jeudi 28 mars 2013

Le pétrodollar expliqué

13 commentaires:

  1. juste une question totalement hors de ce sujet petrodollars


    Quelqu'un entend il parler de cds à Chypre?

    On a bien une ou deux banques en faillite non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les CDS ne seront pas payés en cas de faillite. C'est une certitude depuis le psycho-drame grec. Tout le monde a payé des assurances pour du flan. Un scandale de plus sur lequel personne ne fait de vagues...

      Supprimer
    2. A chaque fois ils empeche la faillite, c'est de la faillite déguisé donc les CDS ne sont pas activés. Mais comme les émetteurs de CDS comme Goldman Sachs ont des pions partout dans les hautes instances européenne et que ce qui décident si faillite ou pas. Conflit d'interet quand tu nous tiens!!

      Supprimer
  2. Voilà pourquoi le Peak oil et les limites à la croissances sont taboues !
    Et qu'il faut être anti productiviste et anti impérialiste.

    Eg.O

    RépondreSupprimer
  3. L'inversion de courbe de Hubbert aux States est fort probablebment un mensonge, qui permet à tous les autres mensonges de tenir en place ...

    Eg.O

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en effet une possibilité, mais pour une raison encore plus triviale :

      -garder le stuff chez soi, en prévision des mauvais jours
      -et pendant ce temps, consommer goûlument le stuff chez les autres, en payant avec du papier.

      Exprimé comme cela, c'est un coup de génie stratégique, car il cumule de nombreux avantages :
      -soutenir le dollar (renforcement de la demande)
      -conserver ses propres ressources bien au chaud, qui prennent en plus mécaniquement de la valeur à mesure que les réserves hors USA s'épuisent
      -affaiblir du même coup les concurrents (type Chine, qui doit elle aussi accumuler des dollars pour financer ses besoins énergétiques)
      -financer ses dettes (avec les dollars qui reviennent aux USA, en achètant des obligations US)
      -emprisonner ses concurrents dans une toile redoutable de dettes/créances (la chine a accumulé une montagne de dollars, donc le dollar devient son problème)
      -jouir du travail des autres (balance commerciale déséquilibrée, les chinois travaillent littéralement pour les américains) etc.

      etc. Il faudrait creuser le sujet, tant les implications semblent multiples et croisées.

      Mais la bottom line est claire, et vient contredir tous les rêveurs gauchistes du type De Defensa pour qui les USA sont finis, ridiculisés, épuisés, terminés.

      Au contraire, les USA jouent un jeu stratégique profond... et profond dans le temps.

      On amuse la galerie avec des Bush, et des présidents noirs (souvenez vous "Yes we can !" et tous les crétins gogos qui s'extasiaient)... mais au final l'état US suit avec constance et détermination un vaste plan stratégique.

      Là aussi cela éclaire les événements des 10 dernières années au MO... Irak, Libye, Afghanistan... Syrie... Et l'Iran.

      L'Iran, état nation, tombera à cause du pétrole.

      Supprimer
    2. "Coup de génie stratégique" ? Sûrement pas, car il repose exclusivement sur un dollar-fausse promesse qui ne tiendra plus longtemps comme monnaie mondiale.

      Les nouvelles puissances n'en veulent plus et l'armée US n'a plus les moyens de l'imposer par la force à tous les pays producteurs de pétrole et autres matières premières.

      Supprimer
  4. Oui, oui on a bien compris le mécanisme. Donc il est complètement absurde de dire "dollar fausse promesse" comme contre-argument... puisque c'est précisément ce fait qui utilisé... par les US eux-mêmes !

    Un peu de rigueur SVP.

    Second point : "les nouvelles puissances n'en veulent plus".

    Là vous avez sans doute raison... Mais entre ne plus vouloir et faire autrement il y a un gouffre.

    Que voit on ? Le Japon continue de gober du dollar. La Chine semble avoir ralenti son accumulation... pourquoi pas (méfions nous des données "officielles" chinoises et même US d'ailleurs)... mais demeure toujours assis sur une montagne de dollars.
    Alors ?
    Les pétro monarchies continuent d'accumuler, etc.

    Bref... on ne voit toujours pas, objectivement, de mouvement de rejet.

    Alors on peut certes penser que le truc va lâcher après demain, mais les faits rendent peu probable une chute aussi rapide.

    Donc en attendant, désolé de vous décevoir, mais toute cette affaire qui dure depuis le début des années 70 (40 ANS !) se poursuit.

    Et peut donc toujours être qualifé de coup de génie stratégique.

    J'ajoute un fait indéniable : toutes les nations du monde font un concours de dévaluation... ! Eh oui vous avez oublié la crise éco et financière depuis 2008... Donc le dollar baisse certes, mais de nombreuses autres monnaies baissent aussi !

    Deuxième fait indéniable : le dollar est toujours "refuge" en cas de crise.

    Ce qui me renforce dans l'idée... que vous attendrez l'hallali encore un bon bout de temps.

    Mais votre commentaire a au moins un mérite car il illustre le fait que de nombreuses personnes, qui sont pourtant équipées d'un cerveau en parfait état de marche, persistent à faire des erreurs d'analyse par excès ... d'idéologie.

    Vous n'aimez pas les USA. Vous détestez même les USA. C'est votre droit.

    Mais pour analyser froidement et donc efficacement la situation, vous devriez laisser votre idéologie au vestiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé mais il ne s'agit pas d'idéologie.

      Quand un Empire monétaire en vient

      1/à faire la guerre à tous les pays qui se rebiffent... et des pays de plus en plus gros, de plus en plus nombreux

      2/ à se prendre des vestes sur le terrain comme en Irak ou en Afghanistan au point de devoir battre en retraite en laissant sur place des régimes qui ne maîtrisent rien

      3/ à envoyer ses alliés faire la guerre à sa place en Libye

      4/ à se heurter aux vetos russe et chinois pour la Syrie et l'Iran

      4/ à n'avoir quasiment plus d'industrie ni de production de richesses autres que financières (c'est à dire du vent) et à dépendre de la Chine pour les technologies de pointe de son armée

      ...c'est que la fin approche.

      Quand, je ne sais pas, mais ça ne durera pas encore 40 ans, croyez-moi.

      Supprimer
    2. Ce qui fait tenir ce système, c'est la puissance militaire, commerciale... et diplomatique des USA, sans égale dans le monde.

      Tant que cela tiendra, le dollar tiendra.

      Supprimer
    3. [Quand un Empire monétaire en vient ...]

      Je plussoie. C'est bien résumé.

      On sent bien qu'ils sont à bout.

      Désormais, ils sont all in. Monétairement déjà, militairement et idéologiquement bientôt. C'est quitte ou double.

      Supprimer
  5. Pour l'idéologie ça a déjà commencé.
    Les regards de mes enfants et de leurs copains/copines se tourne désormais vers l'Asie. Les Manga ont plus de succès que les crétineries de Disney (je ne porte pas de jugement, c'est un fait).

    Pour ma part je crois moyennement à un "effondrement" de l'Occident, mais à une longue et inexorable descente aux enfers (qui a déjà commencé, quiconque va en Asie régulièrement le constate par le différentiel de croissance). Un effondrement, pourquoi pas, mais à la fin, quand les banques centrales n'auront plus trop à perdre de voir leurs billets verts valoir moins que ceux de Monopoly.
    Et certes les USA n'auront plus de dette, mais ils n'auront plus de prêteurs non plus.
    Nous non plus, d'ailleurs.
    On crèvera ensemble.

    RépondreSupprimer
  6. Excellent résumé ce docu, très complet.
    Oui les jours du dollar sont comptés.
    MAIS
    j'ai dans l'idée que le traité trans-atlantique y a quelque chose a y voir.
    Toute la question a mon avis est : est-ce que l'Euro (seule alternative crédible) tombera avant le dollar ou non ?
    A priori la réponse est oui vu comment ca se déroule.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.