samedi 30 mars 2013

Quelques unes de la presse magazine



Et encore, y a pas le Marianne de la semaine dernière avec pour titre "A t'il déjà échoué ?"...

Au passage, ça vient de ce site qui recense toutes les unes de la presse, c'est à garder en favori...

15 commentaires:

  1. Intéressant. Notons aussi : "immobilier le grand tournant" (vers quoi ?" ainsi que le savoureux et prémonitoire et programmatique : "Trop d'impôts ! La grande tentation de la fraude".

    Il faut affamer la bête. Non seulement moins de rentrées fiscales car récession et chômage... mais en plus ceux qui le peuvent doivent frauder !

    C'est un devoir maintenant. Désobéissance à nos maîtres.

    La bête étant affamée réagira bien sûr en faisant que ce qu'elle sait faire : c'est à dire augmenter la pression fiscale, les taux, pour "compenser" les rentrées plus faibles... !

    Et là... elle signera son arrêt de mort... cercle vicieux et autoentretenu... qui conduira les veaux à se rebeller.

    L'espoir peut renaître. Et le levier le plus puissant est que les gens soient durement frappés au portefeuille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord avec vous, cela ressemble à la stratégie Ecossaise ;o)

      Supprimer
    2. Vous n'avez toujours pas compris... on est en train de vous présenter la facture de 30 ans de services publiques non payés (endettement).

      Il parait que le publique ça coute moins cher que le privé. Vous allez pouvoir juger par vous même car jusqu'ici on ne vous avez pas montré la facture réelle du service publique.

      Si vous ne payez pas alors il y aura un défaut et au final vous paierez d'une autre façon.

      Supprimer
  2. j'ai pas attendu d'affamer la bête elle sent est charger toute seule.

    "Dites moi ce dont vous avez besoin, je vous expliquerai comment vous en passer"

    quand la bobotitude des année 80 rencontre le mur de la réalité, ça va en faire moins rire ^^ le vent tourne enfin il souffle plus fort.

    RépondreSupprimer
  3. La colère de quoi ? ceux qui manifestent avec la folle rancie contre le mariage pour tous ne sont pas sans le sou, loin de là (une folle avait comparé son expédition à Paris à ses excursions au ski !!) ; sinon, la vache à lait de l'immobilier va en prendre un coup, et alors ? les riches vont encore être en colère parce que ça baisse ? Les impôts vont augmenter, et alors ?

    RépondreSupprimer
  4. NON NON Et NON.

    Hollande n'a pas échoué.
    Ce sont les Français et tous les politiques éluent depuis 30 ans qui ont échoués !

    Maintenant si il faut trouver un bouc émissaire...
    Pourquoi pas Hollande, ou Ayrault, ou Chirac (qui avait vu la fracture sociale..et qui n'a rien fait, ou si peu) pourquoi pas Sarkozy (qui avait vu le problème de la dépendance, et ? qui n'a rien fait), pourquoi pas tous les 1er ministres depuis Miterrand qui ont tous vu le chômage monter, monter, monter et l'immigration arriver arriver arriver...

    Mais par pitié pas QUE Hollande, c'est vraiment dégueulasse comme attitude.

    Personnellement, je me sens aussi responsable, sans doute n'ai-je pas toujours glisser le bon bulletin de vote dans l'urne !
    Sans doute, ne suis-je pas assez impliqué dans la vie politique locale ?!

    C'est clairement un échec collectif. Sans doute les Français, tous les français, et surtout ceux de souche, n'ont-ils pas été assez clairvoyants, trop endormis, pas assez impliqué ! Car il faut voir les taux absentions à chaque élection !
    Sans doute les médias et les classes dirigeantes et éduqués, polytechniciens, énarques, etc...ont-ils été en dessous de ce que la situation du pays exigait...

    Mais je refuse cette facilité, que dis-je ! Cette ignominie de mettre l'échec de la France et des Français sur le dos d'un seul homme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a au moins un français objectif ! Bravo pour cette clairvoyance !

      Supprimer
    2. Complètement d'accord avec vous !

      Supprimer
    3. Vous pouvez aussi enlever les X et normaliens comme responsables, j'en connait qui ne votent plus depuis longtemps...

      Supprimer
    4. Ce n'est pas que Hollande, certes il y a tous les précédents.

      Mais pour autant je ne suis pas responsable de la situation actuelle : les politiciens ont mentis comme des arracheurs de dents (aidés en cela par la propagande que sont devenus les média), ils ont dénigré le bon sens et jeté l’opprobre sur ceux qui dénonçaient les gabegies et les non sens.

      Donc non la responsabilité repose sur les épaules de ces ordures (de gauche et de droite) qui ont trafiqués les chiffres d'à peu près tout ce qui est données chiffrées, qui ont couvert de bienfaits les proches du pouvoir et les puissants et tout cela sans se soucier du bien être des populations.

      La seule vraie responsabilité du peuple c'est celle de s'être fait baiser par une bande de malfaiteurs, qui nous ont fait croire que eux seuls savaient ce qui était bon pour nous, et que toutes les autres voies c'était soit du populisme, du racisme ou de l'antisémitisme.

      La classe politique aujourd'hui, n'est qu'un ramassis d'ordures égoïstes et qui plus est dogmatiques.

      Dubitatif

      Supprimer
    5. Merci.

      J'ajouterai qu'il s'agit maintenant de trouver les solutions pour redresser le pays collectivement.

      Mettre sur le dos d'Hollande les problèmes ne fera le jeu que de l'autre parti politique majoritaire (UMP) potentiellement éligible et ce sera reparti pour 5 ans...d'abandon.

      Or aujourd'hui ce n'est pas un problème de parti politique. La situation est grave.

      A.

      Supprimer
    6. Le pire c'est que rien a été caché, les gens préféraient ne pas voir la réalité en face.

      Supprimer
  5. Pourvu que cela continue ! Si l'UMP rose pâle est enfin à terre, et définitivement semble-t-il, ce n'est que 50% du parti unique et donc 50% du travail. Il reste à faire tomber violemment le PS bleu fadasse. Par chance, sa mainmise actuelle sur la presse n'est que superficielle, loin de l'hégémonie que la fausse "droite" a maintenu sur le quatrième pouvoir pendant près de 10 ans...

    RépondreSupprimer
  6. En 1789, vos ancêtres ont supprimé des privilèges à une caste. En ce début de XXIe siècle vous allez devoir supprimer des privilèges à des millions personnes. Privilèges que vous vous êtes octroyés par le biais des élections successives.

    Vous avez eu pourtant des opportunités d'élire un président comme Bayrou, centriste, avec la volonté que le peuple soit représenté de façon plus juste à l'Assemblée et dont l'un des thèmes de campagne était l'endettement de l'État... De votre endettement car l'État c'est vous.

    Ça va être une période difficile, mais inévitable. Quoi qu'il arrive vous allez payer. Pour certains ça sera plus d'impôts, pour d'autres moins d'aides, pour d'autres la perte de leurs emplois publiques.

    Rien est acquis dans la vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bayrou, centriste etc. La solution ???
      Il a fait comme les autres il a nié la réalité, il a refusé d'écouter la population, il a démontré son opportunisme à rechercher la gamelle tout prêt qu'il est à s'allier aux pires crétins profiteurs pour avoir sa place dans la partouze de la ripoublique !!!

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.