jeudi 25 avril 2013

Du côté du futur front

Syrie :

US Flip Flops, Now "Believes" Syria Used Chemical Weapons
ZeroHedge, 25/04/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
The tension to "liberate" Syria is palpable. It took just 24 hours for the US to do an about face on its position on Syria, where yesterday, as Bloomberg reported, "U.S. officials said they haven’t seen conclusive evidence supporting an assertion by Israel’s top military intelligence analyst that Syrian government forces have used chemical weapons against rebels. Secretary of State John Kerry and spokesmen from the White House and the Pentagon said investigations haven’t produced hard proof that Bashar al-Assad’s regime has used toxic chemicals -- a step that President Barack Obama has said would cross a “red line." Fast forward to today, and we get pretty much the opposite opposite: "The United States believes with varying degrees of confidence that Syria's regime has used chemical weapons on a small scale, the White House said on Thursday."

However, unwilling to step into another completely fabricated "false flag" conflict, with memories of Bush's non-existent WMDs still fresh, it added "that President Barack Obama needed "credible and corroborated" facts before acting on that assessment."

So let's get this straight: no credible or corroborated facts, but the administration "believes" Syria has used Chemical weapons? "Sad" is perhaps the only word available to describe this kind of pre-war mongering propaganda by an administration that vowed to be the "most transparent", and is led by a Nobel peace prize winner.



Algérie :

Des Marines et des avions de combat US en Espagne, en prévision d'une chute du régime en Algérie
lemag.ma, Adil Alifriqui, 25/04/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Lemag : Le gouvernement de Mariano Rajoy a autorisé diligemment les USA à déployer sur le territoire espagnol, une force d’intervention rapide, en prévision d’un chaos généralisé prévu en Algérie.

A la base Morón de la Frontera située à la province de Séville en Andalousie, se déploieront dans les jours qui viennent, un demi-millier d’éléments des forces spéciales, relevant du corps des Marines de l’US Navy, ainsi que 8 avions militaires américains.

Cette force d’appoint américaine, sera investie de la mission d’intervenir en Algérie, où les prémices d’un chaos généralisé se font de plus en plus précises, notamment dans le sud du pays, et à l’approche des présidentielles par lesquelles, l’actuel président Abdelaziz Bouteflika, compte s’éterniser au pouvoir en se confectionnant un scrutin le faisant succéder une 4ème fois, à lui-même.

Selon le journal londonien Al Quds Al Arabi qui a rapporté cette information, la décision espagnole d’autoriser les USA à déployer leurs forces, s’est prise inhabituellement vite.

En effet, quelques jours ont suffit à Mariano Rajoy, pour transmettre son feu vert à Washington, pour dépêcher ses forces et ses avions, témoignant ainsi par sa hâte, de l’imminence du danger couvant en Algérie, le régime pouvant tomber en désuétude à tout moment.

La même source a indiqué que les 500 marines auront pour mission d’assurer la sécurité des quelques ressortissants américains en Algérie ainsi que du personnel diplomatique US, et d’opérer leur évacuation du pays.

3 commentaires:

  1. Qu'est ce qui se passe en Algérie? Soral l'avait placée comme le prochain domino à faire tomber pour l'Empire. Tes amis maghrébins ont un point de vue sur le sujet?

    RépondreSupprimer
  2. Vue la pyramide démographique de l'Algérie, il aurait été fort probable qu'une révolution se soulève en 2011, comme chez son voisin tunisien. Ce qui n'a pas été le cas. On ne doute pas que les Etats-Unis sauront mettre l'étincelle (groupuscule d'activistes, d'étudiants), si nécessaire, pour que cette révolte se déclenche.
    Surtout que Bouteflika commence à être agé.

    RépondreSupprimer
  3. Thierry MEYSSAN l'avait annoncé dès le début de l'offensive de la France au Mali : l'intervention était une manoeuvre tournante pour préparer l'offensive principale, la cible pressentie étant l'Algérie.
    Ca se concrétise...
    Quand on relit cet article, on se rend compte à quel point il était soit visionnaire, soit tout bêtement réaliste : http://www.voltairenet.org/article177179.html

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.