mercredi 24 avril 2013

Et si l'obsolescence programmée des appareils ménagers devenait un délit ?

Tiens pour une fois, c'est plutôt pas mal...

Et si l'obsolescence programmée des appareils ménagers devenait un délit ?
La voix du nord, 24/04/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Le président du groupe écologiste du Sénat, Jean-Vincent Placé, a déclaré la guerre à l'obsolescence programmée des appareils électriques et électroniques en interpellant, lors d'un débat, le gouvernement pour qu'il agisse.

« L'obsolescence programmée regroupe l'ensemble des techniques visant à réduire délibérément la durée de vie ou d'utilisation d'un produit afin d'en augmenter le taux de remplacement », a défini le sénateur de l'Essonne, auteur d'une proposition de loi sur le sujet. Il souhaite allonger la durée de vie des produits et permettre leur réparation. À cette fin il préconise la définition d'un « délit d'obsolescence programmée » pour permettre des actions en justice.

8 commentaires:

  1. Un délit, bof, la justice est tellement merdique ...

    Je ne serais pas contre une obligation de suivi via Internet et sur un site unique géré par l'État.

    Le fabricant déclare ses appareils, modèle, no de série (c'est des infos qui sont déjà disponibles), l'utilisateur déclare ses pannes. Lorsque une même panne devient très fréquente, les utilisateurs enregistrés sont informés de la panne potentielle, le fabricant se voit contraint de commercialiser un kit de répartition à un tarif contrôlé proche du prix coûtant.

    Les utilisateurs qui le souhaite peuvent donc maintenir leurs appareils en fonction sans subir de panne et pour un coup réduit.

    Les appareils aux pannes multiples et variés seraient également identifiés et l'utilisateur serait découragé de continuer à le maintenir et prêt à son remplacement.

    Il s'agit simplement d'utiliser de façon efficace un outil finalement récent qu'est Internet.

    Libre à ceux qui s'en branle de ne pas assurer un suivi.

    RépondreSupprimer
  2. Et comment ils vont la prouver, l'obsolescence programmée ?

    RépondreSupprimer
  3. l'obsolescence programmée , c'est l'enrichissement des fabriquants et industriels , l'arnaque pour les acheteurs , qui jettent plutôt que de réparer , ( trop cher ) et la fermeture pour toutes les petites structures qui réparaient les les pannes , donc du chomage .

    RépondreSupprimer
  4. (en réponse aux remarques précédentes)

    Pourquoi une nouvelle loi ?

    pourquoi ne pas utiliser la notion de vice caché (qui court sans délai) détecté par la technique moderne dès lors que des plaintes centralisées grâce à l'internet se recoupent ?

    --neuneu

    RépondreSupprimer
  5. N'importe quoi. C'est une histoire belge ?

    Et comment on applique ce truc inapliquable, comment on prouve pourquoi un produit tombe en panne ? On mandade une commission de fonctionnaires à chaque fois ? Et si les gens ont envie d'acheter un truc qui ne va pas durer, c'est bien leur problème. Et si les gens achetent un truc qui casse rapidement parce qu'il n'ont pas les moyens d'acheter un truc plus qualitatif et donc plus cher ?

    Et aller hop, bientôt, rendre obligatoire un truc à vie qu'on a acheté. Interdire de le jeter et devoir le garder dans un placard a vie, au risque d'aller en prison.

    On vit vraiment une époque ou la betise a pignon sur rue.

    Y a vraiment que des francais, perdu de fond, pour pondre ou croire des anneries pareilles.

    Putain mais qu'est qu'il faut pas lire...

    RépondreSupprimer
  6. http://www.metrofrance.com/info/obsolescence-programmee-une-aberration-economique-et-ecologique-selon-jean-vincent-place/mmdw!AoKpTQMSMfRg/

    Que prévoit ce délit ?
    Il permettrait de poursuivre les fabricants concernés qui encourraient alors jusqu'à 37 500 euros d'amende et deux ans de prison. "L'idée est que le consommateur prenne conscience de ce phénomène, espère le sénateur. Mais aussi les producteurs, afin qu'ils se lancent dans une économie durable, qui produit moins de déchets et propose des produits de qualité. Cela permettra aussi d'augmenter la compétitivité de la France", estime-t-il.

    Quelles sont les autres propositions ?
    "Je veux rallonger la durée légale de garantie de deux ans à cinq ans", explique Jean-Vincent Placé. L'élu souhaite également que les pièces détachées qui permettent la réparation des appareils restent disponibles 10 ans. Enfin, il demande la mise en place d'un système de bonus/malus avec une micro-contribution, dans le but de valoriser les produits avec une durée de vie plus grande. Jean-Vincent Placé espère ainsi encourager une "économie circulaire", où tout ou presque est réutilisé pour fabriquer de nouveaux produits.

    -> deux petites remarques :
    1- les fabricants concernés qui encourraient alors jusqu'à 37 500 euros d'amende et deux ans de prison.
    Ben j'imagine Apple mettre fin à l'obsolescence de ses matériel avec une amende de 37500 euros
    2- la mise en place d'un système de bonus/malus avec une micro-contribution
    Une nouvelle taxe ?

    RépondreSupprimer
  7. comment mentir maintenant que la france et en récession profonde pour endetter les gens sur plus longtemps, en leur promettant retour sur investissement.

    - Sacro sainte consommation UMPS

    tout est presque réparable, n'avez vous jamais préférer jeter que de racheter la pièce défectueuse car presque plus chère que le neuf ( dans un cerveau malade de consommation ) et bien bonne nouvelle plus les fabricants produisent du consommable plus ça baisse, sans compté que la majorité des réparations coute rien du tout.

    A oui le cas des imprimantes jet d'encre l'exception qui confirme la règle oupsss >epson stylus 740 1998-2013 >toujours des cartouches a vendre.

    RépondreSupprimer
  8. je crois me souvenir qu'en Allemagne (encore elle !) c'est le fabricant qui est responsable de la garantie.
    Du coup, un fabricant allemand tend à mettre un peu plus de matière, à s'appliquer un peu plus sur ce qu'il fabrique. ainsi ça tombe moins en panne et il a moins de PB de garantie à traiter ce qui n'est pas sa vocation.
    est ce là la fameuse "qualité allemande" ?
    en France c'est le vendeur qui est responsable de la garantie alors on fait n'importe quoi et ça tombe en panne très vite.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.