vendredi 26 avril 2013

La faute à qui ?

  

VIDEO. Echange musclé sur le bilan économique du gouvernement entre Dord et Cazeneuve
France TV.info, 26/04/2013 (en Français texte en français )
→ lien



Les hommes politiques ne supportent plus la démocratie...
La chute, Patrick Raymond, 26/04/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Reflet fidèle, d'ailleurs, de la classe dirigeante, qui ne supporte simplement plus l'existence du peuple.

Quand tous les riches disent à Coblentz, ils exigent de l'appareil d'état de rentrer en lutte directe avec leurs "administrés", et non plus leurs concitoyens.

Aveuglement évident, d'ailleurs. Parce qu'aucun régime, fut il la pire des dictatures ne peut fonctionner sans un large assentiment des masses.

Et ces masses doivent trouver une raison d'appuyer ce gouvernement.

Napoléon veillait jalousement à la notion de plein emploi. Lui voulait que ses princes de pacotilles fassent ruisseler, eux voulaient entasser.

Staline et le PCUS s’appuyèrent sur un large consensus pro-révolutionnaire, pro-industrialisation, pro-soviétique.

Hitler, par sa politique de réarmement, par le gonflement de ses armées, fit retrouver le plein emploi.

Mussolini, lui aussi, fit une politique de grands travaux, dont l'un, l'asséchement des marais pontins, était d'actualité... depuis Jules César, et il repris strictement le programme économique de Garibaldi.

Même Franco a su gérer habilement sa victoire. D'abord, la hantise de la reprise de la guerre civile après la saignée des années 1930, ensuite une modeste, mais réelle amélioration de l'économie et de son impact sur la vie des gens.
En 1975, à sa mort, les espagnols pensaient à acquérir bagnoles et maisons ou appartements.

L'union oligarchique européenne, elle, n'a été qu'une dérive. Démantelant, et demandant sacrifices sur sacrifices, pour "que ça aille mieux demain".

Hollande attend la reprise, en s'alignant sur les dogmes, notamment l'ANI. Un salarié ça doit être soumis, précaire, et mal payé. C'est comme ça, nous dit on, qu'on atteindra la prospérité. C'est machin qui l'a dit, donc c'est certain.

Donc, tous ces gens ont oublié la "petite" chose, qui fait toute la différence. Une dictature, pour se maintenir, doit apporter la prospérité, ou du moins, une certaine aisance.

Depuis 2008, la dégradation est visible, et le recul du pib par tête visible. Il était là depuis 1990 aux USA, et 2000 en Europe. Il s'est accéléré depuis.

Certains me font rire. La vue des groupuscules, fussent ils d'extrême droite, leur fait peur, nous disent ils.

Si l'on s'en tient à l'histoire, les partis étaient de masse jusqu'en 1980, où ils n'ont plus été que des coquilles vides, et dans les années 1920 et 1930, TOUS les partis allemands avaient leurs armée privée, celle du NSDAP n'étant pas particulièrement importante.

Le casque d'acier, Stahlhelm, était le groupe paramilitaire le plus important.

Les plus actifs étaient ceux du parti communiste, et les nazis. Les plus déterminés aussi.

Aujourd'hui, c'est plus le vide qui est à craindre, autre face de l'abstention.

Les dictatures oligarchiques sont toujours très fragiles et cherchent leur salut dans des alternances factices, variante européenne du golpe bolivien, et plus largement sud américain.

De l'indépendance jusque dans les années 1990, il n'y avait que 9 mois entre deux coups d'état.

Car, vouloir obliger les populations à vivre dans la pauvreté et la précarité, c'est le meilleur moyen d'obtenir l'explosion sociale, économique, politique.

Bien sûr, l'explication troskyste qui consiste à dire que le système achète les représentants syndicaux et autres fonctionne.
Mais ils ne peuvent indéfiniment fonctionner.

A partir d'un certain moment, le roi est à poil, et ça se voit. L'épouvantail des-zeures-les-plus-sombres-de-notre-histoire se fracassera aussi contre le renouvellement des générations.

La guerre, c'est loin, très loin.

Mieux, dire qu'il y aura des guerres de conquête en Europe, ça fait rire tout le monde.

Par contre, les immolations, les meurtres de masse, indiquent que le thermomètre s'affole.


Le mariage gay n'a été qu'un détonateur. Et le fait qu'une Frigide Barjot monte comme l'écume prouve la nullité absolue des politiques, que ce soit pour, ou contre.
Pour, on sait qu'on ne fume jamais dans une poudrière. Continuer à y pétuner, c'est de la maladie mentale pure.

Contre, ils ont été dépassé par une saltimbanque. Et le peuple n'est pas dupe. Qu'entendait on, dans la manif pour tous ? Des emplois, les vrais problèmes, mais pour ça, ils n'ont ni solutions, ni propositions, hors les dogmes et les médecins de Molière.

Quand même une frange de la classe dirigeante, les magistrats, se met à ériger un "mur des cons", cela indique un divorce et un malaise profond...

D'ailleurs, les intéressés se sont ils posés la question, pour ceux qui veulent porter plainte, de savoir si finalement, il n'y avait pas une ou plusieurs raisons de se retrouver sur ce mur ?

Mais il aurait fallu faire introspection et autocritique, au lieu de rajouter le ridicule au ridicule, en portant plainte, qui entraînera, dans le pire des cas, une contravention de quelques dizaines d'euros...

Bien entendu, les courtisans et oligarques qui nous tiennent lieu, de députés, d'experts, de tout ce que vous voudrez, sont dans le dogme de l'infaillibilité.
Prochain rendez vous, à la page de sang.

25 commentaires:

  1. Ils sont con ou quoi ? UMPS c'est le même parti, c'est a dire, les toutous de Bruxelle.
    Pourquoi ils ne disent pas la vérité ? c'est la faute a Bruxelle ? ...

    Il faut prendre ça comme un signe des temps. Ils voient les boulets siffler près de leurs oreilles, alors ils doivent commencer à se dire que si ça chauffe, il vaut mieux que ce soit le voisin qui est visé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas la faute à Bruxelle.

      Supprimer
    2. Oui les deux sont des cons. Mais le PS est quand même gonflé de rejetter la non réforme que sarko avait promise, alors que c'est lui qui a jeté les fonctionnaires dans la rue pour casser la réforme...

      Bon, on la sort quand, la guillotine ?

      Supprimer
  2. D'abord, on dit "ce n'est pas votre faute", pas "ce n'est pas de votre faute".

    RépondreSupprimer
  3. " Qu'entendait on, dans la manif pour tous ? Des emplois, "

    non non, mais avant d'y rentrer pendant et après les siphonneurs menteurs n'ont toujours pas compris, ils arrivent même à être déconnecté quand ils sont à quelque centimètre du peuple.

    RépondreSupprimer
  4. En puis il serait plus exact de dire "c'est le faute a quoi" ?

    et la, on pourrait dire "a l'incompétence", et tout le monde serait d'accord !
    fin de la discussion ! lol

    les élites sont faillies. Point.
    C'est l'Euro ou la Charia.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aujourd'hui, c'est bien parti pour être les deux... Youpi !

      Supprimer
  5. Débats de fin de règne, peut-être même de régime !

    RépondreSupprimer
  6. Incapables contre nuls ... c'est a pleurer de rire... sf que des gens souffrent avec ces imbeciles...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ou "incapables et nuls" contre "nuls et incapables" ?

      quant aux "gens", ce sont eux qui les élisent, un coup de-ci, le coup suivant de-là.

      --neuneu.

      Supprimer
  7. c'est exactement la dérive qu'on ressent au niveau local:les élus sont en conflit permanent avec leurs administrés,on peut meme dire qu'ils vont a l'encontre de leurs intérets.avec une palme pour les verts qui cherchent a imposer leur vérité a coup de trique

    RépondreSupprimer
  8. Le match de ping-pong infernal entre le PS et l'UMP qui nous enfonce toujours plus bas. Par contre sur les vrais causes des problèmes : l'UE, l'euro, le financement de la dette publique par des investisseurs privés soit 50 Mds par an, les délocalisations, la suppression des frontières, la perte de la souveraineté, le gaspillage de l'énergie et la VRAI question écologique, le moins disant social, la destruction de l'école, la débilisation de la société là par contre ils sont tous d'accord à quelques exceptions près.
    Le bilan de FH au bout de 5 ans sera une catastrophe exactement comme le bilan de NS a été une catastrophe. Entre deux nuls, j'en ai rien à faire de savoir qui est le pire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non ! Vous vous gourez en partie dans le 1er paragraphe et totalement dans la dernière phrase. Les problèmes ne viennent pas toujours de l'extérieur. En l'occurrence nos problèmes viennent beaucoup de la mentalité suicidaire ridicule et super-pénible si bien décrite par la dernière phrase "Entre deux nuls, j'en ai rien à faire de savoir qui est le pire".

      http://auxinfosdunain.blogspot.fr/2013/02/discours-de-fillon-la-mutualite.html?showComment=1362140688915#c3669067901181518539

      Supprimer
    2. Oui, tu as raison Durand, donc continuons avec FH, car NS outre sa polique NULLE nous a également plombé outrageusement les déficits et la dette.

      Puis qu'il s'agit de continuer le grand n'importe quoi, autant continuer avec un gars modeste qui ne s'agite pas dans tout les sens.

      D'ailleurs, les américains l'on bien compris en réélisant la marionnette Obama, au moins, il chante bien et a le rythme dans la peau. Quitte à se faire enc.... autant que ce soit avec classe ou pour FH, en toute modestie.

      Supprimer
    3. Erreur de logique : "continuons avec FH, car NS outre sa polique NULLE nous a également plombé outrageusement les déficits et la dette"

      Ce qui signifie : "NH a fait une politique de gauche (déficits et dette), c'est nul, donc je réclame une politique encore plus de gauche".

      Ce qui est absurde.

      Supprimer
    4. NH ?

      Le lapsus est révélateur ...

      Les politiques de gauche, c'est une dérive des déficits et de la dette, les politiques de droite, c'est la dette à gros bouillon et illimité.

      De toutes façons, inutile de pinailler, il suffit de regarder les chiffres Sarkozy vs Flamby.

      Supprimer
    5. D'ailleurs quels sont les héros de l'économie des temps modernes :

      Le socialiste allemand Schrauder,
      Le parti communiste chinois.

      Victoire par KO :-)

      Supprimer
    6. Je suppose que vous n'êtes pas sérieux ? Le SPD a mené une politique plus à droite que l'UMP. Pour vous en convaincre, comparez par exemple :

      - le salaire minimum
      - l'âge de la retraite
      - les conditions d'accès à la citoyenneté

      à la fin des dernières législatures SPD et UMP en Allemagne et France respectivement.

      Quant à la Chine, vous savez bien que le récent développement économique y est dû à des pans d'économie ultra libéralisés (oui je pense qu'on peut employer "ultra" ici).

      Supprimer
    7. OK, donc il vaut mieux compter sur la gauche pour faire les meilleurs politiques de droite.

      Merci Durand, je ne mettais pas les mots sur ce sentiment que j'avais intuitivement.

      Et merci pour la Chine ultra libéral, j'ai bien ri (riz ?).

      Supprimer
    8. Erreur de logique : "donc il vaut mieux compter sur la gauche pour faire les meilleurs politiques de droite"

      Ce n'est pas parce que la gauche dans d'autres pays est plus à droite que la droite en France, que la gauche en France est plus à droite que la droite en France.

      Le SPD est plus à gauche que la CDU. Le PS est plus à gauche que l'UMP.

      Je te sens pas très constructif donc on va s'arrêter là.

      Supprimer
    9. Constructif ?

      Un militant de Sarko contre Hollande n'a aucune chance de construire quoi que se soit, si il y a bien une chose sur laquelle tout le monde est d'accord sur ce blog, c'est que l'un comme l'autre, n'ont aucune vision, aucune politique long terme, deux pitoyables politiques au service d'une clientèle imaginée à l'aide d'une ribanbelle de sondage.

      Supprimer
  9. ................"Le bilan de FH au bout de 5 ans sera une catastrophe.........."

    Cinq ans, va-t'il y arriver ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aucun doute là-dessus. C'est pas comme s'il en avait quelque chose à foutre.

      Remarque y'a pas vraiment à lui jeter la pierre, il applique son programme (précisément celui que les connards de français ont voté.) Il y a quelque chose de jouissif à les voir pleurer.

      Moi je dis "Encore ! Encore plus, allez vas y ! Déchire-les !"

      De toutes manières ils ne méritent pas mieux.

      Supprimer
    2. "Connards de français"

      Charmant !

      Faut vraiment être français pour supporter de tel abrutis qui ne respect même pas la société qui les a grassement nourrit.

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.