jeudi 7 mars 2013

L'économiste de Beppe Grillo fait acte de soumission aurpès des grands clercs du Babel ou la Mort, et se fait en plus humilier

Non mais qu'est ce que c'est que cette ânerie   

Les italiens ont donc voté pour la continuation de l'agenda de destruction des nations ?

Et en plus, ce niais d'économiste du M5S qui va faire ses courbettes devant tous les tenants du Babel ou la Mort (version de gôche, c'est à dire dans la pratique : planche à billets ultra massive et explosion inégalitaire), et en plus, se fait humilier...

Grillonomics 2 : Stiglitz et Fitoussi récusent les avances du M5S de Beppe Grillo
Les Echos, Pierre De Gasquet, 07/03/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Tandis que l'entourage de Joe Stiglitz tempère les ardeurs du conseiller économique de Beppe Grillo, l'économiste français Jean-Paul Fitoussi qualifie carrément le mouvement de «régression démocratique ».

Fausse alerte. Malgré les avances du conseiller économique de Beppe Grillo, Mauro Gallegati, les néo-keynésiens ne sont guère tentés de voir leurs noms associés à la gestation du programme économique du Mouvement Cinque Stelle (M5S). Et le font savoir. Son nom ayant été largement cité dans la presse italienne depuis plusieurs jours ( «Les Echos » du 4 mars ), le Nobel d'économie Joseph Stiglitz (Columbia University) prend soin de souligner qu'il n'est «pas un conseiller de Beppe Grillo», même s'il s'est souvent exprimé sur le blog du fondateur de M5S par le passé et a participé au Woodstock 5 Stelle en septembre 2010. Son collègue et ami Jean-Paul Fitoussi (IEP de Paris), lui aussi cité par Mauro Gallegati dans une interview à «La Stampa» du 1er mars, est encore plus catégorique.

  

Ce sont donc les mêmes pignoufs que les autres alors...

Espérons que ce camouflet reçu de la part des clercs aparatchiks les obligera à penser autrement... Mais c'est mal barré...

13 commentaires:

  1. C'est le problème entre "trouver des slogans" et "trouver des solutions".

    La crise pétrolière, il n'y a pas vraiment de solution, a part du décroissance démographique plus ou moins volontaire.

    Les problèmes financiers / monétaires ne sont que la résultante, pas la cause. Du coup, il n'y a pas de solution au niveau économique.

    Grillo s'est fait griller.

    Dommage, s'il avait pu faire exploser l'EURSS ca n'aurait pas été un mal.

    RépondreSupprimer
  2. Cela fait des dizaines d'années que des groupes de pressions (bons ou mauvais là n'est pas la question) ont lancé l'union européenne, vous n'imaginez pas qu'une simple élection allait remettre en cause tout le toutim!

    Permettez-moi un parallèle avec la dernière guerre en Irak : après des mois de propagandes et d'opposition mondiale, (et souvenez-vous du discours de de Villepin c’était le dernier sursaut français avant la mort cérébrale du pays) les USA entrent en Irak comme dans du beurre. Souvenez-vous de la déception des gens qui pensaient que les USA étant dans leur tort ils auraient beaucoup de mort et rencontreraient beaucoup de résistance!

    La guerre ils l'ont gagné, c'est la paix qui ont perdu et des milliers de soldats américains sont morts, des centaines de milliers d'irakiens sont morts, les USA ont précipités leur ruine financière et l'Irak n'a, à ma connaissance, jamais retrouvé son niveaux de production pétrolière et quant aux habitants nous n'avons aucune idée de leur vie actuelle.

    Pour l’Europe c'est la même chose : après des dizaines d'années de propagande le monstre européen se poursuit dans son action, l'euro est une hérésie économique, tout le monde le sait maintenant mais on nous fait encore miroiter "le changement" car pour nos dirigeants, il est hors de question de reconnaitre leur erreur et de perdre le pouvoir. et nous pouvons entrevoir ce qui va advenir :

    GUERRE EN IRAK /EURO

    - Guerre facile /adoption enthousiaste par les pays

    - Démantèlement de l’armée régulière / démantelement des économies nationales

    - Gangrène généralisée du pays / endettement généralisé des pays

    - Anarchie / subprimes, gaspillage de l'argent emprunté, maisons en Irlande et en Espagne, hôtels en Grèce, prébendes sociales en France...etc

    - Destruction du pays / destruction des emplois

    - Enlisement des américains / incompréhension des eurocrates

    - Paix impossible / croissance impossible

    - Départ des américains /abandon plus ou moins ordonné de l'euro

    - Les deux pays ruinés /tous les peuples ont perdus

    Seule la grande finance a gagné ce qu’elle cherchait dès le début, des montagnes d’argent.

    Mais cela va encore prendre du temps...

    RépondreSupprimer
  3. C'est hallucinant quand tu apprends que Grillo fait du brainstorming avec Stglitz et Fitoussi, Grillo est un vendu au système.

    Quand tu apprends que ces types ne supportent pas le M5S alors Grillo est en dessous de tout, faudrait savoir ? P'tain on est pas débarrassé de nos clowns à roulette.

    J'avais espéré que la population adhérerait rapidement à une démocratie directe sans le personnel politique corrompu et carriériste, quand je vois ta réaction et celle des commentateurs, je crois que c'est mort.

    Pauvre petit peuple incapable de faire confiance à son voisin (et donc à lui-même in fine) et qui réclame des maîtres, le syndrome du larbin n'est pas prêt de disparaître.

    RépondreSupprimer
  4. Encore une bonne initiative qui vient d'Italie.

    http://www.youtube.com/watch_popup?v=hN8CKwdosjE

    A tous les larbins de la terre : une petit accolade, retrouvez la confiance en votre voisin et reprendrez votre destin en main.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les bobo nouillages ont encore frappé ! lol

      d'après toi ils carburent à quoi ? ils se shootent le 4ème chakra ?

      Supprimer
  5. J'y vois surtout que Stiglitz et tous ses acolytes (anti FMI, pour un autre développement...) ne sont que des économistes alternatifs en carton. Au mieux ce ne sont que des académistes incapables d'avoir la moindre démarche pratique.

    RépondreSupprimer
  6. C'est tout le problème quand une formation politique non conventionnelle cherche des idées économiques. Les deux modèles économiques dominants du XXème siècle se sont effondrés à 20 ans d'intervalle, suivis par leurs empires respectifs. Le chantier de reconstruction est immense et personne ne sait par quel bout l'aborder, d'autant plus que cette crise n'est qu'une facette d'une crise de civilisation bien plus vaste. Alors on se raccroche aux branches du mieux que l'on peut. Keynes a fait figure de sauveur (à tort selon moi) dans les années 30 après une crise que personne (ni les keynésiens, ni les marxistes et encore moins les libéraux) n'a réellement comprise. Alors que le système redevienne interventionniste après la chute de 2008 n'a rien d'étonnant, ni qu'on s'intéresse un peu plus à un groupe d'économistes hétérodoxes appelés "néo-keynésiens". Mais c'est une impasse. Seule une refondation de l'économie non comme un système isolé supposé atteindre je ne sais quel chimérique équilibre général (qui n'est ni unique, ni stable, et dont l'existence même repose sur un jeu d'hypothèses très restrictives), mais comme partie intégrante d'un écosystème complexe. Systémique, chaos, thermodynamique hors de l'équilibre, criticalité auto-organisée, voilà quelques unes des pistes.

    RépondreSupprimer
  7. Je me marre... Je t avais dit Tonio : Beppe etait non seulement impuissant, mais pouvait in fine se reveler etre... retourne par le Systeme.

    Comme le dit artaxeres : croire un seul instant que 25 % a Beppe en Italie peut mettre a mal le Systeme, releve d'une grande naivete...

    RépondreSupprimer
  8. Il faut faire attention aux manipulations. Grillo va se faire attaquer dans tous les sens.

    Comme ici par exemple: http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/03/07/beppe-grille-les-americains-implantent-des-puces-dans-le-corps-humain-pour-controler-la-population/

    L'article est construit de telle façon qu'on peut croire que c'est Grillo qui raconte n'importe quoi. C'est donc fait pour le décrédibiliser.

    De plus celui qui a été interviewé dit qu'il s'est fait piéger par les journalistes et que c'est le montage qui lui fait dire des choses qu'il n'a pas dites.

    http://www.fanpage.it/il-deputato-5-stelle-e-il-chip-sottopelle-colpa-dei-giornalisti-sono-stato-manipolato/

    Je ne sais pas ou se situe la vérité dans cette histoire mais il y a tout de même une certaine volonté de descendre Grillo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait.

      Lorsque le gars dit "plus d'homme politique professionnel", OUTCH, ça fait un paquet de client qui le prenne mal.

      Regarde la TV, regarde ces types, imagine qu'on leur enlève leur job que dis-je, leur raison de vivre, ils vont mordre très fort.

      Et en face, on a une partie de la population habitué à avoir un patron, un chef et qui a peur de prendre le pouvoir ou de le filer à son voisin. Pitoyable.

      Mais je ne perds pas espoir, dès lors qu'une population aura repris le pouvoir (style la Suisse et ses référendums mais en plus massif), les autres vont suivre ...

      Supprimer
  9. Ah credulité quand tu nous tiens ! Même si beppe serait un sain avec des couilles, il ne pourrait rien si son peuple est inconscient et ignorant...

    Pour couper les couilles à nos politiques : arretons de voter tout simplement...
    Pour couper les couilles à nos financiers : enlevons notre argent des banques et n'y laissons que le minimum syndical...
    Pour couper les couper les couilles aux multinationales : arretons d'y travailler tout simplement...

    Comme disait Coluche : "dire qu'il suffirait que les gens ferment leur tv pour que les conneries qui y sont véhiculées cessent de se propager..."

    Soyons réalistes, soyons modestes, faisons simples tout simplement...

    RépondreSupprimer
  10. A moins que tu ne sois le pignouf qui ne sache pas lire Stiglitz.

    RépondreSupprimer
  11. à la 33mn26" J' ai tout de suite pensé à vous :

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=DhjUcuS9_ws#!

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.