mercredi 3 avril 2013

La Hollande tombe sur fond d'explosion de bulle immobilière

Holland: "An Economy On The Brink"
ZeroHedge, 02/04/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien


Pour rappel :


Tous ces pays dont la prospérité de façade s'appuyait sur une gigantesque bulle immobilière et de crédit vont finir par voir le retour de l'élastique... Ce qui inclue la Suède, le Danemark, le Canada, l'Australie...

Et le pire, c'est que la France, avec le même moteur, est dans le marasme le plus complet.

Alors dans notre cas, je vous laisse imaginer ce qu'il va se passer quand ce moteur là va caler...

Vous pouvez aussi aller jouer avec ce très complet graphique interactif de The Economist, avec les chiffres jusqu'en 2012...

12 commentaires:

  1. ouaip, les gens ne cherchent pas à comprendre, tant pis pour eux.
    j'ai plein de collègues, ingénieurs, ils viennent d'acheter, "parce que la pierre c'est du solide", "ca ne peut pas baisser, au pire ca stagne", ahahah

    je leur parle de Friggit, donne tous les liens, son super dossier de 90 pages...

    que dalle, les gens, même éduqués, ne veulent pas prendre la peine de lire...

    tant pis !

    yongtai

    RépondreSupprimer
  2. http://fr.finance.yahoo.com/actualites/d%C3%A9ficit-public-pays-bas-au-110142885.html

    Un des 4 derniers triple A.

    Bah pas grave, un peu d'austérité, et ça ira mieux.

    Ben tiens, si on commençait par taper sur les fonctionnaires ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème, c'est que dans ce monde de groucho capitalisme qui s'en vient, la question n'est d'avoir raison ou de faire ce qui est juste, la question, c'est d'être du côté des plus forts et des plus nombreux.

      Et vu que le rapport de force est du côté des ducons, ceux qui se sont comportés sainement se feront dépouiller pour sauver les pignoufs faillis.

      Supprimer
    2. Se genre de comportement fait tomber un pays pour faire gagner visiblement plus beaucoup de temps.

      Supprimer
    3. C'est la où ahma tu te trompes!!!
      Regardes l'Espagne, le Portugal et la Grèce: tout le monde se fait démonter: employés, ouvriers, fonctionnaires, retraités, artisants, petits patrons, tous le monde sauf les ploutos et les élites!!!
      Regarde ailleurs en Europe tu verras ce qui nous est promis et à qui profite le crime!!!
      Ex: propo entendu sur bfm bussiness par Marc Fiorentino qui commente le marasme espagnol (baisse du PIB, chômage, faillite en série) et conclu par: les salaires ont baissé de 25% ce qui est bon pour l'investissement (gentil monsieur qui trouve que laisser une banque faire faillite et demander aux actionnaires et au créanciers de racker c'est mal!!).
      Mais l'histoire nous le dira!!!

      Supprimer
    4. " du côté des plus forts OU des plus nombreux" les plus nombreux ne sont pas forts, de plus on ne fait jamais le bonheur des gens contre leur gré. comme le disait Schopenhauer: "tout le monde veut avoir une opinion mais personne ne veut penser, il ne reste donc qu'à prendre les idées des autres".

      Ceux qui se réfugient "dans la pierre parce que cela ne baisse jamais" ne font que répéter une idée sans jamais réfléchir aux conditions actuelles ni prendre leur calculatrice, car ils ne savent grosso modo pas quels sont les paramètres à prendre en compte. Et ce n'est ni l'école, ni les banquiers qui vont les éclairés.

      Et puis l'homme est ainsi fait qu'il préfère avoir tort avec les autres que raison tout seul.

      Mais quand les apparences disparaitront il ne faudra pas taper sur nos petits camarades en leur assénant "je te l'avais bien dis Ducon!!!" il faudra profiter du choc pour leur présenter d'autres faits sur lesquels ils se sont trompés, et là on peut espérer un peu plus de réflexion...

      Si si je vous assure, il ne faut jamais désespérer de nos congénères même si cela prend du temps...

      Supprimer
  3. Rappel d'une remarque de Jancovici :
    "Une bulle Financière, ou Immobilière est la seule façon de faire croître le PIB sans augmentation de la consommation d'énergie."

    Tous nos pays sont tombés dans ce piège de la bulle immobilière pour compenser le manque d'énergie dont nos économies ont besoin pour continuer de croître. Même l'Allemagne est en train d'y passer finalement après avoir longtemps résisté.

    Beaucoup d'entre nous voient des manipulations ou des complots là où il n'y a, à mon avis, que des réactions primaires, court-termistes et stupides de la part des banques centrales, banquiers, opérateurs de marchés et politiques au pouvoir devant l'impossibilité à résoudre le très complexe et global problème énergétique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement je comparerais une bulle immobilière à un puits de carbone.
      Un puits de carbone, ça sert à absorber l'excédent de CO2 de nos sociétés industrialisées. Cela évite que le CO2 passe dans l'atmosphère et accélère le réchauffement climatique.

      Pour notre classe dirigeante, une bulle immobilière, ça sert à absorber l'excédent de liquidités émises par la banque centrale. Cela évite que tout cet argent se retrouve dans les biens de consommation et ainsi accélère l'inflation (cet indice est d'ailleurs une escroquerie car il n'inclue pas les prix de l'immobilier).

      Supprimer
    2. Oui, en effet une bulle immobilière permet d'absorber l’excédent de liquidité crée de toute pièce par les banques centrales.

      A l'inverse, c'est parce-que ces liquidités disparaissent dans une bulle et non en inflation (comme tu le dis bien, le chiffre INSEE est en effet une pure escroquerie en ne comptant pas le logement) que les banques centrales peuvent continuer à "pomper" des liquidités dans le système financier.

      Et comme le résultat a été jusqu'en 2012 de faire grimper le PIB, la mission était accomplie avec "brio" par nos "grosses têtes" se prenant pour des démiurges !

      Seulement "ça marche pu" en 2013 !!
      Ils ont beau pomper et re-pomper toujours plus d'€$, plus de hausse des prix immobiliers, plus de hausse de PIB.
      La machine à créer de la "richesse" est cassée.

      Ben oui, l'histoire a démontré que la vraie hausse de PIB est toujours la conséquence de la hausse de consommation d'énergie.
      Hors le monde est au "taqués" d'extraction énergétique....donc plus de hausse de PIB possible hors bidouilles style bulles.

      Imaginez seulement un monde avec une infinité d'énergie disponible !
      On serait alors capable de déplacer des montagnes au sens propre, d'occuper tout le monde et ainsi de supprimer tout chômage.
      Mais comme l'énergie extractible sur Terre est en quantité finie, les conséquences sont inverses.
      Il faut l'accepter et s'y adapter résolument.
      Autre solution : Réduire drastiquement le nombre d'humains afin d'augmenter la qté d'énergie disponible moyenne par tête.
      Malthus est arrivé...

      Supprimer
  4. à artaxerxes
    non et non ! il faudra leur dire "je te l'avais bien dis Ducon!!!"

    depuis 2006-2007 les prix baissent aux USA, depuis 6 ans bordel !!
    baisse de 40-50% en moyenne
    baisse de 70% dans certaines villes américaines

    il leur faut quoi de plus aux ducons, surtout quand on a la chance d'avoir Friggit chez nous (il n'y a pas l'équivalent dans tous les pays j'imagine) ?!! il faudra leur mettre leur nez dans le caca !!

    car à cause d'eux, notre pays va encore plus mal !

    cette bulle immo a monopolisé inutilement beaucoup de capital, etc, etc.

    y en a marre MARRE de faire de l'assistanat, après on en revient comme dit Tonio à ca :"ceux qui se sont comportés sainement se feront dépouiller pour sauver les pignoufs faillis."

    MARRE

    yongtai

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf qu'on est :
      - en démocratie : loi du nombre
      - dans un régime conformiste : les extravagants pointent à Pole emploi.

      Donc, pour ne pas sortir du moule et risquer l'ostracisme, il faut se planter comme tout le monde.

      Peste et coryza

      Supprimer
  5. Doucement les amis, il y en aura pour personne.

    Déflagration €uro en cours.

    Comme prévu.

    Arrêtez de tourner autour du pot, il tourne tout seul.

    Le sauve-qui-peut fait son effet.

    Les Taux italiens et espagnols frisent l'indécence.

    L'Allemagne est incapable de sauver la zone dans cette conjoncture Politico-merdouille.

    Les jeux sont déjà faits depuis longtemps.

    Un toit c'est bien, deux bonjours les dégâts…

    Passez à la caisse, tous ensemble et en silence . Merci Qui?

    Misère.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.