lundi 1 avril 2013

Dernières nouvelles des bail in, du bank run rampant, d'Europe et d'ailleurs

Les dépôts à la banque de Chypre visés par de nouvelles ponctions allant jusqu'à 60%....
Le blog à Lupus, 01/04/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Les détenteurs de gros dépôts à la plus grande banque de Chypre, Bank of Cyprus, pourraient enregistrer des pertes allant jusqu'à 60%. C'est davantage que ce qui était d'abord envisagé dans le cadre du plan de sauvetage, ont indiqué des responsables.



When Will Deposit Haircuts Take Place In Other European Countries?
ZeroHedge, 28/03/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien



The Canadian Government Offers "Bail-In" Regime, Prepares For The Confiscation Of Bank Deposits To Bail Out Banks
ZeroHedge, Reggie Middleton, 30/03/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien



Europe's Collapse Of Confidence In One Chart
ZeroHedge, 28/03/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien



"Betray Your Bank Before Your Bank Betrays You"
ZeroHedge, Jonathan Weil Of bloomberg, 30/03/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
What’s a Slovenian with several hundred thousand euros in the bank supposed to do? Spread it out among at least a few different banks, that’s what. Or move the money out of the country, while it’s still possible.

Imagine what must be on the minds of any savvy depositors still left at Nova Kreditna Banka Maribor d.d., now 79 percent- owned by Slovenia’s government.



Klaas Knot (BCE) confirme la fin de l’inviolabilité des comptes bancaires en Europe
Blog d'Olivier Demeulenaere, 30/03/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Qui ne se souvient que Jeroen Dijsselbloem, le président de l’Eurogroupe, avait déclaré que la mise à contribution des épargnants (bail-in) à Chypre pourrait servir de modèle à l’ensemble de l’Europe ? Face aux réactions d’indignation qu’avaient suscitées ses propos, il avait très rapidement fait machine arrière.

Or Klaas Knot, gouverneur de la banque centrale néerlandaise, membre du conseil des gouverneurs de la BCE, vient de soutenir son compatriote.

« Ses propos se réfèrent à une approche qui est sur la table depuis un moment en Europe. Cette approche fera partie de la politique de liquidation européenne », a dit Klaas Knot vendredi dans le Financieele Dagblad. Son porte-parole a confirmé.

(source : Reuters)



Monte Paschi est confrontée à un bank run :
Who's Next? Italy's Monte Paschi Admits To Billions In Deposit Outflows
ZeroHedge, 30/03/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
Monte dei Paschi's website, the CEO admits to, "the withdrawal of several billion in deposits."



Le président de Chypre aurait profité de la faillite pour se faire annuler ses dettes :
Political Fallout Begins: Former Cyprus President Named In Loan Write-Offs Leading To Banking Insolvency
ZeroHedge, 30/03/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
one naming the beneficiaries of millions of loans written off by the now insolvent Cyprus banks and therefore indirectly responsible for the "impairment" of the banks' depositors, was released yesterday by Greece's daily Ethnos newspaper. But what virtually assures substantial political fallout is that among the people listed is Cyprus' former president, George Vassiliou.



Cyprus President's Family Transferred Tens Of Millions To London Days Before Deposit Haircuts
ZeroHedge, 31/03/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
In a somewhat stunning (or purely coincidental) revelation, ENETEnglish reports that Cypriot newspaper Haravgi claims that current President Nicos Anastasiades' family businesses transferred 'dozens of millions' from their Laiki Bank accounts to London just a week before the devastating depositor haircuts were unleashed upon his people.



Cyprus Parliament President Says "No Future" Under Troika, Calls For "Iceland" Solution
ZeroHedge, 31/03/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
Just last week Yiannakis Omirou, Cypriot House of Representatives President, was calling for the nation to accept it is "time for responsibility" as they progressed towards a final solution; and yet today, as Cyprus' Famagusta reports, he believes the 'Troika-imposed' responsibility will, "turn Cyprus into a colony of the worst possible type." His 'Icelandic' solution is to "leave the Troika and EMS behind," to ensure "national independence, national sovereignty, moral integrity, and economic independence." He may have a point; judging from the chart below of the Troika's poster-child Greece, relative to Iceland, things are not going so well. As Omirou ominously concludes, "if we remain bound by the Troika and the memorandum Cyprus’ destiny is already foretold and there will be no future."



Chypre: le chef de l'Eglise orthodoxe appelle à sortir de l'UE
Ria Novosti, 01/04/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Chypre ferait mieux de sortir de l'Union européenne avant qu'elle ne s'effondre, a estimé le Primat de l'Eglise orthodoxe de Chypre, l'archevêque Chrysostomos II, dans une interview accordée à la chaîne russe Pervy Kanal.



Et pendant ce temps en Italie, c'est le blocage, et le président Napolitano, censé former le gouvernement, essaie de sauver sa peau :
Beppe Grillo "We are the French Revolution Without the Guillotine"
Mish's Global Economic Trend Analysis, Mike Shedlock, 30/03/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
With Beppe Grillo unwilling to form a coalition government, and with former Prime Minister Silvio Berlusconi making demands that Bersani will not go along with, Italian President Giorgio Napolitano Considers Options.

One of those options includes stepping down early so the next president can call elections. Under Italian law, an outgoing president is restricted. Napolitano's term ends mid-April.



Italian President Giorgio Napolitano Denies He Is Stepping Down After Phone Call From ECB President
Mish's Global Economic Trend Analysis, Mike Shedlock, 31/03/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
Whether or not Italian President Giorgio Napolitano intended to step down or it was just a rumor, following ECB President Mario Draghi phone call, Napolitano denies resignation reports.
Napolitano pledged on Saturday that he would stay in office until the end of his term on May 15 following reports that he planned to step down to break the deadlock created by last month's election, which left no party able to form a government.


Months of Pressure on Bersani and Silvio Berlusconi

The ECB clearly does not want to take a chance that Beppe Grillio's Five Star Movement will win the next election, so the pressure is on by the ECB for a different result.

3 commentaires:

  1. Pas mal de confusion là dedans.

    -d'abord il faut arrêter avec cette réthorique grotesque "bailout bailin".
    Pourquoi ? Parce que... in fine... tout le monde paye.
    Démonstration :
    -un mec à Chypre. On lui fait un haircut sur son compte. Bailin.
    -mais les veaux oublient que... 1- l'Europe file 10 myards... Bailout. 2- la BCE en sous main intervient également, directement et indirectement (elle fait intervenir d'autres banques). Bailout.

    Voilà. Donc arrêtons avec ces mots qui sont censés calmer les gens. La grande masse paye, qu'ils soient épargnants ou concon-tribuables.

    -ensuite, Italie : machin n'essaye pas de sauver sa peau... Il gagne du temps, sous la pression de la BCE et des crapules bruxelloises... Objectif : d'ici le 15 mai, foutre un gouvernement de technos... Qui s'arrangeront pour modifier la loi électorale... Et zou, en septembre nouvelles élections. Beppe sera en échec.

    Voilà.

    In fine ce qui compte c'est l'économie réelle. Et elle est en effet en train de s'effondrer.

    Le seul moyen de combattre les manips ahurissantes et l'arrogance démentielle des bruxellois est de FOUTRE A TERRE L'ECONOMIE.

    J'espère que de plus en plus de gens commencent à comprendre ce point fondamental.

    Ce n'est pas avec des "élections" que l'on parviendra à un vrai changement.

    C'est quand XX % de gens seront au chômage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ....C'est quand XX% de gens seront sans emploi et sans indèmnité chomage.

      Supprimer
  2. "Indépendance-souveraineté" c'était le maître mot, pour ne pas dire l'obsession des révolutionnaires... Khmer rouges.
    On a vu ce que ça pouvait donner. Car ce concept était poussé à l'extrême. Ne dépendre en rien de l'extérieur (ou alors de la Chine mais chut! motus).

    Toutes ces révolutions se bercent d'illusions. Le problème de l'Europe, ce n'est pas l'Europe elle-même. C'est qu'elle n'est pas vraiment taillée pour répondre aux tensions auxquelles elle est soumise actuellement.

    Le problème de manque de compétitivité des pays ne vient pas de l'Europe, mais de leur incapacité à s'imposer les réformes nécessaires face à la mondialisation : accepter de travailler plus ou de gagner moins.

    Si Chypre sort de l'Europe (ce dont tout le monde se branle, tellement on savait même pas qu'elle y était) on verra si elle s'en sort par elle-même, tiens.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.