jeudi 21 mars 2013

Quand la France en a plein le cul du blabla victimaire des minorités officiellement opprimées

Je vous passe le diner du CRIF d'hier où la République (qui-ne-reconnaît-aucune-communauté) s'est pressée comme au festival de Cannes pour faire acte d'allégeance, ou encore la poursuite de l'UEJF contre Twitter, avec comme d'habitude, l'espoir de censurer et accessoirement de récupérer plusieurs dizaines de millions d'euros...

En tous cas, une chose est sure, les français en ont plein le cul.

J'en veux pour preuve l'audience du téléfilm d'hier de France 2 sur Drumont.

5% ! A peine un peu plus d'un million de téléspectateurs... Y a même une tête de la TNT devant avec une rediff de reportages de la 6...

Les gens en ont plein le cul des chouineries et de l'industrie de la culpabilisation des toujours mêmes, qui ne sont pourtant pas les plus à plaindre.

D'ailleurs, un jour, j'aimerais quand même que quelqu'un aie les couilles, de juste compter, statistiquement, la part de la minorité opprimée au sein des médias, du show bizz, des politiques, de la finance, et de toute la classe jacassante et jouissant du flux de la richesse symbolique sans trop suer, et qu'on la compare à la proportion réelle dans la société... Histoire qu'on touche bien du doigt l'oppression...

9 commentaires:

  1. Effectivement, même si corrélation n'est pas causalité, les communautés sont utilisées comme des moyens liquidatifs de l'information, ou des moyens de pression.
    Si l'on essaie d'unir le sens des pressions organisées par les communautés, on trouve les constantes : propagande constante pro USA, destruction des racines des cultures traditionnelles occidentales, promotion de la marchandisation des ressources agricoles (biotechnologie agricoles et d'élevage), marchandisation de l'être humain par les lobbies homos soigneusement infiltrés par des propagandistes, police générale de la pensée par analogie avec le terrorisme de la pensée unique sur l'histoire...
    Tant de corrélation ont une cause ! La prise de contrôle de l'Europe et de ses citoyens par les USA et son pillage généralisé (observez les acquisitions US en matière d'entreprises agricoles, porcines dans un premier temps, les modifications des règlements sur l'alimentation animale, le contrôle des semences (arrêt CJCE 2012. Le sens général de tout cela est que l'européen doit devenir un américain - c'est à dire un citoyen sans éthique au sens platonicien, composante du "gros animal".
    Et le gros animal (la foule) il suffit de connaître son comportement !

    RépondreSupprimer
  2. C'est une question essentielle et la poser appelle évidemment une réponse très politiquement incorrecte passible des tribunaux depuis 1993.

    RépondreSupprimer
  3. Pas faux: j'ai été moi aussi surpris: le jour oú l'on commémore les 1 an de la tuerie de Toulouse (alors que MM. a assaniné des militaires français dont un antillais qui a le tort d'avoir survécu gravement paralysé) .Bim! On nous projette un film sur Drumont!!
    Je me suis demandé si c'était fait exprès ou si j'étais complotiste.
    En tout cas j'ai éteins ma TV. Pas envie de voir ça.

    RépondreSupprimer
  4. C'est pire que ça, on se fait en..ler a sec par les minorités : http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/anne-marie-le-pourhiet-la-tyrannie-38317

    pas juste par quelques films de lavage de cerveau...

    RépondreSupprimer
  5. dieudonné,soral.... interdit de tv ,elle ou la liberté d'expression
    moi aussi j'en ai marre d'entendre que des mensonges ou de la propagande dans les médias il faut qu'on pense comme eux' non merci '

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir. Mon grand-père a péri gazé par les allemands. Nous avons su passer à autre chose sans jamais mettre cela en avant comme une victimisation qui ferait de nous des gens plus à plaindre que les familles victimes d'autres horreurs comparables. Comme pour le racisme, il n'y a pour moi qu'un niveau de gravité dans le racisme et non un racisme plus grave que tous les autres. C'est ainsi que nous pourrons avancer ensemble ; surement pas en créant des groupes sociaux plus à plaindre que d'autres plus de 65 ans après des faits horribles. Cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben en fait en tant que français non-juif , j 'ai l'impression que les premières victimes du crif sont les juifs français.
      Les mecs ils parlent au nom de tous les juifs, selon eux.

      Supprimer
  7. Ça sent la chasse à la sorcière...
    La fourmi vous dirait que vous pouvez continuer à chanter.
    Mais le bon sens nous dit de nous préparer à en chier.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.