mercredi 3 avril 2013

2013 : les matières premières dérouillent

2013 Has Been An Ugly Year For Commodities
Business Insider, Matthew Boesler, 03/04/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien



Naturellement, comme toujours, certains prolongent la tendance instantanée pour nous expliquer que le Peak Oil est mort...
Peak Oil Is Dead
Business Insider, 27/03/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
Yesterday, Citi commodities analysts Seth Kleinman and Ed Morse declared that "the end was nigh" for oil demand.

They're not alone.

Last month, the BNY Mellon's asset management subsidiary, the Boston Company, published a paper called "End of an Era: The Death of Peak Oil." AOL Energy's Peter Gardett pointed us to it.

In brief, peak oil theory argues that oil production will peak, then fall sending prices surging. Ultimately, supply is unable to meet demand and prices become unbearable, sending the global economy to the edge.

The team, led by Robin Wehbé, makes arguments similar to Kleinman and Morse's: the rise of natural gas as an alternative fuel to oil, combined with increasing fuel efficiency, is causing crude demand to sink.

Et le pdf en question.

Il n'y a pas que du faux, mais le fait que la demande US de pétrole baisse, ça correspond bien à l'idée que je me fais du peak oil.

Leur graphique sur l'efficacité énergétique ne laisse pas apparaître des gains formidables ces derniers temps.


Dans le même temps, il reste la lame de fond de la consommation émergente qui grimpe...

Le seul vrai argument que je vois, ce sont les schistes, ou une éventuelle utilisation du gaz comme carburant...

Or, sur les schistes, voici le scénario que l'on retrouve grosso modo partout :




Avec un pic en 2020, même d'après l'AIE...

Donc, ça revient bien à un feu de paille. Un "feu de paille" qui est quand même parti pour faire gagner 20 ans...

Mais ça, c'est toujours en mettant de côté la consommation qui augmente, avec les émergents qui poussent...




Peak Oil Is Dead
Business Insider, Rob Wile, 29/03/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien



Is Oil-Demand Plateauing?
The Big Picture, 29/03/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien



Ça me semble quand même bien prématuré pour crier victoire de leur part...

Et la vérité fondamentale derrière la baisse de consommation US, c'est celle là, de la baisse du nombre de kilomètres parcourus :


On la sent bien la reprise US là...

Et si ça, c'est pas du peak oil, je sais pas ce que c'est.

4 commentaires:

  1. A mon avis la bulle de schiste ne durera pas jusqu'à 2020. L'AIE ou IEA (je mélange) a dévoilé son incompétence sur The Oil Drum.

    Attention le gaz, c'est local, ca ne s'exporte pas bien, ca n'aura aucun impact en dehors des US. Attention au modes de calcul de l'US OIL production, qui intègre des choses "non pétrolières", mais j'ai oublié les détail pour expliquer. Juste que ces chiffres doivent être regardés dans le détail.

    Tiens : dernier article de oilman : http://petrole.blog.lemonde.fr/2013/03/29/debat-sur-la-transition-energetique-vous-pouvez-repeter-la-question/

    ça remet quelques idées en place sur le pic pétrolier.

    Je doute fort qu'ils gagnent 20 ans, vraiment. La bulle est déjà en train de claquer.

    RépondreSupprimer
  2. Ben, on est dans l'oscillation haussière (dans le sens : hausse de la production) du plateau ondulé quoi... Rien de surprenant, les tenants du peak oil en parlent depuis des décennies.

    RépondreSupprimer
  3. On va dire que c'est un peak oil atténué par les quelques % des gaz de shiste. Par ailleurs, le ralentissement économique et les progrès dans la consommation font que la tension sur les approvisionnements sont réduits. On gagne du temps et avec une bonne propagande médiatique, on arrive à lisser le problème. 2020 c'est déjà énorme à l'échelle de la finance ou tout peut péter chaque jour à partir de maintenant.

    RépondreSupprimer
  4. yabon! yabon! "20F napoléon à 240€" miam miam!

    On dirait un tsunami en devenir , la mer se retire, le niveau baisse avant la grande vague...

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.