lundi 25 mars 2013

Peu confiant dans les perspectives du pays, Axa envisage de réduire son exposition au marché immobilier français

Peu confiant dans les perspectives du pays, Axa envisage de réduire son exposition au marché immobilier français
La Tribune, 25/03/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Axa va réduire son exposition au marché français de l'immobilier, préoccupé par les perspectives de développement économique du pays.

Mettre l'accent sur le Royaume-Uni, l'Allemagne et la Scandinavie

Axa Real Estate compte aujourd'hui 42 milliards d'euros de bureaux, magasins et bâtiments industriels sous gestion, dont près d'un tiers en France.

Et au passage, le dernier Friggit :



7 commentaires:

  1. Ben ils vont avoir du boulot... Un tiers de 42 milliards... ça fait un paquet.

    Et ils doivent se dépêcher car... le "paquet" va fondre comme neige au soleil...

    RépondreSupprimer
  2. que veux dire la hausse des loyers ?

    finalement moins de bien en vente qui ne partent pas en location, justement beaucoup de bien retirer de la vente mise en location de grande surface donc loyer en hausse.

    RépondreSupprimer
  3. C'est des bons, les gestionnaires d'Axa.
    On se dirige droit vers une prophétie auto-réalisatrice, s'ils mettent 1/3 des biens en vente sur le marché très rapidement...
    Ils vont provoquer la baisse qui justifie leur action. Pfff...

    Lewu

    RépondreSupprimer
  4. le frigitt montre que ca résiste comme c'est pas permis ... la degringolade tant annoncée n'arrive pas, on dirait presque un joli plateau a venir....
    Argh ...

    RépondreSupprimer
  5. Axa, sous un angle polémique annonce l'éclatement de la bulle !

    Retour dans le tunnel de friggit

    RépondreSupprimer
  6. Quand on voit la gueule de cette courbe, on peut constater que ceux qui predisent l'avenir avec des courbes sont ridicule.

    Qui aurait pu penser en 2008 qu'on passerait de 2 à 2.5 à Paris en 2012.

    Surtout quand on voit comme ça c'est bien degonflé entre 1991 et 1997 (6 ans tout de même).

    RépondreSupprimer
  7. En 2008 on a eu droit à super-sarko sauveur du monde et ses ptz , scelliers et autres TVA à 5% sur le neuf. A j'oublie la déduction des interrets d'emprunt sur l'IR , comme aux usa et la bulle qui renait telle le phénix.
    Une telle bulle permet de faire grimper le PIB sans augmenter la consommation d'énergie. On crêt de l'argent à partir de rien. On enchaine en prime le vaux pour 20 ou 30 années. Vaux qui se contenteront de vagir quoi qu'on leur fasse sur cette période.
    Une bulle immobilière n'a donc que des avantages pour les crapules qui se succèdent au pouvoir.
    Leurs copains affairistes les en remercie bien.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.