samedi 23 mars 2013

L'étau se resserre autour de la Syrie



Réchauffement israélo-turc à l'initiative de Barack Obama
Nouvel Obs, 22/03/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Le Premier ministre israélien a présenté ses excuses à son homologue turc pour l'abordage de la "Flottille de la liberté" en mai 2010 et les deux chefs de gouvernement se sont entendus pour normaliser les relations bilatérales, a annoncé vendredi Barack Obama à la surprise générale.

Ce rapprochement pourrait permettre d'éviter un débordement de la crise syrienne tout en réduisant l'isolement d'un État hébreu confronté à la menace grandissante du programme nucléaire iranien.



Le chef militaire du PKK ordonne l'arrêt des combats
Le Matin, 23/03/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Le chef militaire des rebelles kurdes du PKK, Murat Karayilan, a ordonné vendredi à ses combattants d'arrêter les combats au lendemain de l'appel du dirigeant historique du mouvement séparatiste à un cessez-le-feu.



Front uni Obama-Abdallah à Amman sur la question syrienne
Reuters via Le Point, Matt Spetalnick et Suleiman Al Khalidi, 22/03/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Barack Obama et le roi Abdallah de Jordanie ont présenté un front uni vendredi face au régime syrien de Bachar al Assad, alors même que la Jordanie est confrontée à un afflux massif de réfugiés chassés par la guerre civile en Syrie.



Obama, le « premier président juif » ?
Big Picture - Le Monde, 23/03/2013 (en Français texte en français )
→ lien



Il y a encore le Liban, avec son Hezbollah, qui n'est pas sous contrôle :
La démission du premier ministre libanais plonge le pays dans l'incertitude
Radio Canada, 23/03/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Le premier ministre libanais Najib Mikati a annoncé sa démission vendredi. Son départ survient à la suite d'une impasse politique dans laquelle se trouvait son gouvernement.

C'est le même Hezbollah qui a porté au pouvoir Najib Mikati, qui l'a poussé vers la sortie.

Un des points de discorde du gouvernement était la refonte de la loi électorale. Les partis chrétiens voudraient changer cette loi datant de 1960, car ils l'estiment défavorable à leur communauté. Selon eux, les circonscriptions actuelles favorisent les musulmans qui, plus nombreux, peuvent choisir les députés chrétiens qui leur conviennent.
Au passage, un petit aperçu de la réalité "démocratique" en pays multi culturel...

Ainsi, en bloquant la prolongation du mandat, le Hezbollah ouvre la course à la succession de ce poste sensible. Selon le quotidien libanais Ennahar, le Hezbollah et ses alliés du 8 mars vont soutenir la candidature d'Ali El-Haj, un homme réputé proche d'eux.

La Syrie va être bientôt mûre... L'Iran suivra.

L'occident a décidé de fabriquer une rebellion syrienne acceptable, et les gros moyens sont déployés. Obama oblige Netanhyaou à calmer le jeu, à revenir vers des positions qui rappellent plus celles de Yitzhak Rabin en son temps, aidé en celà par le dernier résultat électoral israélien qui a recentré un peu la politique intérieure. Et surement que la perspective d'une annexion définitive du Golan a aidé. La Turquie semble débarrassée du problème de la question kurde (j'aimerais quand même bien savoir ce qui explique ce retournement). La Jordanie fait ses courbettes habituelles.

En 3 jours, Obama a fait taire toutes les dissensions. Et désormais, tout ce petit monde va pouvoir se concentrer sur la Syrie.

Maintenant, là dessus, c'est impossible de prendre position. Si le projet de Babel globale me terrifie, une opposition à ce projet constituée de dictateurs n'est pas supportable non plus. A la rigueur, c'est du même ordre que le repoussoir FN en France, et on pourrait presque se demander si ils n'auraient pas intérêt à garder quelques régimes de cet acabit pour pouvoir dire "c'est nous ou eux" et faire taire toute opposition au sein du "camp-du-Bien". Mais pas là bas, il y a trop d'enjeux pétroliers. On trouvera bien un coin sans intérêt, genre Corée du Nord, pour mettre en place un tel régime repoussoir.

Moi j'attends des De Gaulle, pas des Ahmadinejad... Chavez était pas mal dans son genre, bien que beaucoup trop communiste. Mais au moins, il avait la légitimité démocratique et les gens avaient la liberté de s'exprimer.

19 commentaires:

  1. Petit éclairage très intéressant : http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/les-enjeux-de-l-eau-dans-le-monde-38441

    La plus grosse réserve d'eau d'Israel est le lac tibériade dont la source est ... en Syrie !!!

    RépondreSupprimer
  2. "... les gens avaient la liberté de s'exprimer." Là je ne sais pas ce que tu fumes mais faut arrêter de planer...
    Quelques exemples de noyautage :

    - fermeture de Radio Caracas Television (RCTV), - - les enquêtes et amendes contre la chaîne privée Globovision,
    - la détention de la juge Maria Lourdes Afiuni depuis 2009 pour avoir autorisé la liberté conditionnelle à un banquier accusé de corruption,
    - condamnation à la prison du chef de l'opposition Oswaldo Alvarez Paz pour avoir dénoncé les activités des narcotrafiquants

    Non il faut vraiment que tu arrêtes d'idéaliser Chavez, ce type était une sous-merde socialiste et un manipulateur qui avait noyauté la justice avec ses amis et tué toute forme d'opposition médiatique.

    Que les gens aient voté pour lui, ma foi il ne serait pas la première ordure a être légitimement élu (si l'on fait abstraction des fraudes et du culte de la personnalité qui ont dû pas mal aider...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. - "fermeture de Radio Caracas Television (RCTV)" : non renouvellement de concession publique, ce qui n'est pas pareil (et je rêve que celle de TF1 n'ait pas non plus été reconduite et les fréquences mises aux enchères, comme pour la 3G)

      http://fr.wikipedia.org/wiki/RCTV
      http://www.lemonde.fr/international/article/2007/06/16/l-arret-de-rctv-au-venezuela-histoire-d-un-buzz-sur-le-net_923667_3210.html
      http://www.voltairenet.org/article149572.html

      sur les deux autres points, je ne suis pas certain que le motif indiqué par le "pour avoir..." ne soit pas autre chose qu'une autre construction manipulatoire, ne serait-ce que par omission du contexte.

      A part ça,on peut ne pas apprécier la politique de Chavez sans avoir recours à "sous-merde" que je considère n'être que le reflet de celui qui l'écrit dans le mirroir de ses croyances.

      --neuneu.

      Supprimer
    2. C'est possible mais quand tu vois ça :

      http://www.youtube.com/watch?v=ElCkAgUx7og

      En dehors du fond qui peut être trafiqué, quand tu vois la tronche des gentils capitalistes et celle des infâmes communistes, je ne sais pas pourquoi j'ai plus confiance aux seconds.

      Quand à ton Oswaldo Alvarez Paz arrêté en mars 2010, libéré en mai 2010 pour incitation à la haine, sur la chaîne ... oh! Globovision.

      Drôle de dictature communiste qui tolère des chaînes privées et qui libère des opposants virulents.

      Le cas de Maria Lourdes Afiuni est plus problématique et même si les accusations sont lourdes, ça sent pas très bon.

      Mais d'un autre coté, sur un blog anti-bankster, elle a quand même fait libéré un banquier accusé de corruption ... banquier / corruption / Ben / Mario / Goldman / mafia russe / banque chypriote / argent sale / évasion fiscale ne cherchez pas, il n'y a pas d'intrus.

      Supprimer
    3. Soit, puisqu’une accumulation de faits clairement éprouvés ne semble pas suffisante, je vais ici entreprendre la délicate tâche de définir ce qu’est une sous-merde :

      El presidente que l’hote de ces lieux semble respecter pourrait, s’il n’était pas crevé aujourd’hui, se targuer du bilan suivant :

      - Construction et sanctification par les urnes de la position de leader messianique (300 milliards de dollars US cramés en prestations sociales y sont sûrement pour quelque chose, modification de la structure de la cour suprême pour en noyauter le pouvoir) ;

      - En 2004, Chavez s’est donc assuré la main mise de la cour suprême en ajoutant 12 sièges aux 20 existants et en les répartissant d’une manière toute socialiste à ses amis et soutiens ;

      - Selon transparancy international, le Venezuela est le pays le plus corrompu d’Amérique du sud ;

      - Taux d’homicide de 73 pour 100 000 ;
      Création d’une milice civile forte de 25000 tarés armés chargés de défendre la révolucion.... ;

      - L’institut Fraser classe le Venezuela à la 144 eme place en terme de liberté économique ;

      - Pénuries chroniques d’électricité et deliquescence des infrastructures de transports... ;

      - Importation de 70 % de la nourriture consommée (depuis 98, le bolivar a perdu 75 % de sa valeur face au dollars US);

      - monnaie dévaluée de 32 % depuis son accession au pouvoir ;

      - création d’un nouveau synonyme d’apparatchik : le « Boligarch » http://www.economist.com/node/15066082 et http://schott.blogs.nytimes.com/2010/02/25/boligarchs-the-bolibourgeoisie/
      Classé second par the economist au misery index après la Macédoine (taux fondé sur un subtil calcul issu du taux de chômage et du taux d’inflation)

      - En 2009, Chavez a exigé une peine de 30 ans de prison pour un juge qui avait eut le mauvais goût de relâcher sous liberté conditionnelle, un opposant politique, dans l’attente de son procès. Maria Lunes Afiuni passera un an et demi en prison (préventive) avant d’être assignée à résidence sans jugement (lors de son procès, un journal satirique réalisera une caricature de ce procès (6to poder sera fermé et ses dirigeants font encore l’objet d’une procédure judiciaire pour « outrage à la dignité de représentants de l’Etat »)) ;

      - En 2007, RCTV s’est vue refusée son renouvellement de licence et ses installations saisies (un élargissement des sanctions pour propos offensants à l’égard du régime, et un durcissement de peines ont très opportunément permis de réduire de manière drastique, le nombre de médias non étatiques) ;

      - Possibilité de poursuivre pour trahison, toute organisation ou entreprise recevant des fonds de l’étranger ;

      - Je ne parlerai pas de Humberto Prado, Rocio San Miguel, ou même du cas Globovision qui est bien plus complexe que l’on peut l’imaginer dans la mesure où le simple fait de collaborer à la diffusion d’éléments susceptibles d’entretenir un trouble à l’ordre public (comme le fait de relayer l’explosion de l’importance du trafic de drogue au venezuela...ou la curieuse collusion entre le gouvernement Venezuelien et certaines milices colombiennes des cartels...Alvarez Paz) est un motif, sinon de fermeture directe, au moins de plaintes à répétitions avec à la clef....... une fermeture.

      Alors voilà Neuneu (puisque ce commentaire t’es quand même destiné), n’en déplaise à tes illusions toutes socialistes, un homme qui emprisonne ses opposants, un homme qui concentre les pouvoirs, un homme qui, alors qu’il est assis sur une manne pétrolière crame du pognon pour asseoir son autorité tout en en distribuant une bonne partie à ses amis, un homme qui créé de toutes pièces une milice armée de 25000 hommes pour défendre sa propre petite personne tout en socialisant et en noyautant tellement son économie que l’inflation atteint des sommets bref, un homme qui fait taire les opposants tout en corrompant son peuple est bien une sous merde.

      Supprimer
    4. BlaBlaBla et le PIB :

      https://www.google.fr/publicdata/explore?ds=d5bncppjof8f9_&met_y=ny_gdp_mktp_cd&idim=country:VEN&dl=fr&hl=fr&q=pib%20venezuela

      Le PIB est en dollar donc l'inflation, on s'en fout.

      et l'indice de Gini :

      http://2.bp.blogspot.com/_06LUjFHsvRM/TBBE1NabdwI/AAAAAAAAAII/I-BcEY4soqI/s1600/giniVEN.jpg

      Indicateur de pauvreté :

      http://data.worldbank.org/indicator/SI.POV.NAHC/countries/VE?display=graph

      Tout le reste n'est que de la propagande.

      Supprimer
    5. "L’institut Fraser classe le Venezuela" ...

      L'Institut Fraser s'inscrit dans le sillon du néoconservatisme de Thatcher au Royaume-Uni, de Reagan aux États-Unis et du monétarisme de Milton Friedman

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_Fraser

      Pourquoi j'ai envie de rire ?

      Supprimer
  3. peut-être assistons-nous à un de ces dénouements dont l'histoire à le secret :

    - "Syrie: Moscou et Londres préconisent la voie négociée (Kremlin)" http://fr.rian.ru/world/20130322/197872767.html
    or, à peine quelques jours encore, Londres appelait à l'armement en violation du droit international.

    - "Syrie: l'opposition pourrait déposer les armes (CNS)" http://fr.rian.ru/world/20130323/197875993.html
    "(...)Le dirigeant de CNS a en outre critiqué les groupes terroristes et extrémistes syriens financés de l'étranger (...)"

    Je ne serais plus étonné que Bachar El Assad démissione dans l'intérêt (réel) de son peuple, ce qui permettrait aux occidentaux de sauver la face, à la Russie de triompher diplomatiquement --avec sans doute la modestie et la discrétion dont font toujours preuve ceux qui savent qu'ils avaient raison-- et aux "financiers de l'étranger" de commencer à s'inquiéter sérieusement pour leur propre sort ...

    Et quelle claque à la diplomatie française ...

    --neuneu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Regarde bien tes liens, http://xxxx.ru

      Attention au fishing :-)

      L'avantage des .fr et .com, c'est qu'on peut trouver aussi :
      http://auxinfosdunain.blogspot.fr

      Supprimer
    2. Stresse pas, rian.ru, c'est le site de ria novosti

      Supprimer
    3. Regarde bien le smiley à la fin de la phrase, c'est de l'ironie.

      La réalité est là :

      "L'agence russe d'information internationale RIA Novosti ... est officiellement sous la tutelle du ministère de la presse et de l'information de Russie depuis le 22 août 1991"

      Le moins qu'on puisse dire c'est que c'est moyen comme source UNIQUE d'info sur le conflit en Syrie.

      Supprimer
  4. "Moi j'attends des De Gaulle, pas des Ahmadinejad.."
    Je peux comprendre mais beaucoup se souviennent du "Je vous ai compris" du premier alors qu'Ahmadinejad n'a pas trahi son peuple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Va dire ça aux appelés qui ont fait cette guerre.

      Et on aurait fait quoi avec 37 millions de français en plus, on aurait pu continuer longtemps le 1 blanc = 10 arabes ?

      Oui je pense qu'il a tout compris et il était largement soutenu par les français de la métropole. Si tu en doute, l’Algérie indépendante, c'est 1962 et il a été réélu en 1965, ça devrait suffire comme sondage.

      Supprimer
    2. Je ne vois pas le rapport.
      Quand on est droit on ne dit pas aux français d'Algérie "je vous ai compris", on ne se fait pas acclamer par un mensonge pour peu de temps après les abandonner et en laisser des milliers se faire massacrer.
      On prévoit, on prévient et on évacue ses compatriotes.

      Supprimer
    3. yen a qui disent que c'est le stay behind qui a réinstallé de gaulle pour pas que l'algérie tombe communiste, en pays muz c'est plutot drole enfin..
      Mais il serait arrivé après la victoire de la bataille d'alger, ou le mattage contreinsurectionnel, donc l'armée française avait déjà rétabli un peu de tranquilité.
      Je vous ai compris çà manque de sincérité mais çà ne veut pas dire que je suis d'accord.
      des algériens de peuvent pas faire des français.
      après il y en a d'autres qui disent que c'est de gaulle qui est responsable du début de l'immivasion par les accords d'évian, il aurait été plus simple de conserver l'algérie française et d'en faire des citoyens comme les autres.
      Les harkis a priori personne ne voulait les accueillir en france, les travailleurs algériens ont foutu la merde en france, les français ne devaient pas avoir confiance.
      drames inutiles puisque les successeurs de de gaulle ont tout de suite fait tout le contraire et on livré la france au multicul afro-musulman que l'expérience algérienne pourtant dans toutes les mémoires aurait du réfreiner.
      le massacre n'a fait que confirmer que l'algérie devait etre abandonnée.

      Supprimer
    4. -la guerre d'Algérie a été gagnée donc les moyens ont nien été mis en oeuvre.
      - on ne pouvait pas rester là-bas, le replis a eu lieu en bon ordre.
      - les français de métropole avait déjà du mal avec les rapatriés blanc d'Algérie, donc un certain nombre d'arabes ont été honteusement lâché.
      - le FLN n'a pas respecté les accords d'Evian et comme à la fin de chaque guerre, les petits facho victorieux massacre tout ce qu'ils peuvent.

      Mais bref, les français de l'époque ont jugé : réélection à 55/45 en 1965.

      Supprimer
  5. "Moi j'attends des De Gaulle, pas des Ahmadinejad.."
    Pour ma part, moi je n'attends plus. Au stade où en est la France, c'est un parti qui rassemble les français sur la souveraineté du pays hors clivage droite/gauche qu'il faut et je l'ai trouvé : Union Populaire Républicaine.

    RépondreSupprimer
  6. De Gaulle a fait un certain nombre de grosses bêtises. Mais comparé aux clowns à roulettes qui lui ont succéder c'est un géant.
    Quand à Ahmadinejad, difficile de le juger. Bien plus que Chavez.
    Pour nos médias, c'est le diable. Pour certains, il fait parti du système...
    Souvenez-vous de l'interview avec L.Ferrari tête couverte.
    "Bonjour au bon peuple de France".
    Etait-ce sincère ou hypocrite ?

    RépondreSupprimer
  7. La Turquie semble débarrassée du problème de la question kurde (j'aimerais quand même bien savoir ce qui explique ce retournement).

    Quand les Kurdes tombent dans une embuscade, c'est les hélicoptères Israélien qui viennent leur prêtes mains fortes. Il ont reçu une proposition qu'il ne pouvait pas refuser.

    Mais faut rien y voir de tangible, les kurdes ont pour seul politique la souveraineté.
    Ils vivent à la rude dans la montagne et ça fait 2000 ans qu'il pratique la guerre. Alors il s'adapte en permanence.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.