vendredi 26 avril 2013

De la oumma (suite)

J'ai envoyé mon post à lire à mes collègues. Et ils étaient plutôt d'accord avec ce que j'ai écrit.

Comme quoi j'ai plutôt visé juste...

Mais ils me signalent quelque chose de vraiment intéressant. La frontière est fermée entre le Maroc et l'Algérie.

Tout le commerce entre les deux transite par la France.

Cette activité commerciale constituerait l'essentiel de l'activité du port de Marseille, qui ne tiendrait que grâce aux gusses surannés du FLN algérien, en passe de sauter, comme tout semble de plus en plus l'indiquer (cf l'envoi de 500 marines US en Espagne).

Ainsi, ironie de l'histoire, si on déroule la pelote, on comprend que la rente des dockers CGT de Marseille ne tiendrait en grande partie au maintien des gusses du FLN en Algérie, et à la continuation des guéguerres de fausses frontières (comme celle autour du Sahara occidental)...

Il va falloir suivre de près ce qui va se passer en Algérie. Ce pays est la clef de l'avenir du Maghreb, car central.

Maroc-Algérie : ce que nous achetons, ce que nous vendons
Bladi.net , 28/11/2007 (en Français texte en français )
→ lien
Insignifiants ! C’est ainsi qu’on pourrait qualifier les échanges commerciaux entre deux pays qui ne partagent pas seulement une frontière terrestre, mais une infinité de choses.

Sans doute, la fermeture de la frontière terrestre entre les deux pays constitue-t-elle un handicap pour une circulation plus fluide des marchandises (et des personnes également). Le projet existe d’une ligne maritime entre les deux pays, dont l’ouverture devrait intervenir en 2008 ou 2009. Aujourd’hui, des marchandises doivent transiter par des ports européens (Marseille par exemple) avant d’accoster dans l’un ou l’autre des deux pays !

Selon de nombreux experts, cette situation de quasi-stagnation dans les échanges maghrébins coûte un point de croissance à chacun des cinq pays de l’Union du Maghreb arabe (UMA), soit une moins-value estimée à 10 milliards de dollars par an, l’équivalent de 5% des produits intérieurs bruts cumulés des cinq pays.

Et mon collègue m'explique que cette ligne maritime directe n'existe toujours pas...

5 commentaires:

  1. Demande à ton collègue de te parler du contentieux entre l'Algérie et le Maroc, des annexion militaire de villages de l'est marocain par les algériens...

    Ce serait bien que tu arrives à parler à un berbère, tout n'est pas aussi uniformément lisse que tu sembles le croire...

    RépondreSupprimer
  2. Marseille ? Faudrait réviser sa géographie, même le royaume uni est plus proche (Gibraltar).

    RépondreSupprimer
  3. Si le Maghreb ne se réunit pas, si le Maghreb n'évolue pas, si le Maghreb est en conflit. C'est, excusé moi si je choque quelqu'un, tout simplement à cause de l'Algérie, car ce pays à toujours jalouser le Maroc, pour une raison, le Maroc a une énorme porte vers l'Atlantique et vers l'Europe, tandis que l'Algérie possède une petite façade vers la méditerranée, ceux qui causent certains problèmes quant au déplacement de ressource minière et jusqu'à présent de nombreux puits sont restés inutilisable, mais le très "grand démocrate" Houari Boumedienne, qui est l'instigateur et le créateur de l'affaire du Polisario, car s'il voulait s'en prendre au territoire des Marocain, c'était pour avoir une route qui menait vers l'Atlantique, car l'Algérie se trouve à être un pays coincé au niveau des échanges et dans un rapport géopolitique parlant de l'Afrique du nord, stipule bien que l'Algérie est un pays enclavé et qui jalouse le Maroc du fait de ça grande façade d'ouverture vers l'Atlantique .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Petite façade vers la méditerranée ? Qu'est-ce qu'ils devraient dire, les suisses, les autrichiens, hongrois, slovaque, ...

      La quasi totalité des villes sont à moins de 100 km de la mer et la plupart sont carrément au bort de mer.

      Y a quoi 1000km de côte, soit plus que la distance à vole d'oiseaux de Lille à Perpignan.

      Petite façade MDR

      Supprimer
    2. Par contre la frontière est bien grave fermé, tous les itinéraires Google Maps entre l'Algérie et le Maroc passe par le port espagnol de Almería, puis Gibraltar-Tanger.

      Ce n'est pas le cas entre l'Algérie et la Tunisie.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.