jeudi 21 mars 2013

On dirait que l'américain vaguement syrien à la tête de l'opposition ne fait pas l'unanimité

Syrie: plusieurs défections au sein de la Coalition nationale de l'opposition
Ria Novosti, 20/03/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Au lendemain de l'élection d'un "premier ministre intérimaire" pour les territoires aux mains de la rébellion, au moins 12 personnes ont suspendu leur participation à la Coalition nationale des forces de la révolution et de l'opposition syrienne, rapportent des médias internationaux.

Parmi les chefs d'opposition ayant "gelé" leur participation à la Coalition nationale figurent le porte-parole de la Coalition, Walid al-Bounni, et sa vice-présidente, Suheir Atassi.

Ils vont avoir l'air fin si le sens des défections s'inverse...

Enfin, il semblerait qu'une arme chimique aie été utilisée... Et vu que personne n'ose accuser Assad, alors que d'habitude ils lui mettent systématiquement tout sur le dos, j'en déduis qu'il y a de fortes chances pour que ça provienne de l'opposition...
Syrie: une arme chimique a bien été utilisée (Israël)
Ria Novosti, 20/03/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Les autorités israéliennes ajoutent foi aux informations faisant état de l'utilisation d'une arme chimique en Syrie et envisagent d'évoquer le sort des arsenaux chimiques syriens avec Barack Obama en visite en Israël, a annoncé mercredi une radio locale, citant le ministre israélien des Affaires stratégiques et du Renseignement Youval Steinitz.

"Il ne fait aucun doute que l'arme chimique a été utilisée. Le fait qu'elle ait été utilisée contre les civils ne manque pas de nous inquiéter. Cela souligne la nécessité de résoudre d'urgence ce problème", a déclaré le ministre cité par la radio militaire Galey Tsahal.

M. Steinitz, récemment nommé à la tête du renseignement israélien, n'a pas précisé si cette arme avait été utilisée par les rebelles ou par les troupes gouvernementales.

Selon les informations publiées mardi, un missile doté d'une ogive chimique a tué 25 personnes dans la province d'Alep. Les autorités syriennes et les insurgés se rejettent la responsabilité de cette attaque.

1 commentaire:

  1. sur l'emploi d'une arme chimique :
    - Damas demande officiellement à l'ONU une mission d'enquête indépendante : Assad semble donc sûr de son coup ;
    - la Russie demande également et rapidement à l'ONU une enquête d'experts : eux aussi semblent savoir qui l'a utilisée ;
    - l'entité sioniste, qui craint pour elle-même que des Al Qaida ne possèdent ce genre d'arme, confirme l'utilisation (sans dire par qui)

    Comme les Zuniens, l'ONU et l'OTAN avaient précédemment chacun affirmé qu'ils n'avaient pas de preuve ; qu'ils ont également déclaré que l'utilisation de ce type d'arme serait une ligne rouge, les prochains épisodes vont être intéressants, surtout du coté Fabius/Cameron qui veulent s'affranchir du droit international au nom duquel ils procèdent à leurs bombardement humanitaires.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.