samedi 13 avril 2013

Ces enfants morts de la 2ème guerre mondiale qui n'ont pas droit à la repentance mensuelle

Alors que demain, France 2 nous fait son devoir de repentance obligatoire bi mensuel sur la shoah (et qui comme d'habitude va faire 5% d'audience), j'aimerais mettre quelque images, histoire de rappeler que les juifs ne sont pas les seuls à en avoir chié durant la guerre... (au passage, combien de juifs morts de la déportation en France ?)

Ho puis en fait non, je vous mets pas les images... C'est trop moche. Vous avez google images.

Aux enfants de Dresde, de Londres, de Stalingrad... Aux enfants tzigagnes, russes,
ou encore allemands ayant vécu la déportation de 1945 et qui y sont restés avec 500 000 des leurs.

A tous ceux innombrables morts de faim, de froid, de maladies, et de pénuries. A tous ceux pris dans des combats qui n'étaient par définition, en tant qu'enfants, pas le leur. A toutes les victimes des bombardements.

Tout le système fait tout son possible pour qu'on ne sache pas que vous avez seulement existé, et encore moins ce que vous avez vécu. Surtout si vous avez eu le malheur d'être nés du mauvais côté.

Pour le système, toutes les fleurs coupées ne se valent pas.

Moi je n'oublie pas. J'imagine vos noms, vos visages, vos joies, vos pleurs...

J'ai une pensée pour vous.

47 commentaires:

  1. intérêt ??? objectif ?? on se doute bien qu'en plus des juifs, des soldats et des gens, de nombreux enfants sont morts durant la guerre de tous côtés. C'est pour faire un parallèle avec la non-notion de "droit de l'enfant" chère à christine boutin ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non c'est juste que j'ai vu la bande annonce du devoir de repentance habituel bi mensuel et ça m'a énervé.

      Et c'est pas comme si il y avait une demande. Ces films font systématiquement 5% d'audience en prime time sur France 2.

      Je commence à en avoir plein le cul de voir qu'il n'y en a que pour les juifs.

      Enervé du silence sur le malheur de tous les autres. Même le petit Adolf, 3 ans, mort on ne sait comment, mais qui n'a pas choisi le prénom que ses parents lui ont donnés.

      Dégouté de toute cette merde.

      Et aussi parce que je vois le visage, l'innocence de ma gamine.

      Et qu'il n'y a pas de hiérarchie des innocents.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  2. Bonjour Tonio,

    Deuxième guerre mondiale, 50 millions de morts dont 6 millions de juifs.

    Mais qui sont donc ces 44 millions de morts qui ne sont pas juifs et dont on ne parle jamais ?

    Une pensée pour eux, et les autres....

    RépondreSupprimer
  3. Cambodge 1975 : presque 2 millions de morts (tués de manière atroce par les Khmer rouges) sur une population de 6 millions. Presque 1 sur 3.

    La mémoire, ici, est particulièrement sélective.

    J'ai ramené de Phnom Penh quelques photos du camp S21, qui valent bien Auschwitz : https://picasaweb.google.com/110505884322526701267/CambodgeLePaysKhmerEntreLeTigreEtLeCrocodile02?noredirect=1#5862003453505037122

    Je partage ton malaise : il y a une sorte de monopole médiatique assez déplaisant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai toujours entendu dire que le massacre des Khmer avait été effroyable, je ne vois pas en quoi ça allège la faute des nazis.

      Qu'on se sente plus concerné par un événement qui c'est produit chez nous plutôt qu'à l'autre bout du monde ne me choque pas.

      Ne t'inquiète pas les chinois doivent se foutre royalement de la shoah, mais il n'ont pas oublié les exactions de l'armée Japonnaise.

      Supprimer
  4. pour ne pas oublier que ceux qui nous gouvernent sont les mêmes quand 39 et si on est pas sage on aura la même chose .

    RépondreSupprimer
  5. 18000 juifs français morts durant la seconde guerre mondiale et 480 000 chrétiens français morts durant la guerre....voili voila.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. As-tu quelques notions élémentaires de statistiques descriptives ? En France, en 1940, il y avait 230 000 juifs, soit une (très) faible proportion de la population (contre 3 millions de juifs en Pologne...). Mettre en parallèle ce 18000 et ce 480000 est débile, comme l'est également ce post.

      Supprimer
    2. et donc? il y a toujours 480000 morts chrétiens et eux ils n'ont pas de mémorial etc.....les juifs ont eu un état(israel qu'ils ont volé à un peuple) , ils reçoivent de l'argent pour la shoah(nanas) et ont trente six mille commémorations , livres, documentaires tv qui traitent du sujet... le deux poids deux mesures est plus que flagrant....statistiques descriptives lol!!!

      Supprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  7. Lamentable, les nazis sont donc des combattants comme les autres ?

    Rien à foutre des juifs, effectivement, tous les morts se valent mais pas tous les meurtriers.

    Oui, la bête immonde existe et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle reprend du poil de la bête.

    C'est vrai que dans la shoah, on focalise trop sur la victime mais l'assassin lui est bien là et il n'est pas égal de tuer une enfant dans un accident de la route ou par un génocide.

    Omettre ce détail ne te grandit pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est marrant ce que tu dis.

      Mes grands parents du Jura habitaient durant la guerre un village proche d'un aérodrome.

      L'occupation, ils l'ont vécu à fond.

      Ce village avait 300 habitants. De toute la guerre de ce que j'en ai compris, il y a eu 3 morts. 1%...

      Mais ça les a terrorisé. Ça les a marqué. Et ça a fondé toute la doctrine de l'après guerre.

      En face, j'imagine que des allemands de la Whermacht en question, qui occupaient la région, un sur deux, facile, est mort.

      ...

      Né en 17 à Leinenstadt... Goldman a tout compris.

      ...

      Je déteste les discours simplistes et manichéens sur l'histoire.

      Supprimer
    2. Tu ne fait pas la différence entre les nazis et la Wermacht ?

      Supprimer
    3. Le "nazi" n'a jamis existé, seul le national socialiste.
      Evidemment le mot "socialiste" qui est joint au mot "national" doit gêner certains d'où le raccourci très novlangue "nazi".
      Trouvez le patronyme du dit "Trotsky", il y a beaucoup à en apprendre. Dans ces affaires l'identité (la vraie) des protagonistes est curieusement dissimulée, du moins dans un camp.

      Supprimer
    4. Je déteste les discours simplistes et manichéens sur l'histoire.

      Ok, et les oublis de l'histoire comme celui des 35 000 malgaches canonnés par l'armée française en 45 ou celui en Algérie , la même année, et celui de la canonnade du port d'Hanoï toujours la même année, en 45, tu ne les oublies pas j'espère ?

      Supprimer
  8. Cela ce là joue un peu juridique , explication :

    On a créait des usines pour tuer les juifs donc il y a premedidation

    alors que les morts russes dans leurs villages ou champs de bataille font partis de la guerre.

    Le hic est que bien que 6 millions de juifs soient morts , les roms, les homosexuels allemands ou les handicapés ou socialistes allemands peuvent aussi le revendiquer.

    Il y a l'homicide volontaire avec prémédication et les autres font partis de l'Homicide volontaire sans préméditation

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  10. y'a une différence de taille:entre crever dans un camp de concentration a cause de sa race,et se prendre une bombe par hasard sur la gueule c'est pas la meme intention.le résultat est le meme,certes ,mais les commémorations de la shoah ne servent pas a condamner la guerre,mais l'extermination raciale.sinon d'accord sur le coté désuet de ces émissions,qu'on voit surtout sur arte.c'est tout le problème :comment faire passer le message alors que la pluspart des gens ont oublié ou que leur cerveau est vidé.ce qui s'est passé avec hitler était un problème grave de civilisation,pas un problème de guerre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cependant les camps de concentration ne datent pas de la deuxième guerre mondiale.
      Va en parler aux Amérindiens et leurs réserves situées dans des territoires pourris et les Herreros en Namibie en 1903 (1er génocide du 20ème siècle )
      Ce qui me frappe concernant les nazis c'est que l'Allemagne est un pays qui a donné un nombre d'intellectuels et de penseurs impressionnant. Bref c'est un pays qui avait atteint un degré de civilisation très élevé et qui s'est abaissé aux pires atrocités, cela fait réfléchir quant à la notion de "civilisé"

      Supprimer
    2. les américains ont bousillé les indiens pour leur piquer leurs terres pas parce qu'ils voulaient détruire la race indienne.je suis d'accord sur l'allemagne civilisée.l'homme est intelligent et civilisé,mais il possède de bas instincts qui peuvent se libérer en cas de problèmes(crise économique).la civilisation c'est justement de contenir ces bas instincts naturels.en ce moment,l'inondation d'argent bouleverse les codes et desinhibe ceux qui ne font pas l'effort de réfléchir

      Supprimer
    3. Et les gosses d'Oradour sur glane... c'était un hasard ?

      Supprimer
    4. Mais toutes les guerres ont toujours été des raciales non ? C'est juste le vocabulaire qui a changé.

      Supprimer
    5. 100% d'accord.
      Et on peut ajouter que le résultat n'est pas exactement le même, car des mauvais traitements ou des tortures précédent l'extermination (parfois pendant des mois ou des années).
      Les hachoirs à êtres humains, ça n'a rien à voir avec les morts (atroces certes) d'un bombardement.
      Ce n'est pas parce que l'on pense qu'il y a trop de communautarisme juif ou qu'on ne parle pas assez des tziganes, qu'il faut dire n'importe quoi.

      Merci, merci de cette remarque.

      Fred, 4 (5 ?) morts à Auschwitz côté paternel et descendant de réfugiés du génocide arménien côté mère (tu vois, Tonio, il n'y en a pas que pour les juifs chez moi).

      Supprimer
  11. La comm du systeme n'est jamais innocente. Culpabiliser les français c'est ce que l'on voit. Saouler les français avec les ritournelles c'est aussi maintenir l'existence de bouc emissaires potentiels; cela detourne en parti la vindicte populaire loin des vrais problèmes. Mefiance face à ce que l'on ne voit pas .....

    RépondreSupprimer
  12. On y est, après la maçonnerie , les juifs. On y vient on y vient.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il serait intéressant de savoir pourquoi les juifs et les maçons se font taper sur le museau...ne dit on pas il n'y a pas de fumée sans feu.....

      Supprimer
    2. Non non.

      Vous retournez le problème.

      Moi je ne fais que constater.

      Et en l'occurence, la question, c'est de savoir comment ça se fait que le service public de la télé (donc vos impôts) finance toutes les deux semaines des messes contre l'antisémitisme.

      Je n'y peux rien moi si la réalité amène à regarder de ce côté ci.

      A partir du moment où on ne croît pas du tout au mensonge ripoublicain, et que l'on admet que ce qui compte, ce sont les réseaux, on est bien obligé d'aller regarder du côté des réseaux dominants.

      Et le seul fait qu'ils aient droit toute les deux semaines à leur messe médiatique, est un exemple de cette puissance.

      Idem sur les franc macs. C'est pas moi qui fait que plus d'un ministre sur 2 de Hollande soit frère la truelle. C'est pas moi qui invente que Bartolone a été nommé à l'assemblée par les francs maçons. etc etc...

      J'y peux rien moi si la réalité est "conspirationniste". Vous avez qu'à interdire la réalité.

      Supprimer
    3. Typiquement, cette histoire d' Expulsion des Allemands d'Europe de l'Est

      Je n'ai entendu parler de cette histoire qu'il y a deux mois. Pourtant, je m'y intéresse à l'histoire. Mais ça n'a jamais été évoqué nulle part dans tout ce que j'ai pu regarder.

      Pourtant, on parle de 12 millions de déplacés. 500 000 morts.

      "Ces déplacements touchèrent entre 12 et 16 millions de personnes. Ce fut l'un des plus grands transferts de populations parmi ceux qui eurent lieu à la fin de la guerre et probablement de toute l'histoire contemporaine. Cet exode a été qualifié de différentes manières : déplacements de population, nettoyage ethnique, démocide voire de génocide. Au moins 500 000 civils sont morts lors de ces transferts des suites de mauvais traitements, de maladies et de privations. Les expulsions se terminèrent au début des années 1950 et à ce moment il ne restait plus que 12 % des populations allemandes d'avant-guerre dans ces territoires."

      Là, y a pas préméditation ?

      Comment ça se fait que cette affaire là soit parfaitement inconnue de tous ?

      Donc je maintiens, le système nous inculque que tous les morts ne se valent pas.

      Supprimer
    4. Vous devriez vous intéresser aux camps de prisonniers allemands "gérés" par les américains et voir où cela vous mène.

      Le 9/11 c'est une bluette...

      Supprimer
    5. merci pour l'info sur l'expulsion des Allemands d'europe de l'est, je n'en avais jamais entendu parler!!

      Supprimer
    6. Égalité des victimes pas vraiment à l'ordre du jour:

      Ilya Ehrenbourg « Tue, tue les allemands jusque dans le ventre de leur mère, réduit la fierté de la femme allemande ».

      "Près de deux millions d’Allemandes sont violées par les Soviétiques entre janvier 1945, lorsque l’Armée Rouge entre dans le pays, et juillet 1945, quand les Alliés se partagent le Reich. Rien qu’à Berlin, on estime à 100 000 le nombre des victimes. Dix mille femmes meurent des suites de ces violences. Nombre d’entre elles se suicident, entraînant leurs enfants avec elles. Parfois, ce sont les pères qui décident de la mort de toute une famille, pour échapper au déshonneur. Peu de familles ont été épargnées."

      la Prusse a été quasiment vidée de sa population par la terreur, le meurtre et le viol.

      Quand à cette histoire de représailles:
      http://www.amazon.fr/Le-soldat-oubli%C3%A9-Guy-Sajer/dp/2221037391/ref=cm_cr_pr_product_top

      Mais c'est la politique U.S dans l’Allemagne occupée jusqu'en 47 qui mérite l'attention.

      Supprimer
    7. On récolte ce que l'on sème.

      L'armée allemande a terrorisé toute l'Europe au nom du peuple allemand mais ils ont perdu la guerre.

      Malheur aux perdants.

      Personne ne voulait exterminer le moindre allemand avant cette guerre !

      Supprimer
    8. ce ne sont pas "LES" juifs qui sont visés mais DES juifs! nuance aussi necessaire que de rappeler que les cons ne sont pas d'une race ou d'une ethnie particuliere mais qu'ils sont de toutes epoques et confondus entre toutes les races...le bon grain se melange a l'ivraie.

      Supprimer
    9. "On récolte ce que l'on sème.
      L'armée allemande a terrorisé toute l'Europe au nom du peuple allemand mais ils ont perdu la guerre.
      Malheur aux perdants."

      C"est bien l'hypocrisie morale dénoncé par Tonio

      La responsabilité collective et malheur au vaincu.
      Alors que c'est au nom de la morale que l'on massacre les civils allemands. Vraiment une morale de faux-cul.
      C'est beau le camps du bien.

      les fameuses représailles.
      Vous avez loupé un épisodes ou deux...
      Rendormez-vous.

      Supprimer
    10. Je ne vois pas le rapport avec l'hypocrisie ou les faux culs.

      Je n'y étais pas, mais j'imagine que si une armée étrangère venait m'imposer sa loi et menacer ma vie avec ses soldats armés jusqu'au dents pendant plusieurs années, je n'aurais aucune pitié pour mes bourreaux.

      Quand à confondre les soldats et la population, c'est regrettable mais la frontière était mince à l'époque.

      Supprimer
    11. Tonio, ça fait seulement deux mois que tu as appris le sort atroce des allemands de Prusse Orientale, de Silésie et des sudètes ? Cela prouve l'efficacité de la censure dans laquelle on beigne !

      Si tu t'intéresses à cette période, il y a quelque chose dont tu n'as probablement pas entendu parler, et qui est encore beaucoup moins connu que le sort des allemands de l'Est : c'est le fait que juste après l'arrivée de l'armée rouge en territoire allemand, celle -ci a réouvert certains camps nazis pour les réutiliser à son tour, en les faisant administrer par.. des juifs.
      Ceux-ci se sont livrés à une vengeance absolument atroce sur des populations qu'ils considéraient comme ayant collaboré avec les nazis (des silésiens, des polonais, ...)

      Regarde ici la page sur le camp de Zgoda :
      https://en.wikipedia.org/wiki/Zgoda_labour_camp

      Et celle-ci sur Salomon Morel:
      http://en.wikipedia.org/wiki/Salomon_Morel

      Morel était une belle ordure qui s'est vanté d'avoir tué plus de 1000 personnes de sa main. Il s'est réfugié ensuite en Israël, qui a refusé de répondre aux demandes d'extradition de la Pologne (pas de l'Allemagne, on considère que les victimes allemandes ne méritaient pas qu'on demande l'extradition de leur bourreau).

      Il y a à ma connaissance un seul livre qui parle de cette affaire, celle de l'américain John Sack, An eye for an Eye:

      http://www.amazon.com/An-Eye-Sought-Revenge-Holocaust/dp/0967569109/ref=sr_1_5?ie=UTF8&qid=1365988111&sr=8-5&keywords=an+eye+for+an+eye

      Il y a beaucoup à dire là-dessus. Mais je te laisse le découvrir !

      Supprimer
    12. Caldera tu es vraiment un malade: autant lors de WW1 la guerre touchait surtout les militaires (mais aussi les civils) WW2 à pris pour cible les civils.
      Le Nazis ont manipulé le peuple allemand pour qu'il croit, puis adhère au système de pensée nazi.(qui était cependant bien de son époque)
      Ainsi les Nazis se battaient au nom d'Hitler qui se battait en faveur du Reich Allemand. Après quand ton armée à envahi, massacré des civils de pays qui ont essayé de négocier la paix avec toi (de façon naïve) il ne faut pas s'étonner que tu sois victime à ton tour. Pourquoi les russes ont-ils résisté avec autant d'acharnement? Parce qu'en tant normal lorsque l'on perd on est fait prisonnier. Pas avec les Nazis qui eux exterminaient les prisonniers. Donc désolé pour le peuple allemand dont certains ont résisté mais le retour du bâton à été à la hauteur de son soutien aux nazis.

      Supprimer
    13. Tout à fait d´accord avec le commentaire de 08:07.
      20 millions d´habitants de l´Union Sovietique sont mort durant la guerre : URSS a payé un énorme tribu.

      Des soldats allemands en avaient marre de tirer sur des civils russes avec leurs mitraliette , village apres village.

      Personellement , je trouve que les russes ont été "gentils" avec les allemands.

      On ne parle pas des allemands qui enfraignez les regles de la guerre comme le massacre de prisonniers americains en Belgique

      Hitler a declarer la "guerre totale" ce qui implique de se sacrifier pour la cause . Les géneraux de la Wermacht ont continuer de combattre alors qu´il y avait plus d´issue.
      Les japonais étaient dans le meme délire (voir la bataille d´Okinawa )

      Lorsque les américains ont libérés des camps de concentration, ils ont fait enterrer les victimes par des civils allemands qui niaient savoir.

      http://www.ushmm.org/wlc/fr/gallery_ph.php?ModuleId=116

      Ce qu´on oublie souvent ceux sont aussi les 2 millions de tziganes,gitans qui ont été exterminés dans les camps .

      On n´en parle pas

      PS: Staline a deplace la frontiere polonaise en Prusse orientale (d´où le deplacement de population)pour avoir une profondeur stratégique s´il venaient encore à l´idée des allemands d´attaquer

      Supprimer
  13. il y a plusieurs choses, l'horreur c'est l'horreur, qu'on soit enfant juif ou pas juif.
    concernant la présentation de cette horreur, étonnament il n'y aurait que les enfants juifs qui auraient été massacrés.
    a part quelques historiens rarement invités (sinon à des heures tardives)qui rappellent que la barbarie nazie s'est abatue sur tout ce qui était considéré comme déviant, handicapés, homosexuels, politiques (communistes ja-ja!), intellectuels, artistes et tous opposants quels qu'ils soient.
    d'ailleurs, le peuple allemand a été le premier à "bénéficier" de la folie nazie.
    dans les années 70 on parlait de "déportation" de "déportés". la notion d'appartenance religieuse n'apraissait pas.
    le virage est venu dans les années 80 où on a plus parlé que de "shoah" avec une focalisation sur l'élimination des individus de confession juive. Cette orientation sémantique permet alors de légitimer un peuple, on notera que le fait d'être juif permet de faire partie d'un peuple, et aussi ses revendications territoriales.
    ce glissement n'est pas du au hasard et c'est un pilier de la politique de légitimité d'Israel.
    Rien à voir avec des enfants (juifs ou non, la question n'est pas là) morts pendant la WW2.

    RépondreSupprimer
  14. Merci ToNio ne sachant pas qu'il y avait cette émission, sans toi, je l'aurais raté.
    Merci de l'information... Ca a l'air sympatoche comme tout comme programme...

    RépondreSupprimer
  15. C'est comme pour le 9/11 aucune chance d’être cru mais bon tant pis...

    Pour bien comprendre, il est important de saisir la différences entre les systèmes d'armes offensive/défensive. Développer la doctrine qui va avec.
    Il faut des années de mise au point.
    C'est cette stratégie des moyens qui donne la solution:

    «Nombre d'indices tendent à prouver que la date fixée par Staline pour l'opération «Orage» était le 6 juillet 1941.» (Viktor Suvorov, Le Brise-glace)

    «Le commandement fasciste allemand réussit, deux semaines avant la guerre, à devancer nos troupes.» (Général S.P. Ivanov)

    "Suvorov présente une abondance de preuves, montrant que quand Hitler déclencha son «Opération Barbarossa» contre la Russie Soviétique le 22 juin 1941, les forces allemandes purent infliger d'énormes pertes aux Soviétiques précisément parce que les troupes russes étaient très bien préparées pour la guerre -- mais pour une guerre d'agression qui fut programmée pour le début de juillet -- et pas pour la guerre défensive qui leur fut imposée par l'attaque préventive de Hitler."

    "à la veille du début de la guerre de 1941, les forces soviétiques avaient reçu des cartes topographiques seulement pour les zones de la frontière et pour l'Europe; elles ne reçurent pas de cartes du territoire soviétiques, parce que la guerre ne devait pas être menée sur le territoire national."

    " Suvorov explique comment la conversion drastique de l'économie du pays pour la guerre, voulue par Staline, rendait la guerre réellement inévitable."

    "Son premier ordre secret pour la mobilisation militaro-industrielle totale du pays fut émis en août 1939."

    "Pour prouver que c'était Staline, et pas Hitler, qui était réellement préparé pour la guerre, Suvorov compare l'armement allemand et soviétique au milieu de 1941, avec une attention particulière pour les systèmes d'armes offensifs, d'importance décisive: les chars et les forces aéroportées. quand les Allemands frappèrent au matin du 22 juin 1941, ils attaquèrent avec un total de 3 350 chars, alors que les défenseurs soviétiques avaient un total de 24 000 chars -- ce qui veut dire que Staline avait sept fois plus de chars que Hitler, ou vingt et une fois plus de chars que ce qui aurait été considéré comme suffisant pour une défense adéquate. De plus, souligne Suvorov, les chars soviétiques étaient supérieurs dans tous les aspects techniques, incluant la puissance de feu, l'autonomie et le blindage."

    "Vers la mi-1941, les Soviétiques avaient entraîné des centaines de milliers de parachutistes "

    "début de juin 1941, les forces soviétiques reçurent des milliers d'exemplaires d'un manuel russo-allemand, avec des sections consacrées à aux opérations militaires offensives"

    " qui relate qu'en 1938 le président Roosevelt conclut un accord secret avec l'URSS "

    "Pendant les mois précédent l'entrée en guerre formelle de l'Amérique dans la guerre (décembre 1941), les navires de guerre des Etats-Unis, officiellement neutres, étaient déjà en guerre dans l'Atlantique contre les forces navales allemandes"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Caldera tu te moques de qui? Tu nous sors Suvorov qui était un transfuge de l'URSS. Évidement qu'il a voulu flinguer l'URSS en critiquant Staline (qui était une belle ordure soit dit en passant) lis les mémoires de Joukov et tu verras que peu dans les hauts dirigeants s'attendaient à une attaque des nazis.
      Bref ta source n'a aucun crédit.

      Supprimer
  16. J'oubliais: je crois a la ce qu'avance Suvorov car je pense que Ernst Nolte a raison "deux systèmes qui s'articulent en action-réaction"

    "Le nazisme doit donc être replacé dans ce contexte initié par la révolution de 1917 et qui a provoqué une tragique réaction en chaîne jusqu'en 1945. Telle est la thèse originale d'Ernst Nolte qui retrace dans cet ouvrage l'histoire parallèle de l'Allemagne et de l'URSS, mais aussi du parti bolchevique, du parti communiste allemand et du parti nazi pour démontrer l'existence d'un "noeud causal" entre la révolution bolchevique et le surgissement des fascismes à l'ouest. "

    RépondreSupprimer
  17. HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE:

    lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news

    En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

    35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


    Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

    Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.