mardi 16 avril 2013

France et Allemagne sur l'immigration

Tout d'abord la propagande française, où la dictature maçonnique continue de nous expliquer, que non non non, il n'y a pas beaucoup d'immigration en France, et que l'Europe du Nord en a bien plus.   

Toujours dans cette conception grotesque nous expliquant qu'un immigré paysan malien en France, c'est rigoureusement la même chose qu'un immigrant diplômé espagnol ou polonais en Allemagne    Il n'y a qu'à voir la presse allemande, leur équipe de foot, ou des photos de foules allemandes pour tout de suite voir que le grand remplacement est encore quasiment inexistant chez eux.

L’Allemagne attire les cerveaux d’Europe du Sud
BFM TV, 16/04/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Conséquence de la crise des dettes souveraines, de plus en plus de jeunes diplômés quittent l'Espagne l'Italie, la Grèce, pour rejoindre l'eldorado allemand de l'emploi.

La France est-elle encore une terre d'immigration professionnelle ? Les députés discutent, ce mardi 16 avril, de la question après la publication d'un rapport démontrant que la France a de plus en plus de mal à attirer les talents. Un projet de loi est attendu à l'été.

Pour le coup, l'Allemagne, elle, a une politique très forte en la matière. A tel point qu'elle est en train de vider reste de l'Europe de ses cerveaux. L'immigration n'y est plus composée de paysans turcs d'Anatolie venus faire tourner les usines automobiles, comme dans les années 60.

Aujourd'hui, les immigrés sont Italiens, Espagnols, Grecs ou Portugais, diplômés des meilleures universités de leur pays. Des dizaines de milliers d'Européens du Sud, qui fuient le chômage et la récession. Les Allemands leur ont même trouvé un surnom : les "Gastarbeiter", les nouveaux travailleurs invités.

"Un projet de loi est attendu à l'été"

Je m'attends au pire...

1 commentaire:

  1. La France a du mal a attirer les talents ?
    Sans blagues !

    De mon point de vue de doctorant, ça donne ceci :
    - les doctorants sont déconsidérés en France au bénéfice des ingénieurs, alors qu'à l'étranger c'est l'inverse.
    - tous les thésards français que je connais veulent se barrer... ceux qui ne le peuvent pas se reconvertissent (l'informatique a la cote).
    - tous les thésards étrangers qui font leur thèse en France veulent se barrer...
    - Les périodes de chômage pour les diplômés s'allonge de plus en plus... sans parler de la prolétarisation, qui est déjà avancée.
    - verdict : si je le peut, je me barrerai aussi, même en tant qu'ingé...

    Peste et coryza

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.