jeudi 21 mars 2013

Petite conversation avec un collègue informaticien marocain

Je viens d'avoir une conversation avec un collègue marocain.

En SS2I comme moi.

Il gagne 1600€ nets par mois (autour de 2200€ de super brut). Sécu comprise. De ce que j'en comprends, c'est le standard au Maroc pour un informaticien un peu expérimenté. Il mange pour 1€. Un appart de 60m² à Casablanca, c'est 50 000€. Il est déjà proprio. Sa femme bosse pas.

Tout ce qui est importé en revanche, est plus cher que chez nous.

Le SMIC est à 200€.

Et sinon, il me confirme, pour ce qui est de l'immigration, qu'en France, on se récupère toute la racaille et la lie de l'Afrique, et que quand ils reviennent au bled, ils peuvent pas les sentir... Qu'il n'y a quasiment pas d'insécurité au Maroc, et qu'il fait encore bon vivre dans les milieux populaires.

Enfin, je suis halluciné de voir à quel point ils fantasment la France, la Répoublique, son histoire, et sa situation matérielle. J'ai essayé de leur expliquer que chez eux, c'était comme chez nous, mais avec des méthodes de contrôle social d'amateur. Typiquement, ils croient réellement qu'on est défendus par des syndicats... Ou qu'il y a une vraie démocratie...  

Ce que j'en retiens quand même, c'est que le Maroc est soumis à la France, jusque dans ses lois. Mais j'essayais de leur expliquer qu'on est nous mêmes soumis.

Sinon quand je lui ai montré qu'il avait un bien meilleur niveau de vie que moi, concrètement, il a pas voulu comprendre au début. Comme si ça faisait blocage. Genre while(true){}. Et puis il a fini par se rendre à l'évidence, tellement la comparaison était criante.

32 commentaires:

  1. Il suffit de lire ton papiers... en miroir.

    Et dès lors, mon cher Tonio, la solution apparaît éclatante de simplicité : il faut se barrer !

    Ce n'est plus le Marocain qui doit venir en France... mais le Français qui doit aller au Maroc.

    Bon le Maroc on peut discuter... mais il y a des tas d'autres pays.

    La France c'est mort.

    L'Asie peut -éventuellement- encore fonctionner encore un peu.

    Voyez, je suis prudent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai fait le choix de partir. Dans ma famille, 40% de ma génération (frères, soeurs, cousins, cousines) vivent maintenant à l'étranger (Europe, US, Australie, Japon).

      Aucun ne continue à cotiser au système français même si nous en avons tous le choix : http://www.cfe.fr/

      En fin de compte, je ne serais pas surpris que le solde migratoire soit négatif.

      Pour le savoir il faudrait que l'état compte les départs... l'information est très facile à trouver puisque nous avons tous à un moment donné ou un autre contacté l'administration fiscale pour indiquer que nous n'étions plus résidents Français. Vous êtes censés solder vos impôts en cours avant de partir.

      Peu importe le coût de la vie en valeur absolue, ce qui compte c'est la coût relatif à vos revenus. Entre le Luxembourg et le Vietnam personnellement mon choix est vite fait. Il suffit de regarder le PIB/habitant.

      Si vous attendez un changement en France, n'attendez plus. Il faudrait un tel changement de mentalité !




      Supprimer
  2. Tu devrais lui demander le montant d'un loyer à Casablanca (pour un 60m2 par exemple)... Ca nous aiderait à mettre les choses en perspectives.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 300€ il m'a dit pour un truc correct à l'occidentale.

      Supprimer
    2. Tout est dit....

      Bangkok : un condo de luxe, 50 m2, 600 euros.

      Mais il y a beaucoup moins cher, bien sûr.

      Enfin bref, y'a pas à tortiller du pétard : heureux les mecs qui sont dans le "soft" (création, maintenance, service)... ils peuvent bosser n'importe où.

      Pour tous les autres... ils ne pourront échapper à l'appauvrissement en France. Avec en plus tous les emmerdements.

      Car une baisse de niveau de vie est beaucoup plus supportable dans un pays sympa, pas envahi par la diversitude, avec de la chaleur et du soleil.

      Enfin bon, chacun son truc. ;-)

      Supprimer
    3. A côté de ça, c'est impossible d'être propriétaire en Thaïlande à moins de passer par un tiers !

      Il faut éviter de tomber dans le cliché "la France est un pays de merde, je me casse". Depardieu et consorts passent d'ailleurs le clair de leur temps en France, faut pas se leurrer. A côté de ces cas médiatiques, beaucoup de riches étrangers conservent une attache en France, à la campagne, la mer, la montagne ou la capitale. Le cadre de vie française reste unique et agréable, en témoigne des chiffres touristiques excellents.

      Si une personne n'a pas le projet de fonder une famille et/ou de travailler à son propre compte, oui l'expatriation peut être assez rentable par rapport à une carrière française. Et encore, ca reste compliqué de perdurer au delà de 45 ans sans situation hyper stable. Et le retour en France peut alors être très violent.

      Supprimer
  3. Le. salaire moyen d'un ingénieur au maroc cest mille euros. .

    RépondreSupprimer
  4. Petit topo sur ma situation : ingé dans l'industrie français d'origine marocaine. Parents venus lors la vague des années 70.

    Pour le profil des migrants, ils ont tous le même point commun, ils viennent des quartiers populaires ou des campagnes. De là à voir la "lie" de l'Afrique, c'est extrêmement exagéré, surtout pour la génération de mes parents qui malgré une faible scolarisation possède des valeurs sociétales équivalentes à la génération des grands parents de mes homologues français souchiens. Ce sont certains enfants de ces migrants nés en France qui posent problème. Les migrants directs eux ne participent pas à la délinquance qu'on nous montre à la TV.

    Pour une grande partie de ces migrants, la priorité est de faire de l'argent pour le réinvestir dans leur pays d'origine. Mes parents, malgré un niveau de scolarité très faible et des jobs peu qualifiants en France, jouissent d'un patrimoine approchant de 500 000 Euros au Maroc(investissements précoce, héritage et épargne stakhanoviste). La deuxième priorité est d'élever leurs enfants dans un contexte nettement plus favorable (gratuité scolaire, coûts et qualité de santé etc...). Ca marche dans pas mal de cas. Après tout dépend de la solidité familiale, ceux qui échouent dans cette tâche voient leurs progénitures basculer rapidement dans la délinquance.

    Maintenant au jeu des comparaisons entre le cadre français et marocain, il n'y a non plus pas vraiment photo. Même si le simple rapport salaire/cout de location est avantageux, beaucoup d'autres aspects sont dissuasifs. Le cout de la scolarité est très elevé, surtout la scolarité de qualité. C'est la même chose dans le domaine de la santé. Idem pour un logement familial type villa (pas de pavillon au Maroc). Pour tous ces besoins, il existe une concurrence non négligeable qui fait monter les prix dans les quartiers les plus interressants.

    Globalement, dans ce genre de pays, il n' y a pas de classes moyennes. Le bas de l'échelle des classes aisées, c'est un peu l'équivalent de Neuilly sur Seine. Le haut de la classe populaire, c'est l'équivalent du RMiste ici. Pour un français décidant de partir au Maroc, seule la situation d'expatrié est interessante et encore. Rien que pour l'exemple du Maroc, la corruption est lancinante à tous les étages de la société. La moindre contrainte administrative peut de transformer en enfer sans prévoir les bakchichs habituels. J'ai vu des dizaines de français d'origine marocaine revenir la queue entre les jambes après des expériences malheureuses. La mentalité locale n'a pas grand chose à voir avec la mentalité française. Sans appui d'un certain niveau, inutile de vouloir faire fortune là bas.

    Après, effectivement, un embryon de classe moyenne existe avec l'instauration d'un salariat. Pour les ingénieurs, les grandes sociétés occidentales n'ont prévu que les miettes, le boulot en bout de chaine peu gratifiant. Les ingénieurs marocains sont pourtant très bien formés et se retrouvent rapidement frustré de n'avoir que du boulot de technicien confirmé. Leur contexte c'est un boulot peu interresant pour un salaire insuffisant pour accéder aux classes supérieures.

    Tous les jours, ils voient défiler en gros 4x4 des individus de leur âge 100 fois moins qualifiés mais "fils de". Donc Tonio, ton collègue a du sourire intérieurement quand tu lui as exposé ton point de vue. Car c'est une des particularités de leur mentalité, ils n'ont absolument pas la culture latine du conflit. Les débats tournent vite court quand on s'enflamme avec eux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, personne pour la ramener avec l'immigration la chance...

      En tout cas, merci beaucoup pour ce témoignage humble et serein, d'une réalité qui est un peu trop mise de côté dans le coin
      (Et merci aussi à DiscoTonio, pour n'appliquer qu'une censure minimaliste et laisser des avis divergents du sien publiés : quand je vois le niveau de censure+propagande au Maroc, en France ou en Russie, c'est franchement appréciable).

      Lewu

      Supprimer
    2. Merci pour ce long témoignage très intéressant! On en redemande...

      Supprimer
  5. Étant fils d'immigré originaire du Maroc. Je confirme ton article, un informaticien au maroc, vis tres bien.

    Quand tu as ta baguette de pain qui coute même pas 20 Cts d'euro alors qu'ici elle fais 1 euro minimum je te laisse imaginer le pouvoir d'achat que tu possèdes. Et un appart en milieu populaire, genre 3 pieces de base, c'est 25k-30k euro à Casa. Marrakech c'est plus chere...

    Pour ce qui est du rêve marocain d'immigré ici, ca concerne beaucoup plus les personnes issu des milieux populaire, qui vois le cousin de france venir avec sa paire d'Air Max et le dernier MP3 à la mode en train de jouer le pacha avec les nenettes de la bas. Et en plus beaucoup se permettent d'avoir du mepris pour la population local qu'il considèrent comme des ploucs. T'imagine pas le ressentiment !!!

    RépondreSupprimer
  6. Tonio ton article n'est pas du tout nuancé. Non la France ne reçoit pas la lié de l'Afrique en terme d'immigration.
    Ce que tu ne comprends pas c'est que la racaille d'origine étrangère que tu vous foutre la merde elle est française!!! Et souvent elle n'a pas la double nationalité.
    Si un Maghrébin fait le con, en France ses parents peuvent rien faire pour deux raisons:
    1- les châtiments corporels sont interdits.
    2- la société le met dans une posture de victime.
    Le même Maghrébin fait le con au bled, tous les adultes présents lui foutent une mandale pour le calmer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "la racaille d'origine étrangère que tu vous foutre la merde elle est française!!!"

      Non. Et c'est pas un bout de plastique bleu qui y change quoi que ce soit.

      Supprimer
    2. Non tu te trompés. La nationalité est régie par la loi et c'est pas toi et ta petite personne qui décide...

      Supprimer
    3. Non, c'est la citoyenneté qui est régie par la loi, même si en France on feint de confondre les deux.
      De plus, même si la nationalité était régie par la loi... rien de plus facile que de changer une loi.

      Supprimer
    4. Tu joues sur les mots: ils ont la nationalité francaise qui est régie par le code de la nationalité Qui est régi par la constitution.
      Si on veut modifier le code civil c'est le parlement qui vote et faut un avis du conseil constitutionnel ou du conseil d'état.
      2 remarques
      1/ tu balancés des grandes phrase du genre "rien de plus facile que de changer une loi" c'est complètement con ou alors tu as 11 ans
      2/ "c'est la citoyenneté qui est régie par la loi et pas la nationalité " et le code de la nationalité tu es fais quoi Einstein ??

      Supprimer
    5. Je ne joue pas sur les mots. Ils n'ont pas la nationalité française, et si demain la loi décidait que l'herbe est bleue, eh bien l'herbe continuerait à être verte. Ceux qui jouent sur les mots sont au contraire ceux qui essaient d'en déformer le sens et de nous imposer des sens qu'ils n'ont jamais eu.

      La phrase "rien de plus facile que de changer une loi" est bien sûr à prendre en considérant l'échelle de l'Histoire. Il est probable que les lois/code/constitution ne changeront pas drastiquement dans les 4 ans qui viennent. Mais quand on voit le boulversement de ce pays depuis 30 ou 40 ans, et l'accélération... je ne donnerais pas cher de ton "code de la nationalité" dans 30 ans.

      Pour rappel, "nationalité" et "nation" ont la même racine que le mot "naissance", et c'est bien comme ça que ce mot est compris dans la quasi-totalité des pays du monde (sauf peut-être aux USA, qui sont évidemment un cas à part).

      Supprimer
    6. C'est peut-être pour ça qu'en France on a le droit du sol tradition différente De l'Allemagne qui n'accepte que le droit du sang.
      En outre des qu'un individu à la carte nationale d'identité à son nom, il a la nationalité française. Après distinguer la nationalité et la citoyenneté...

      Après non je ne pense pas que les USA soient tant à part: on peut les rapprocher du Canada, du brésil de l'Afrique du Sud...

      Supprimer
    7. Complément : pour l'évolution du code de la nationalité dans les 30 ans j'avoue que je n'ai pas de certitudes.
      Mais es-t'on sur que la France à connu tant de changements en 40 ans?
      L'arrivée d'immigrants en France ne date pas de 1970.
      Ou alors c'est parce que c 'est une immigration musulmane et non blanche.
      Mais bon si ces gens peuvent venir en France et parler français c'est parce que les français sont venus chez eux avant!! Faut pas l'oublier

      Supprimer
    8. "tradition différente" : jolie façon de dire que nous vivons une anomalie.
      Le mot tradition est trompeur : il ne s'agit évidemment pas d'une tradition puisque l'immigration massive est récente.
      D'ailleurs si on faisait un référendum, je pense que les Français opteraient pour se débarrasser du droit du sol. Personne ne voit ça comme faisant partie de ses traditions. C'est absurde.

      Soyez tranquille, le référendum n'aura pas lieu. Ce qui montre assez que "nos élites" se doutent du résultat.

      "...De l'Allemagne" : aussi trompeur, c'est en fait l'immense majorité des nations qui appliquent le droit du sang uniquement.
      Mais ces histoires de droit du sol/sang sont juste un moyen de tout ramener encore aux lois, et d'entretenir la confusion entre nationalité et citoyennenté. Selon les lois, les Serbes, Croates et Bosniaques avaient peut-être tous la même "nationalité yougoslave". En réalité c'est différent. Les Kurdes sont kurdes, quoi qu'en disent les lois turques, irakiennes ou autres. La nation polonaise existait toujours au 19e siècle quand la Pologne n'avait plus d'existence officielle et était partagée entre Autriche, Prusse et Russie. Avant-guerre les habitants des Sudettes étaient en majorité réellement Allemands et non Polonais. Après 130 ans en "Algérie française", les Français étaient toujours français et les Algériens étaient toujours algériens. Etc.

      Désolé mais la réalité finit généralement par reprendre ses droits.

      USA : en effet je voulais parler des pays du "nouveau monde" et j'ai écrit trop vite en limitant aux seuls USA.

      Supprimer
    9. "Mais es-t'on sur que la France à connu tant de changements en 40 ans?"

      Non non on n'est pas sûr du tout ! Les scientifiques étudient la question. Il pourrait s'agir d'une simple illusion d'optique.

      Supprimer
    10. Très intéressant ton post.
      Plusieurs remarques: l'immigration massive en Europe fait suite à une très forte émigration: tu vous des gens d'origine française aux USa en Afrique du Sud, au Brésil. Bref tous les blancs de nationalité autres qu'un pays européen devrait être considérés comme des immigrés vu que les peuples autochtones des ameriques, d'Afrique, de l'Oceanie ne sont pas blancs.
      Qu'une nation existe sans avoir d'état comme la Pologne à une époque, rien de surprenant: les basques, les corses, les catalans, les wallons, peuvent témoigner en 2013.
      Le cas de l'Algerie française est intéressant : as-tu entendu parler du décret crémieux? C'est un de décret qui a donné la nationalité française aux autochtone algériens qui étaient juifs là où les même autochtones musulmans restaient des indigènes ( je pense qu'E Zemmour et BHL sont héritiers de ce de décret)

      Par tradition du droit du sol, j'entends que c'est ancien: il semblerait que cela remonte à 1315 avec Louis le Hutin. Donc oui c'est une tradition qui ne remonte aux grandes vagues d'immigration des années 70.Je peux aussi te parler de l'édit de caracala en 212 qui donne lui la citoyenneté romaine à tous les habitants de l'empire romain...
      "la réalité reprend ses droits"? Le droit du sol remonterait au 3 eme siècle c'est donc pas une lubie limitée dans le monde.

      Supprimer
    11. Il y a quand même une grande différence historiquement entre le cas de la Pologne et les Basques/Corses/Wallons : si la Pologne est une nation bien établie de longue date, les autres sont plutôt de petites régions frontalières ayant changé de main à plusieurs reprises au cours de l'histoire (no offense, hein).
      Pour la Catalogne, je ne sais pas.

      Si, le droit du sol est bien une lubie isolée. Il n'est utilisé que dans les pays d'immigration (Amériques notamment), mais pas en Europe, dont les pays appartiennent à leurs peuples.
      Et je confirme qu'il est absurde de penser que les racailles non-Françaises haineuses soient Françaises sous prétexte que Louis le Hutin a pondu tel ou tel décret... D'autant plus que le pauvre Louis n'aurait jamais imaginé ce qui allait tomber sur le coin de la gueule de la France à la fin du XXe siècle.

      Supprimer
  7. cumule migrant pas trop migrant et papy c'est trop pour moi.

    RépondreSupprimer
  8. Heu t'es sûr pour les 1600 euros au Maroc ?

    J'aurai plutôt divisé par 2 tu vois... parce que là pour le pays ça fait salaire de ministre.

    1600 euros nets c'est déjà un salaire potable pour un dev débutant/intermédiaire en province.

    Perso j'ai gelé toute mes activités en France. J'ai radié mon statut profession libérale. Je pars au Viet Nam dans 2 semaines, pour une durée indéterminée. Je vais m'essayer au développement d'application mobile à mon compte, en pur indé.

    Soleil, plage, eau chaude, filles exotiques...

    Promis je penserai vous.

    Bisous.

    RépondreSupprimer
  9. Ah ça change des commentaires de yonnanda et surtout roger.

    Mais bien entendu un arabe ou un noir en France qui n'est pas un dégénéré, c'est l'exception.

    En tous cas c'est marrant qu'il y ait encore des lecteurs de "là-bas" vu la bassesse qu'il y a parfois par ici.

    Et je ne suis pas mécontent de m'échiner à remettre un peu de raison ici, ne serait-ce que pour ces lectures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense comme toi: certaines réactions sont intéressantes d'autres haineuses complètement à côté de la réalité.
      C'est pour ça qu il faut continuer à dialoguer.

      Supprimer
  10. Le discours des expatriés me fait gerber : "La France c'est foutu", "Il y'a trop de charge", "On ne peut plus entreprendre".. etc...

    Il n'empeche, tous ces expatriés profitent bien de la France quand même :
    Ou leurs enfants vont-ils à l'ecole ? Au lycee Français du pays (souvent mieux doté que les lycees en france). Et payé avec les impots de ceux qui sont restés en France, logique....
    Si il faut des soins médicaux importants, ou vont-ils se faire soigner ? Je vous le demande......

    Bref, il faut tout de même nuancer tout cela. Tout n'est pas si rose à l'étranger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. à propos de nuance...
      les établissements scolaires français à l'étranger sont des établissements privés de droit local, réclamant à leurs pensionnaires des frais de scolarité élevés servant à la rémunération d'une moitié du corps enseignant.
      http://www.assemblee-afe.fr/situation-des-residents-dans-le.html
      Cela laisse il est vrai encore une autre moitié à la charge du contribuable français...

      Supprimer
    2. Nous vivons à l'étranger. Si je viens me faire soigner en France, je ne serais pas pris en charge gratuitement et encore moins par l'assurance maladie !

      Supprimer
    3. Tu vis bien à l'étranger et tu ne connais ni l'AME, ni la CMU.

      On en reparle si un jour tu as une maladie bien lourde ce que je ne te souhaite pas.

      Supprimer
    4. --- Bénéficiaires de l'AME

      Vous pouvez bénéficier de l'AME si vous êtes dans l'une des situations suivantes :

      - personne étrangère en situation irrégulière au regard de la réglementation relative au séjour en France (absence de titre de séjour ou de récépissé de demande),

      - personne ayant droit du bénéficiaire de l'AME ( enfant, personne à charge),

      - personne étrangère placée en rétention administrative.

      -- Bénéficiaires CMU

      Pour bénéficier de la CMU, vous devez remplir les conditions suivantes :

      - ne pas avoir droit, à aucun autre titre, aux prestations en nature d'un régime d'assurance maladie et maternité,

      - et résider en France de manière stable et régulière.

      ---

      Tu m'expliqueras comment un expatrié non résident pourrait bénéficier de l'AME et de la CMU. Faut arrêter de diffuser de fausses informations !

      Entre toi et moi. Je n'ai ni besoin ni de l'autre car j'ai une assurance privée pour la maladie et les accidents qui couvre toutes les personnes de notre ménage.

      J'ai déjà eu un accident et j'ai été remboursé à 100%. Montant de la facture : plus de 20.000 €. Evidement je n'ai eu aucune avance à faire.

      Il faut arrêter de fantasmer le système Français !

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.