mercredi 13 mars 2013

Progrès et modernité...







A partir de 1mn30 :




14 commentaires:

  1. quoi ! les animaux sont des machines commes les autres !

    "il y a des champs néo, de champs entiers" ...

    Et encore ... l'IA n'a même pas vraiment été inventé.
    Imagine quand elle le sera ...

    BTW, Je suis végétarien (quasi "lien" sauf oeuf de poules élevées en plein air et qq fromage locaux).

    RépondreSupprimer
  2. on est absolument dans un monde de merde.

    RépondreSupprimer
  3. Superbe sélection Tonio !

    Le premier et le dernier surtout.

    J'envoie le tout direct à mes deux enfants (18 et 15 ans).

    Pour édification personnelle...

    RépondreSupprimer
  4. Bien. Il ne reste plus qu'a définir quelle population doit disparaitre pour le bien de l'humanité toute entière.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un monde meilleur est un monde sans être humain, il faudrait donc faire disparaître l’humain pour le bien de l'humanité, sacré paradoxe.

      L'enfer, c'est les autres.

      Supprimer
    2. Bonne question ! J'ai un début de réponse.

      Au passage, un clin d'oeil à tous les bobos, gochos et plus largement toccards pour qui "l'occident est en échec en Syrie", "les usa baissent les bras", "l'empire est mis en échec par la russie et la chine"... ce que j'appelle la tendance De Defensa canal historique.
      ;-)

      Le problème de ces gens : prendre leurs désirs pour des réalités, ils sont victimes d'idéologie, et ont perdu leur sens d'analyse pratique.

      *****************
      Interrogé sur France Info, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a annoncé ce matin que Paris et Londres allaient livrer des armes aux rebelles, même sans l'accord de l'Union européenne. A défaut d'unanimité lors de la prochaine réunion, les deux capitales décideront de fournir les rebelles à titre national, a annoncé le chef de la diplomatie française.

      "La position que nous avons prise, c'est de demander la levée de l'embargo sur les armes", a annoncé Laurent Fabius, assurant que "les résistants doivent avoir la possibilité de se défendre".

      Supprimer
    3. En même temps, voyons le bon côté des choses : on recommence à prendre des décisions à titre national...C'est un bon début pour s'affranchir du carcan européen.

      Supprimer
  5. Mais bon sang, c'est ça, l'industrialisation, la croissance, les bienfaits du capitalisme. Faut pas faire les mijorées et venir ensuite crier haro sur la misère de la Corée du Nord et de ses paysans qui labourent à la charrue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'es sûr qu'il n'y a rien entre cette saloperie sataniste qu'est devenu le monde actuel, et la Corée du Nord ?

      Supprimer
    2. Tonio c'est une très bonne question, peut être pourrais-tu ouvrir le débat?
      Fais une proposition réaliste et optimale selon toi d'organisation économique, de projet de société (de vivre ensemble), de démocratie et de politique extérieure ... A chacun de donner ensuite son point de vu…

      Supprimer
    3. "les bienfaits du capitalisme"

      Pas pour les gars en violet !

      En regardant le premier reportage, j'ai plus été choqué par le traitement des êtres humains que par celui des animaux.

      Supprimer
    4. Ben, à défaut de Corée du Nord, on peut parler de Cuba aussi, dont le taux d'équipement en téléviseur est plus faible qu'en 1959, mais dont le taux d'alphabétisation et d'espérance de vie, et de bonne santé est plus élevé.

      Mais bon c'est des méchants cocos, que c'est le mal, que c'est des gauchistes, et qu'il faut faire tout l'inverse de ce qu'ils font.

      Parce que ça, là, c'est juste le résultat du capitalisme et de l'économie de marché, de 400 ans d'industrialisation, de croissance et de prospérité matérielle dont on est nombreux à profiter, sur le dos de plus nombreux encore.

      Mais rien que dire ça, c'est être un feignant de gauchiste naïf qui n'aime pas la liberté, et qui jalouse ceux-ce qui réussissent.

      Supprimer
  6. L'ironie de tout ça c'est que les Etats-Unis sont en train de prendre le contrôle économique et culturel de l'Europe (écoutez les propos du gros Peter Sutherland), le virus c'est donc eux, il s'attaque à une population bien affaiblie par leurs soins... Donc après avoir pillé l'europe ils l'abandonneront ! D'une pierre deux coup : élimination d'un concurrent potentiel, pillage généralisé des richesses européennes. Et les européens idiots applaudissent et en redemandent, qu'ils se rassurent, ils vont en avoir, et encore, et encore....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non il n'y a pas de paradoxe (faire disparaître l'humain pour le bien de l'humanité).

      Le problème c'est... le nombre.

      La démographie.

      Un monde avec 3 milliards d'individus serait comme un monde de cocagne.

      Plus de peak oil, plus de famine etc.

      Un monde avec 8 millards c'est la merde.

      Alors à 9, 10, 11, 12 et tous les délires des crétins (qu'ils soient religieux ou "laics humanistes")... c'est juste cela : un délire mortifère.

      Il faut donc contrôler le nombre, viser l'optimum. Point barre.

      Le reste c'est de la littérature.

      De toute façon il est bien évident que si on ne le fait pas de nous mêmes, la "nature"... s'en chargera.

      Et généralement la "nature" ne fait pas dans la dentelle....

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.