lundi 25 mars 2013

Mélenchon décoré

Et ben j'expliquais qu'avec son revirement sur l'euro, Mélenchon deviendrait très vite beaucoup moins fréquentable dans la presse de gôche babelienne, mais je ne pensais pas que ça irait aussi vite. Ça a pas traîné !   

Dès le lendemain, toute la propagande titre "Mélenchon antisémite !"   

Dans ce monde où tous ceux qui s'opposent à l'agenda sataniste (ou "luciférien" comme on m'a conseillé de dire plutôt) du Babel ou la mort se voient excommuniés ad hitlerum par la propagande, les accusations de fascisme et d'antisémitisme par le système sont autant de légions d'honneur à accrocher à la boutonnière de la dissidence.

Et je vois qu'aujourd'hui, on a 10% de la population votant front de gauche qui vient de se faire médailler   

Bienvenue dans la dissidence !

7 commentaires:

  1. Ca fait plaisir de voir Mélenchon commencer enfin à franchir le Rubicon. Reste à revendiquer certain discours de Marchais, à accepter le débat avec Marine, et l'on aura enfin deux fronts complémentaires, peut-être enfin réellement populaires, qui serviront à quelque chose. :D

    RépondreSupprimer
  2. C'est encore de la comédie communautaire. Comment pourrait-il être "antisémite" ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tous cas, je serais juif, j'en aurais plein le cul de servir de ligne de défense pour tous les tenants du Babel ou la mort.

      Surtout quand on voit ce qu'a écrit le grand rabbin Bernheim par exemple, à propos du mariage gay...

      Supprimer
    2. C'est la Godwinisation des medias.

      Pour les journalistes, c'est pratique, ça évite de réfléchir. Et en plus ça interdit au peuple de penser. Génial.

      Supprimer
    3. Ne vous plaignez pas trop non plus. En matière de terrorisme intellectuel, le climat politico-médiatique est nettement moins irrespirable que dans les années 90 (voir par exemple ce qu'on écrivait sur Volkoff pendant cette décennie). Les lignes ont énormément bougé depuis. La gauche a multiplié les appels au patriotisme économique depuis un an, il y a 10 ans encore, cette même gauche aurait voué à la damnation éternelle n'importe qui pour moins que ça au nom du "retour de la bête immonde" (aujourd'hui seul Minc ose encore). Et les lignes bougent de plus en plus vite. Elle tombera, Babylone la grande.

      Supprimer
    4. "les optimistes ont finis dans les camps et les pessimistes a Beverly hills", c'est bien le constat qui a un temps etait fait ICI ?. Je ne serais pas aussi optimiste que toi sur notre avenir...

      Supprimer
  3. Melenchon, c'est çà
    http://www.bvoltaire.fr/francoisdelaitrebvoltaire-fr/melenchon-ne-hait-personne-sauf-lhomme-a-la-peau-claire,16515
    Extrait:
    "Non, Jean-Luc Mélenchon n’est pas antisémite. Monsieur Mélenchon ne hait personne, si ce n’est – mais la chose est bien dérisoire – l’homme à la peau claire. On se souvient des propos qu’il tenait, dans la course à la présidentielle, sur l’homme noir athée qu’il préférait de loin à l’homme blanc catholique."

    "l’ancien sénateur avouait qu’il ne saurait survivre au milieu de blonds aux yeux bleus… "

    "monsieur Mélenchon est simplement névrosé : il ne déteste que les siens, son pays – du moins celui qui figure sur ses papiers d’identité et le paie grassement depuis trente ans – et le peuple qui a fait son histoire.

    En quoi cela vaudrait-il un tollé ?

    C’est ainsi, sur le marché des phobies, le Normand ne vaut pas grand-chose… "

    Avec lien et référence.
    Et je passe sur la souche rance rabougri qu'il faut "améliorer" qu'il avait sorti.

    Il ne s'est pris les méthodes su système qu'il a lui-même appliqué pendant un certain temps.
    Pour le reste, il hait profondément la France et ses habitants vu que c'est le plus grand avocat du remplacement. Même le MEDEF fait petit bras à comparer.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.