vendredi 5 avril 2013

Interview d'Antoine Peillon de Mediapart

Je vous invite grandement à écouter l'interview d'Antoine Peillon, grand reporter pour La Croix faite dans l'émission de C dans l'air d'aujourd'hui, vers 48mn, et surtout la fin :

Cahuzac (suite) : la grande lessive
France 5 - C dans l'air, 05/04/2013 (en Français texte en français )
→ lien


Est-ce que le cas de Cahuzac est isolé dans la sphère politique française est isolé ?

Non. Ça n'est pas le cas.

Cette source bancaire qui a permis d'organiser l'évasion fiscale de monsieur Cahuzac dit clairement qu'il y a de nombreuses autres personnalités politiques de gauche comme de droite qui sont concernées par des avoirs non déclarés au titre de l'enrichissement personnel.

Dans la classe politique française, c'est un phénomène d'une certaine ampleur, suffisante...



Et comme par hasard, voici ce qu'on lisait dans les news hier   
Des députés UMP proposent ... une amnistie fiscale !
Le Point, 04/04/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Ils ignoraient que l'exil fiscal provoquerait un cataclysme politique quelques jours plus tard. Plusieurs députés UMP ont déposé, en fin de semaine dernière, une proposition de loi mettant en place un dispositif d'amnistie fiscale visant à rapatrier les capitaux placés illégalement à l'étranger.

J'aimerais bien avoir la liste de ces 20 députés...

Toute la petite mafia des vendus UMPS commence à pétocher sévère...

12 commentaires:

  1. Il y a encore quelque semaine on entendait partout que la corruption en Espagne, Greces etc etc ne pouvez pas être le cas pour la france grand pays colbertiste ou tout les fonctionnaires sont payé à leur juste corruptibilité .

    Je prends personnellement acte que ça va commencé à péter fort en France.

    RépondreSupprimer
  2. Voici déjà quelques noms: Dino Cinieri, Julien Aubert, Valérie Boyer ou encore Nicolas Dhuicq. Source: http://www.francetvinfo.fr/une-amnistie-fiscale-proposee-par-des-deputes-ump_296087.html

    Bon il ne faut pas voir le mal partout, ils disent bien qu'ils font cela pour permettre de rapatrier des capitaux et ainsi générer des impôts. Ah si tout le monde pouvait être aussi louable qu'eux :-))

    RépondreSupprimer
  3. Vu de Belgique on se dit (quand on parle entre nous) que vous plongez bien vite en France.
    On ne fait pas les malins, çar quand la France est malade, la Belgique éternue.


    Bonne chance à tous

    Billbaroud

    RépondreSupprimer
  4. rien de nouveau dans tout cela:tous les jours on voit au niveau local des travaux somptuaires qui donnent lieu a des commissions,meme dans les petits villages.et ce n'est pas du financement politique(sinon pourquoi l'ump serait elle en cessation de paiement?),c'est de l'enrichissement personnel.il n'y a pas de régions épargnées.c'est pas une émission d'information,seule cynthia fleury tient un langage honnete.les autres ont l'air dissimulateurs et craintifs ,ils sentent le vent tourner mais ils sont encore bridés par toute ces années de servilité

    RépondreSupprimer
  5. La semaine prochaine s'annonce super chaude :
    - Le Portugal est en train de se rebeller.
    - Le 10 ans japonais risque de s'envoler
    - Les suites de l'affaire Cahuzac
    - Les of shore leaks finiront bien par sortir malgré l'omerta de la presse aux ordres qui annonce un pétard mouillé.
    - Chypre, la Slovénie, bank run, l'Italie, l'Espagne

    Profitez bien du week end pour recharger les batteries !

    RépondreSupprimer
  6. Antoine Peillon a également dit qu'il était quand-même assez douteux de croire que la DCRI n'ait pas eu en temps et en heure les informations que Médiapart avait commencé à révéler début décembre 2012.
    Rappelons-nous aussi que MrCahuzac ayant été choisi par l'ancienne équipe du pouvoir exécutif au poste de responsable de la commission des finances du parlement. Il y a connu des heures de gloire puisque plusieurs personnalité dans l'entourage de l'ex-Président de la République s'étaient félicitées du travail sérieux entrepris à ce poste ayant bénéficié d'une ouverture remarquée par ledit élu de Villeneuve sur Lot (47).
    Etonnant là encore--et surtout-- qu'un pouvoir exécutif en très bon rapports avec lesdits services de renseignements n'ait pas été informé sur les dessous peu compatibles avec des fonctions d'arbitrages et de contrôles budgétaires ???
    Sachant que l'exercice de ce poste couronné d'une aura tressée par des adversaires politiques ne pouvait qu'inspirer la nouvelle équipe au pouvoir à en appréhender la chargé de mission Cahuzac aux fonctions de ministre du budget, il y aurait quand-même matière à réflexions sur le caractère vraiment à géométrie variable du zèle de certains de nos services de renseignements et à une certaine duplicité un peu " aménagée" encourageant un sentiment d'impunité d'une partie tangible de nos élus dont le pauvre bougre de Cahuzac.
    Machiavel a fait des émules dans notre République avec l'occupation des plus hauts postes du pouvoir de Florentins et autres artistes des coups tordus en tout genre.

    RépondreSupprimer
  7. putain ,moi j'ai la rage..
    quand tu depasses de 5 km la limite de vitesse ,on te fous une amende...
    tu peux plus respirer sans payer ... et ces mecs là...
    Raz le bol

    RépondreSupprimer
  8. LA TRAQUE AU SANG.

    Les traces du Cahuzac blessé vont mener à Moscovici. Puis à Hollandouille bien sûr. Aussi à Woerth. Et au moins jusqu'à Sarkozy !

    Car Éric Woerth, c'est bien lui qui était ministre du Budget, en 2008, lorsqu'un certain Rémy Garnier, ex-inspecteur du fisc en disgrâce de l'administration, avait adressé un mémoire sur la situation fiscale de Cahuzac à sa hiérarchie.
    A cette époque ce fonctionnaire du Lot-et-Garonne évoquait déjà des anomalies dans le compte fiscal de l'ex-ministre socialiste du Budget.
    Parmi ces anomalies un certain compte bancaire caché en Suisse ?
    Cahuzac a-t-il été inquiété ? Non.
    Mais Rémy Garnier, qui sollicitait l'ouverture d'une enquête, lui oui. Avec un avertissement disciplinaire, péripétie pour ce fonctionnaire contre qui l'administration a intenté dix procès.
    Sitôt nommé à Bercy, alors que le Snupfen, principal syndicat de l'ONF, lui demandait d'annuler la vente de l'hippodrome de Compiègne conduite par Éric Woerth précédent ministre, Jérôme Cahuzac commandait une consultation juridique à Philippe Terneyre, professeur agrégé de droit public à Pau, une de ses vieilles connaissances.
    À l'origine de la bombe Cahuzac, le site Médiapart reconnaît que c'est à la suite de la commande de ce rapport Terneyre survenue alors que d'autres expertises avaient été rendues qu'il a décidé d'enquêter sur l'ex-ministre PS.
    Philippe Terneyre avait remis son rapport en un temps record, en juillet 2012, innocentant totalement Éric Woerth. Et balayant d'un revers de main les précédentes analyses des experts de la Cour de Justice de la République bien moins favorables à Éric Woerth.

    Pour ce qui concerne l'implication de Sarkozy il faut saisir que la détention par Cahuzac d'un compte secret en Suisse, puis à Singapour, était non seulement connue de l'actuel gouvernement Ayrault mais aussi du temps où l'UMP dirigeait le pays. L'UMP Michel Gonelle ancien rival de Jérôme Cahuzac dans le Lot-et-Garonne, a en effet déclaré jeudi 4 avril que des informations douanières faisaient état de ce compte dès 2008.
    L'ancien ministre centre-droit Hervé Morin a lui aussi accrédité l'idée que la droite savait, affirmant dans Le Parisien que « la rumeur parisienne était constante ».

    "Pensez-vous que le Premier ministre pouvait ignorer la situation de Jérôme Cahuzac ?

    D’abord, la rumeur parisienne était constante. Il se disait depuis longtemps dans les dîners en ville que, sur dix cheveux transplantés par M. Cahuzac, neuf l’étaient au noir ! Ce genre de rumeur dans la nomenklatura finit toujours par arriver aux oreilles du sommet ! Quand vous êtes nommé ministre, votre situation patrimoniale est passée au laser. Après les premières révélations de Mediapart, Jean-Marc Ayrault aurait dû demander à Jérôme Cahuzac d’interroger lui-même la banque suisse, ce qu’il s’est bien gardé de faire. Seule cette démarche volontaire autorisait la banque à lever le secret bancaire. Qu’il ne le fasse pas était un signal faisant passer les voyants au rouge. Hollande et Ayrault ont au minimum manqué de courage."
    http://nouveaucentre.fr/page/04042013-interview-dherve-morin-le-parisien

    Le précédent exécutif Sarkozy/Fillon connaissait donc bien évidemment la situation de Jérôme Cahuzac quand, alors député socialiste, il a été nommé en 2010 à la présidence de la commission des Finances de l'Assemblée nationale sur proposition du PS mais avec l'accord de Nicolas Sarkozy : "votre situation patrimoniale est passée au laser".

    Bientôt Moscovici. Bientôt Hollandouille. Bientôt Woerth.
    Et bientôt Sarkozy. Au laser qu'ils vont être passés, mais pour être grillés cette fois.

    Tic tac, tic tac, tic tac :)

    RépondreSupprimer
  9. Sex&politic, gros-flouze-au-black et corruption-par-labo-pharmaceutiques ...

    Vidéo bourrée d'infos et soulevant des lièvres ignorés par Mediapart ...

    http://www.dailymotion.com/video/xyqi0e_emmanuel-ratier-revelations-suite-a-l-affaire-cahuzac_news

    Cahuzac en instance de divorce a quitté sa femme pour la fille adoptive de Michel Drucker, Stéphanie Jarre. Le début de ses ennuis.

    L’avocate de la femme de Cahuzac dans ce divorce est Isabelle Copé-Bessis, c’est la sœur de Jean-François Copé l’homme politique aux pratiques "étranges".

    Isabelle Copé-Bessis a sans doute eu connaissance de l’évasion fiscale de Jérôme Cahuzac qu’elle aurait pu transmettre à Jean-François Copé, qui aurait pu aisément transmettre l’information à Mediapart.

    Mais faut-il encore mettre les conditionnels ?

    Le nouvel avocat de Jérôme Cahuzac est Jean Veil, avocat de Dominique Strauss-Khan dans ses affaires de mœurs, avocat de Jacques Chirac et Fils de Simone et d'Antoine Veil.

    Dreyfus, conseiller financier de Cahuzac travaille aussi pour Nicolas Sarkozy et un ami personnel de Carla Bruni-Sarkozy.

    Et pour finir la déclaration de fortune "bien travaillée" sur le mode morganatique de Francois Hollandouille ... on en entendra sûrement encore parler ...

    RépondreSupprimer
  10. Harlem Désir, SG du PS, veut moraliser la vie publique... Encore un qui se moque du monde !

    Sur Wiki : "De novembre 1986 à octobre 1987, il occupe la présidence de SOS Racisme tout en étant salarié par l'« Association régionale pour la formation et l'éducation des migrants », basée à Lille en tant que « formateur permanent » et il perçoit pour cet emploi fictif, un salaire mensuel net de 8 900 francs30. Cela lui vaut d'être condamné, le 17 décembre 1998, à 18 mois de prison avec sursis et 30 000 francs d'amende pour recel d'abus de biens sociaux31.
    Harlem Désir aurait également bénéficié d'une amnistie de François Mitterrand concernant une dette de 80 000 francs au Trésor public, relative à des amendes de stationnement (décision de justice du 9 mai 1992) alors qu'il était président de SOS Racisme32."

    RépondreSupprimer
  11. qu'ils pétochent ! Le jour où ils devront rendre des comptes approche...

    RépondreSupprimer
  12. A ça ira , ça ira...
    baisse la tête , tu vas te cogner contre la lanterne ....LOL

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.