jeudi 21 mars 2013

Petite leçon de novlangue

Syrie : plus de quarante morts dans un attentat à Damas
Le Monde, 21/03/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Le plus célèbre dignitaire religieux sunnite pro-régime et quarante et un fidèles ont été tués jeudi 21 mars dans un attentat-suicide commis dans une mosquée du nord de Damas, a annoncé le ministère de la santé syrien, cité par la télévision.

La télévision officielle syrienne a également annoncé la mort du dignitaire dans l'attentat. "Le grand savant Dr Mohammad Saïd al-Bouti est tombé en martyr dans un attentat-suicide terroriste commis à l'intérieur de la mosquée al-Imane, dans le quartier Mazraa, à Damas", a précisé la télévision. Le terme de "terroriste" fait référence à la rébellion dans la terminologie officielle syrienne.
Notez bien la précision "Le terme de "terroriste" fait référence à la rébellion dans la terminologie officielle syrienne"...

Un gars qui va se faire péter pour assassiner des civils dans une mosquée, ce n'est un terroriste que dans la terminologie du régime syrien   

En prime :
Les Français entament l'entraînement des rebelles syriens
Le nouvel observateur, 21/03/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Pour ce familier du dossier interrogé à Amman, les militaires français sont bel et bien actifs à la frontière jordano-syrienne. Après un travail de renseignement, ils ont ensuite dispensé des cours à certains groupes de l'Armée syrienne libre (ASL) en matière de communication cryptée. Un préalable à la livraison de matériel radio. Depuis peu, ils seraient passés à une étape plus pratique, ils entraîneraient ces mêmes bataillons à combattre.

Pour les Européens, le point crucial est de s'assurer que l'aide fournie à la rébellion syrienne ne tombe pas dans les mains des factions les plus radicales.

En résumé : la France doit concentrer son action sur les forces de l'Armée syrienne libre liées à la Coalition, tout en convainquant ses partenaires du Golfe de ne plus soutenir des groupes plus radicaux. A Homs, une partie des dernières livraisons d'armes en provenance de Croatie viennent encore de tomber aux mains des islamistes du Front de Libération de Syrie. D'un bien mauvais effet au moment où François Hollande somme les Européens de lever l'embargo.


C'est fou cet acharnement de la France à vouloir mettre en place la "démocratie" dans ce pays là. Comme si un pays multi culturel pouvait avoir autre chose comme régime que la dictature, le libéralisme total ou l'anarchie.

Je crois en fait que nos socialistes de gôche et de droâte, ça les renvoie quelque part à ce qu'ils ont fait pour la France, à prôner et fabriquer le multi culturalisme par tous les moyens, là où avant il y avait une société cohérente. Nos élites maçonniques sont terrorisées par ce qu'elles ont créé, et elles veulent absolument prouver que ça peut marcher.

Naturellement, comme tout ce que ces cons font depuis 30 ans, grâce à leur intervention, ça finira au pire du pire...

Ha ! ...

J'oubliais...

Et avec des fonctionnaires... C'est important les fonctionnaires. Faut pas les oublier. Ça fait de la croâssance.

1 commentaire:

  1. Chauprade expliquait que le vrai enjeu c'était un gazoduc. Et puis bien sûr, il y a l'Iran en ligne de mire.

    La démocratie a bon dos, comme les "terroristes".

    Pour moi c'est une guerre du pétrole (gaz/charbon) de plus.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.