vendredi 1 mars 2013

Mélenchon chez Bourdin sur le grand marché transatlantique

Jean-Luc Mélenchon : "Je ne veux pas devenir américain !"
BFM TV, 28/02/2013 (en Français texte en français )


Le bonhomme veut bien devenir algérien, mais pas américain   

Mais bon, je suis mauvaise langue, il ne se place pas dans le même registre dans un cas et dans l'autre...

En tous cas, il a au moins le mérite de mettre le doigt là où ça fait mal...

Et attention, c'est lâché, ça va aller très vite :
Mélenchon : Je préfère voir la fin de l'Europe que de voir le grand marché transtalantique

Encadrez bien cette phrase.

L'extrême gauche va utiliser ce pas supplémentaire de la marche vers le Meilleur des Mondes pour changer totalement de braquet sur la position européenne qu'elle tenait jusqu'ici, de changement de l'Europe de l'intérieur, et qui était totalement naïve, pour ne pas dire grotesque.

En tous cas, les gars du front de gôche ont du voir ce qu'il s'est passé en Italie, avec le candidat d'extrême gôche qui a fait 2% ou un truc du genre. Ils se sont surement dit que s'ils voulaient continuer à croûter à l'argent des autres, faudrait peut-être qu'ils arrêtent de se foutre intégralement de la gueule de leurs électeurs... Et que ça commençait sérieusement à se voir...

Et m'est avis que si ce changement de doctrine se confirme, la propagande va devenir beaucoup moins conciliante avec le père Mélenchon, qui servait jusqu'ici de rabatteur, de machine à faire pédaler à vide les énervés, et d'idiot utile immigrationniste de l'agenda du Babel ou la mort...

7 commentaires:

  1. Bon point pour Mélenchon.

    RépondreSupprimer
  2. idiot utile ou subventionné inutile comme pour le frère besancenot les combats sont bien quand les moutons sont derrières grassement payé.

    Son problème à lui est qu'il est payé par ceux qui vont lui fermer le clapé.

    RépondreSupprimer
  3. Mélenchon devient notre "idiot utile" à nous !

    RépondreSupprimer
  4. Vous avez très bien analysé les ressorts du personnage.

    RépondreSupprimer
  5. En attendant, l'ami Mélenchon a eu sa sucette:

    L'amnistie sociale gêne le PS et indigne la droite:
    http://www.lefigaro.fr/politique/2013/02/28/01002-20130228ARTFIG00708-
    l-amnistie-sociale-gene-le-ps-et-indigne-la-droite.php

    RépondreSupprimer
  6. En tous cas, je pense que ce n'est pas un hasard si cette sortie intervient une semaine après la percée de Grillo en Italie...

    Ou alors, c'est justement pour empêcher qu'un tel mouvement émerge en France, en donnant un os à ronger, qui sera renié à la première occasion de pouvoir réel, et pour continuer de faire mouliner à vide les énervés, et les garder sous contrôle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut pas non plus oublier qu'il s'est taillé du PS pour cause de désaccord sur la constitution européenne en 2005 et surtout la ratification du traité de Lisbonne !! Je ne le pense pas du tout euro-béat !!

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.