dimanche 17 mars 2013

Prix immobiliers : la bulle de la pierre est-elle sur le point de se dégonfler ?

Prix immobiliers : la bulle de la pierre est-elle sur le point de se dégonfler ?
Sicav Online, 26/11/2012 (en Français texte en français )
→ lien
Notaires et professionnels de l'immobilier le répètent à l'envi depuis l'été : non, les prix de l'immobilier ne vont pas décrocher. Au pire, ils fléchiront légèrement au cours des prochains mois. Un scénario bien arrangeant que l'économiste Pierre Sabatier, co-fondateur du cabinet indépendant d'analyse économique PrimeView, réfute rigoureusement, arguments frappants à l'appui.

7 commentaires:

  1. bon, si on considère l'immobilier seul , déconnecté de tout le reste ... on ne sait plus vraiment ce que vont faire les prix , même si on se dit qu'ils sont très élevés .
    Si on compare avec le niveau de vie "moyen" d'un français "moyen" , c'est très cher à l'achat et on se dit que la location va être moins rentable.
    Si on intègre les probabilités d'effondrement du papier .. ça reste un moyen de sauver les meubles.

    en gros : on fait quoi ? un politicien français célèbre répondrait :" euuuuuhhhh !!"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ba d'un coter tu donne de l'argent à un papyboomer qui vie peut être encore en france et qui est en concurrence de plus en plus avec d'autre papy qui mettent en location et de l'autre tu donne de l'argent à une banque qui vie sur une autre planète et qui peut t'expulser même l'hiver et te faire cracher à vie même quand tu n'a plus de bien.

      Supprimer
  2. Très bonne analyse!!
    Par contre ça fait froid dans le dos!!! Quand on voit la santé économiques des pays dans lesquels le marché immo c'est effondré!! Comme quoi soutenir la croissance à tout prix par l'endettement cela ce paye un jour!!
    Je le répète: la crise de solvabilité dans les pays développés (état, ménages, et entreprises sont surendettés) va tout balayer!!
    Nous sommes à la veille d'un trou noir économique qui va absorber 30 ans de croissance fictive à crédit !!

    RépondreSupprimer
  3. Oui, rien ne peut infirmer l'analyse de fond (éventuellement, la fusion froidee ou une nouvelle forme d'énergie illimitée et gratuite, voire ET qui débarque sur Terre).

    En revanche il faut bien préciser que... ça pourrait être pire.

    Il n'a pas parlé des facteurs agravants !

    Car enfin, là aussi, tout le monde sait que :
    -les pensions de retraite vont baisser, poussant papy et mamy à vendre encore plus.

    -les revenus du travail vont continuer à baisser : baisse structurelle de la "croâssance", hausse du chômage etc.

    -et les impôts selon toute vraisemblance vont encore augmenter

    ... bel effet sur la solvabilité, et le revenu disponible des ménages !

    Bref, ce que décrit le monsieur, c'est une.... hypothèse haute.

    Dans la réalité, ça risque fort d'être... pire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entierement d accord sur ton analyse

      Supprimer
  4. je trouve qu'ils oublient un aspect:comment avec 40000 chomeurs de plus par mois n'assiste t on pas a un phénomène style subprimes avec saisie par les banques?je vois deux expliquations:l'assurance contractée avec le pret permet d'encaisser le choc avec les assurances qui se ratrappent en augmentant les assurances civiles.ou alors les banques font un moratoire de deux ans sur le remboursement des prets en attendant une hypothétique reprise.si quelqu'un a des idées la dessus ça m'intéresse

    RépondreSupprimer
  5. En général, lorsqu'il y a de la bulle dans la pierre, c'est que l'éruption n'est pas loin !

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.