mercredi 13 mars 2013

Syrie, ce que les médias ne vous disent pas

Surement que la vérité est quelque part entre le discours russe et la propagande occidentale, mais ça vaut le détour... si ne serait-ce que la moitié de ce qu'elle raconte est vrai, on se demande bien ce que l'on va faire à aider cette rébellion "syrienne"...

Syrie, ce que les médias ne vous disent pas
01/03/2013 (en Français texte en français )
Intervention de Bahar Kimyongür et Anastasia Popova à la Conférence sur la Syrie le 1er mars 2013 à Genève - organisée par l'Institut International pour la Paix, la Justice et les Droits de l'Homme (IIPJHR).

Voir également le film documentaire The Syrian Diary d'Anastasia Popova ; une jeune journaliste au courage extraordinaire, qui avec deux assistants de la télévision Russia24, a ramené, après avoir sillonné durant sept mois toutes les régions de Syrie en 2012, outre une cicatrice à la base du nez - due au tir d'un rebelle - des témoignages à charge contre ces prétendus révolutionnaires soutenus par l'Occident. Témoignages que l'on ne voit jamais dans nos médias dominants car ils mettent en lumière avec une cruelle netteté les mensonges de nos gouvernants et de nos journalistes sur les crimes commis par les groupes de l'ASL.



Donc voila, à l'heure actuelle, pendant que les sionistes de combat qui nous dirigent, du genre "inconditionnellement liés à Israël", déclarent que l'islamisme radical est le problème, qu'ils se battent contre des islamistes touaregs financés par nos supers amis du Qatar, de l'autre côté, on vous fait payer des impôts pour financer les tarés en Syrie, on est cul et chemise avec le Qatar et l'Arabie Saoudite, et on importe chez nous au minimum 100 000 musulmans par an (et qui si a minima 1% sont des furieux, ça fait 1000 tarés importés par an)...

Tout ça pue la merde et la route à marche forcée vers le Babel ou la mort.

Pour rappel, la méthode de contre-insurrection, telle qu'explicitée par Frank Kitson :
Dans une vidéo du 27 février 2009 (« Les rôles des médias et de l’U.E. » – partie 1partie 2) Michel Collon explique la méthode de contre-insurrection développée par F. Kitson.

La méthode pronée par F. Kitson se résume aux points suivants :

1. former tous les cadres des ministères de Londres, armée, affaires étrangères … aux techniques de manipulations psychologiques de l’opinion
2. monter de pseudo-gangs qui attribueront des coups attribués à l’ennemi pour le discréditer
3. employer les forces spéciales SAS pour réaliser des attentats et dire que c’est l’ennemi et comme ça on le discrédite
4. créer des diversions en provoquant une guerre de religion
5. fabriquer de faux documents « black propaganda » qu’on attribuera à l’ennemi pour le discréditer
6. infiltrer des agents ou recruter des traitres dans les organisations adversaires pour provoquer des scissions
7. militariser l’info de la BBC et censurer totalement le point de vue adverse
8. filtrer l’information à destination de la presse internationale et assurer des complicités
9. fournir des documents photographiques pour influencer l’opinion
10. utiliser des journalistes comme espions sur le terrain
11. utiliser la musique pour attirer des jeunes avec un message apparemment dépolitisé
12. mettre en place de faux mouvements spontanés qu’on présentera comme neutres et indépendants mais qu’on financera pour affaiblir le soutien au camp adverse.

Soi dit en passant, si ça venait à chauffer en France, et à se révolter contre l'agenda du Babel ou la mort, je suis persuadé que les manifs d'honnêtes gens se feront ratonner par l'immigration-la-chance des cités, envoyée au turbin par les chefs de réseau, soigneusement manipulés par le pouvoir. Et je soupçonne fortement que c'est d'ailleurs ce qu'il s'est déjà passé lors d'événements précédents...

Explicité de manière marxiste, le Lumpenproletariat :
Appelée en allemand « Lumpenproletariat » (prolétariat en haillons, de « Lumpen » = loque, chiffon, haillon et « Proletariat »), cette population a été considérée par de nombreux marxistes comme sans conscience politique. Les théoriciens de la révolution recommandaient de s'en méfier, car cette classe était susceptible de servir de force d'appoint à la bourgeoisie.


Mais inutile de se disperser... La clé de voute de tout ça, à bien y réfléchir, c'est l'euro. Ce truc branlant de démiurges qui ne peut pas fonctionner. Quand l'euro tombera, avec l'élan que ça donnera en sens inverse, rien ne pourra empêcher le retour des souverainetés et des nations. Dit autrement, la chute de l'euro sera le Stalingrad du Babel ou la mort.

14 commentaires:

  1. " Et je soupçonne fortement que c'est d'ailleurs ce qu'il s'est déjà passé lors d'événements précédents..."

    >> C'est précisément ce qui s'est passé en 2006 au cours des manif' contre le CPE/CNE.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est bien ça que j'avais en tête...

      Supprimer
    2. En effet c'est bien vu. Si je me souviens bien c'était en mars ou avril 2006 et vus les reportages sur ces événements c'était frappant. Nos "élites" utilisent donc leur "diversité" contre leur propre peuple. C'est d'ailleurs ce qu'avait fait à sa façon le "grand général sauveur de la France" en 1962 en Algérie !

      Supprimer
  2. Pour Lenine, les delinquants etait "les amis de la revolution", ils etaient chargés des basses oeuvres de la police.

    RépondreSupprimer
  3. babel ou la mort? je suis pas sur de bien comprendre le concept.
    Je ne vois qu'une evolution culturelle et migratoire qui existe depuis toujours, le partage des savoirs a travers le commerce

    http://www.2000ans.com/2010/02/02/les-grandes-routes-du-commerce-depuis-lantiquite/
    http://www.franceculture.fr/tags/anthropologie


    Quand au coté révolutionaire, vous le voyez ou? en france la rigueur vient à peine de commencer. les francais sont des raleurs oui mais revolutionaire non. On dirait le discours des militants de Mélenchon.

    autour de moi, je ne vois pas survivalistes, pas d'ideologue, que des gens qui regardent la TNT le soir.

    je comprend (enfin non pas vraiment) que vous souhaitez que tous s'ecroule, mais le grand soir c'est pas demain

    RépondreSupprimer
  4. ''les sionistes de combat qui nous dirigent'' Ben voyons,la rhétorique pathétique de Soral fait des adeptes par paquet dernièrement.Si vous suiviez l'actualité, la vrai, pas celle sortie de l'esprit fumeux de quelques gourous paranoïaque du net, vous constateriez qu’Israël est constamment trainé dans la boue justement par tout ces politiques, journalistes ou universitaires que vous traitez de ''sioniste''. Disco, désolé de te le dire,mais zapper sur les vidéos poubelles du net ne permet pas de se faire une réelle opinion sur ces sujets.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "qu’Israël est constamment traîné dans la boue"

      C'est vrai que la politique d'Israël est souvent contestée mais pas aussi souvent qu'elle le mériterait et ça ne s'appelle surement pas "traîné dans la boue".

      L'état d’Israël se traîne lui même dans la boue : non respect de l'ONU, colonisations, murs de la honte, vexations en tout genre et quotidienne.

      C'est vrai aussi qu'il existe un support insupportable de la part de certains dans la communauté juive. Le traumatisme de la Shoah et l’antisémitisme s'il explique ces comportements, il ne les excuse pas.

      Pas plus qu'on ne peut excuser les victimes du racisme de se radicaliser dans des mouvements religieux délirants.

      Heureusement l'immense majorité des français, soit s'en foutent, soit rejettent dos à dos : nazis, sionistes, djihadistes et racistes.

      Ce dernier point étant beaucoup plus problématique en France que les autres. Même si on passe assez vite du racisme à l'antisémitisme, vu que c'est du même ordre.

      Supprimer
    2. "Même si on passe assez vite du racisme à l'antisémitisme, vu que c'est du même ordre."

      Pas d'accord. Les fondamentaux idéologiques (entre races supérieures/inférieures d'un côté, et attitude tribaliste de domination de l'autre) ne sont pas franchement les mêmes.

      Supprimer
    3. Oui, surement mais je ne te parle pas d'une réflexion poussée, juste du réflexe dont on a surement tous été victime.

      Roger, bat et tue sa femme : quel drame.
      François viol et tue sa copine de classe : horrible.
      Rachid vol une bagnole : Encore un arabe !
      DSK violente une femme de chambre : Encore un juif !

      On passe assez vite du "encore un arabe" à "encore un juif" mais aussi : un problème de la circulation : "encore une femme !" ou du bruit dans le quartier : "à les jeunes de mon temps ..."

      Supprimer
    4. "DSK violente une femme de chambre : Encore un juif !" ... ou bien : "pourquoi tout ce bruit pour le simple troussage d'une boniche ?!", voire : "encore une boniche qui fait du chantage !"

      --neuneu.

      Supprimer
    5. C'est sûr que quand le juif agresse une noire, le raciste ne sait plus à quel sein se vouer.

      Reste cool "neuneu" DSK n'a pas été condamné dans cette affaire. Relaxé au pénal et accord au civil donc officiellement non coupable.

      On est certain d'une chose : on ne sait pas ce qu'il s'est passé dans cette chambre donc inutile de faire des plans sur la comète.

      Supprimer
    6. merci tonio pour le partage de cette conference que j'ai regardé jusqu'au bout même si certains et mêmes beaucoup sont effroyables et insoutenables en terme d'horreur commis par des hommes envers d'autres hommes, des enfants, des vieillards, des fillettes...

      Bref, avec la position toute récente de fabius, je me demande en tant que citoyen français qui paie des impots pour engraisser notre oligarchie corrompue jusqu'à l'âme, comment informer nos politiques de notre désaccord, pour empêcher cette complicité de la france avec ce qui se passe en syrie...

      Putain franchement ça craint un max ! si vous avez des enfants, regardez bien toute la video et ça va vous remuez les tripes. Le pire si on continue a fermer nos gueules et à râler en sourdine, c'est que ça pourrait bien arriver chez nous. Je vous invite à voir le documentaire "la face cachée des libérateurs" sur youtube ou l'on voit un autre pan de la seconde guerre mondiale ou les ricains on violés des dizaines de milliers de FRANCAISES et fait de même en allemagne. Mais c'était les "gentils" liberateurs on a mis ça sous le tapis pendant 60 ans...

      Alors petition contre le soutien de la france aux pseudos rebels syrien ?!

      Supprimer
  5. Si ça vous intéresse j'ai trouvé parmi de nombreux sites de pétition contre le régime de bachar el assad, un lien plus sensé qui reflète la réalité comme ce qui est décrit dans la conférence de genève mise en ligne par tonio, je vous mets le lien si ça vous dit...

    Je crois personnellement qu'on ne peut rester ni insensible ni indifférent au positionnement de la france dans cette boucherie inhumaine.

    Le lien : http://www.infosyrie.fr/re-information/une-petition-internationale-a-lire-approuver-et-faire-circuler-autant-quil-est-possible/

    Pour signer la version française de cette pétition, envoyer vos noms et confirmation à :

    stopperlaguerre@gmail.com

    RépondreSupprimer
  6. "La clé de voute de tout ça, à bien y réfléchir, c'est l'euro. (...) Dit autrement, la chute de l'euro sera le Stalingrad du Babel ou la mort."

    Affirmation totalement gratuite et qui arrive comme un cheveu sur la soupe à la fin de ce post intéressant.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.