jeudi 14 mars 2013

Petit conseil d'achat à tous les dirigeants non alignés pour manger et boire sereinement...

Un compteur geiger, ça coute pas cher, et ça peut vous sauver la vie   



Hugo Chavez en décembre 2011 : Le président vénézuélien Hugo Chavez a évoqué mercredi 28 décembre l'existence d'une "technologie" américaine pour "inoculer le cancer", au lendemain de l'annonce du cancer de la présidente argentine Cristina Kirchner, victime de la maladie dans la foulée de plusieurs de ses homologues du continent.

"Ne serait-il pas étonnant qu'ils aient développé une technologie pour inoculer le cancer sans que personne ne le sache?", a avancé Hugo Chavez au sujet des États-Unis, cible récurrente de ses critiques et, parfois, de ses dérapages verbaux.

Hugo Chavez, qui affirme s'être remis d'un cancer dans la zone pelvienne dont il a été opéré en juin, a assuré de pas vouloir "lancer d'accusation hâtive" mais a insisté sur "l'étrangeté" de la série de cancers dont ont été victimes les présidents et ex-présidents sud-américains depuis 2009.

La présidente argentine est devenue mardi, après les Brésiliens Luiz Inacio "Lula" da Silva et Dilma Roussef, le Paraguayen Fernando Lugo et le Vénézuélien Hugo Chavez, le cinquième chef ou ex-chef d'État d'Amérique du Sud à avoir souffert d'un cancer ces dernières années.

Cette série noire "est très difficile à expliquer", a poursuivi le leader de la gauche radicale latino-américaine dans une intervention retransmise par les médias publics. "C'est étrange, très étrange", a-t-il insisté, ajoutant que le pot aux roses sera peut-être "découvert au cours de ces 50 prochaines années".

6 commentaires:

  1. Justement, j'ai regardé ou en acheter, sur amazon, ca coûte assez cher quand même, plus de 100€ !
    Ok pour un dirigeant c'est rien, mais pour un pecum de base ... c'est plus cher qu'un voltmètre !

    Sinon, il parrait que la pectine (pommes) enlève les métaux lourds (chélateur) du corps et aide a réduire les contaminations.

    RépondreSupprimer
  2. Un compteur geiger ca aurait été utile après Tchernobyl. Et je suis sûr que les matières radio-actives ne sont pas les seules à favoriser favoriser les cancer.

    RépondreSupprimer
  3. Exact. De nombreuses substances chimiques sont mutagènes.
    Il suffit qu'elles soient capables de mettre le boxon dans les molécules d'ADN.

    Il y a bien sûr la question du dosage... et surtout la question du délai d'action, car le cancer est somme toute une maladie à l'évolution assez lente...

    Après, nous avons les virus qui, pour se reproduire, insèrent leur ADN ou leur ARN dans les cellules, ce qui parfois peut aussi provoquer des cancers (col de l'utérus)...
    L'avantage avec un virus, c'est que l'on peut cibler un certain type de cellules (foie, pancréas...) comme pour la thérapie génique. Il ne me semble donc pas irréaliste d'utiliser un virus modifié pour déclencher un cancer... Attention, je ne suis pas assez à jour dans le niveau de la recherche pour savoir si c'est déjà techniquement possible ou pas encore...
    Resterait bien sûr le problème de comment l'administrer, le mieux étant en intraveineuse, mais bon, ça se remarque plus facilement que la strychnine dans le café...

    Max

    PS: un bémol, sur le côté "humain": les empoisonnements de dirigeants par une puissance étrangère me semblent plutôt rares dans l'histoire, non ? En fait, je n'en vois aucun, si quelqu'un peut me rafraîchir la mémoire... Je parle de faits reconnus, pas de fantasmes...

    RépondreSupprimer
  4. Hé bien il semblerait que les USA via la CIA avait des plans pour exécuter Castro: on a parlé de tentatives d'empoisonnement qui auraient toutes ratées.
    Sinon dans les années 60-70 il y a eu les services secrets français qui ont assassiné Félix moumié qui était un combattant camerounais membre de l'UPC. Il a été empoisonné lors d'un déjeuner avec un journaliste français qui travaillait aussi dans les services secret.(un honorable correspondant).
    Dans le même genre mais encore plus fort: dans les années 70 le régime au pouvoir en Afrique du Sud menait un programme top-secret de création d'une arme bactériologique qui devait ne viser que les africains (comprendre les noirs). Un certain woutter Basson (qui est toujours en vie) avait été en charge du programme.

    RépondreSupprimer
  5. Donc OK, Félix Moumié, officiellement assassiné par les services français.
    Donc 'nos' services avaient recours au poison...
    Merci beaucoup.

    Et un apparté: c'est de ce décalage entre la cruauté de notre propre pays et le roman national conté en cours d'histoire qui pour ma part constitua la 'pilule rouge' qui a sapé ma confiance naïve dans nos institutions, bien qu'en définitive je crois devoir admettre que de 'bonnes' institutions soient encore le meilleur barrage contre la barbarie, mais c'est un autre sujet...

    Max

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.