusqu'où aller pour me diaboliser… J'ignorais complètement que Moscovici est juif, et je vais vous dire, je m'en fous complètement…»
    http://tinyurl.com/d43psbj

    Et Moscovici en vidéo il y a un an : "Pourquoi je suis juif, sioniste et socialiste"

    http://www.dailymotion.com/video/xqzuke_pierre-moscovici-pourquoi-je-suis-juif-sioniste-et-socialiste_news

    Alors vous voyez... Mélanchon c'est le pire. C'est une crapule absolue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu devrais lire Mediapart, la citation est plus complète :

      "... enfin, athée, comme chacun d'entre nous"

      Oui, on peut être juif (peuple) et athée. Ce qu'est surement Moscovici vu son CV.

      http://blogs.mediapart.fr/blog/stephane-allies/240313/melenchon-antisemite-ou-la-fabrique-dun-buzz-factice

      Sioniste avant guerre n'a pas le même sens que sioniste après guerre. Dans un cas, c'est l'aspiration des juifs à avoir un territoire, dans le deuxième cas, c'est posséder l'intégralité du territoire.

      Nulle doute que Moscovici pourrait aujourd'hui déclarer qu'il faut qu’Israël se retire dans ses frontières de 1948.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Fronti%C3%A8res_d'Isra%C3%ABl

      Supprimer
  15. Et on continue dans le "pas français", preuve supplémentaire des mensonges de Mélanchon.

    Mélanchon : "Je ne peux pas survivre quand il y a que des blonds aux yeux bleus... C'est au delà de mes forces"

    http://www.youtube.com/watch?v=3Xsdo4GcClE

    Bravo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut comprendre un peu ce qu'on lit.

      De toutes façons, où tu as vu que la France c'est QUE des blonds aux yeux bleus.

      Ce n'est pas du "pas français", c'est de l’internationalisme qui par définition inclus également les français. Et on peut penser différemment mais ça n'a rien à voir avec de l'anti-France.

      Supprimer
  16. mélanchon est un sous marin du ps.son intervention arrive a pic pour écraser les affaires cahuzac et sarko et la situation économique,bravo les communicants et autres "spin doctors",ça a l'air de marcher

    RépondreSupprimer
  17. melenchon c'est que tu folklore,un simple rabatteur pendant que le nombre de sympatisant du FN gonfle

    RépondreSupprimer
  18. Il traitait les anti euros de maréchalistes. il disait que nous avions créé l'euro, qu'il était hors de question de l'abandonner. ce type est une vraie girouette. Aucunne réflexion de fond qui tienne dans le temps.
    Vomir des insultes, en vociférant, pour tout programme.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.