jeudi 4 avril 2013

Immobilier : les notaires annoncent un retournement du marché

Immobilier : la baisse des prix va s'accentuer
Les Echos, Jean Michel Gradt et Anne Sophie Vion, 04/04/2013 (en Français texte en français )
→ lien
La baisse des prix de l'immobilier résidentiel en France enclenchée en 2012 devrait encore s'amplifier, d'après les indicateurs avancés des Notaires. Mais les écarts se creusent par zones géographiques et selon le type de biens.

Dans l'ancien, d'après les indices Notaires-Insee, les prix ont globalement reculé de 1,7 % en glissement annuel au quatrième trimestre 2012, de 1,1 % pour les appartements et de 2,1 % pour les maisons.

En 2013, la tendance va se poursuivre, anticipent les notaires : chute encore plus prononcée des transactions et poursuite de la baisse des prix. Selon les indicateurs avancés des notaires (projection à 3 mois des évolutions constatées sur les avants-contrats au 21 mars 2013), à Paris, la baisse des prix devrait s'amplifier, atteignant -4,5 % entre le pic du mois d'août 2012 (à 8.460 euros le mètre carré) et mai 2013 (à 8.080 euros le m2). De même, en province, au vue des avants-contrats, les professionnels du notariat tablent sur un recul de 4,7 %, sur un an, de mai 2012 à mai 2013.



6 commentaires:

  1. ben y'a de la marge encore ....

    RépondreSupprimer
  2. Ils annoncent petit bras les notaires... Faut pas effrayer le pigeon !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord. Et il ne faut pas affoler le mouton non plus !
      En fait la grande descente vient de commencer et il est nécessaire de perdre 10 ans de plus value injustifiée.

      Supprimer
  3. Crédit immobilier : les taux baissent en avril,
    il faut encore plumé encore quelque pigeons,faut pas les effayer!!!

    RépondreSupprimer
  4. 1210 euros le m2 à Saint-Étienne, c'est à peu près le bon prix :

    1000 euros le m2 de construction et 210 euros/m2 BATI pour le terrain soit 21000 euros de participation pour un appartement de 100m2.

    Pour une maison individuelle, monter de 30k à 50k pour une parcelle de 300 à 1000m2 ne parait pas absurde.

    Bien entendu ces prix s'entendent avec une isolation correct ; double vitrage, 10 au mur et 20 au plafond.

    Au dessus, vous achetez la rareté, c'est donc surpayé.

    En dessous ET si l'isolation est bonne, vous faites une affaire, du moins tant que vous avez l'usage de ce logement.

    Et dans tout les cas, que vous sous-payez ou sur-payez votre logement, vous n'avez aucune garantie de plus ou moins-value lors de la revente (bien au contraire).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la plus-value, avec l'éclatement de bulle qui se profile... faut pas rêver !!

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.