vendredi 5 avril 2013

Le Japon sous les sunlights

Suite aux annonces de la BoJ d'hier, ça bouge fort chez Shinzo.

Tout d'abord les taux à 10 ans sont tombés, et le Nikkei a grimpé :
Nikkei Soars, Japanese Bond Yields Collapse On BoJ Front-Running
ZeroHedge, 04/04/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien








and one of Kyle Bass' preferred ways to play Japan - through 1Y jump risk (CDS) - has more than doubled in the last 4 months...



Mais ce matin, le mouvement s'était totalement inversé et le taux à 10 ans remonte en flèche :
Is It Beginning? Biggest JGB Price Collapse In Over 10 Years Triggers TSE Circuit Breakers
ZeroHedge, 05/04/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
JGB prices plunged by their largest amount since September 2002. We can only imagine there is liquidations galore occurring given the massive outsize moves we are seeing in Japanese bonds, stocks, FX, swaps, and CDS. Did the BoJ just lose control?




Kyle Bass: "Japan Will Implode Under Weight Of Their Debt"
ZeroHedge, 04/04/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
Kyle Bass : "they are essentially doubling the monetary base by the end of 2104."

It is a "Giant Experiment," he warns, but when you are backed into a corner and your debts are north of 20 times your government tax revenue, "you're already insolvent." Simply put, Bass says they have to do something and they have to something big because they are "about to implode under the weight of their debt." For a sense of the scale of the BoJ's 'experimentation', Bass sums it up perfectly (and concerningly), "the BoJ is monetizing at a rate around 75% of the Fed on an economy that is one-third the size of the US!"

What they are trying to do is devalue the currency to attempt to become more competitive while holding their rates market flat - the economic zealots running the world's central banks believe they can live in that Nirvana - and Bass believes that is not the case, as they will lose control of rates, since leaving the zone of insolvency is impossible now. His advice, "if you're Japanese, spend! or take it out of your country. If you're not, borrow in JPY and invest in productive assets." Do not be long JPY or Japanese assets as he concludes with the reality of Japan's "hollowed out" manufacturing industry and why USDJPY is less important that KRWJPY.




Et vu les mouvements paraboliques, le CME augmente en force les dépôts de marge sur le yen et le Nikkei :
CME Hikes Yen, Nikkei Futures Margins By 19%-33%
ZeroHedge, 04/04/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien
It appears the CME heard us, and moments ago proceeded to hike margins across the entire Yen future spectrum by anywhere between 19% and 33%.



Japan's Debt Crisis Visualized
ZeroHedge, 04/04/2013 (traduire en Français texte en anglais )
→ lien

11 commentaires:

  1. Ces mecs sont totalement fanatiques.

    Ils ont une mentalité, bien ancrée, de kamikaze.

    Les mêmes cinglés qui en 1945, alors que tout était perdu, se lançaient en avion contre des navires US...

    Il y a un fil rouge, un atavisme évident.

    Voilà ce qui est inquiétant.

    On voit la même démence collective dans deux autres faits :

    -la démographie : suicidaire, mais ils ne réagissent pas

    -catastrophe Fukushima. Si l'on met de côté les classiques et nécessaires manips de l'industrie nucléaire... les Japonais ont apporté leur "touche" si particulière.

    Bref... Il s'agit d'un trait de caractère, d'un trait culturel qui est :
    -ancien
    -constant
    -toujours vivace

    Voilà pourquoi on ne peut rien attendre de bon d'un tel comportement appliqué à l'économie.

    Ils iront jusqu'au bout, c'est à dire la mort (symbolique ou réelle).

    RépondreSupprimer
  2. Réponses
    1. Je ne veux pas faire de la psycho à 3 francs... mais dans le cas des Japonais... ça me semble évident, non ?

      "Pulsion de mort" peut sembler un peu galvaudé car c'est un vocabulaire psy, mais enfin c'est bien de cela dont il s'agit !

      Au niveau social, ajoutons le phénomène des "gens rentrés" (ado et jeunes adultes qui s'isolent dans leur chambre, sans contacts avec l'extérieur), les salary men (qui sacrifient tout pour le bien collectif, la société), les manies sexuelles (les japonais sont bien barrés de ce côté là), etc.

      Bref, le Japon tient une place un peu à part. C'est un pays asiatique, indubitablement (d'autres pays partagent certains de ses traits culturels), mais ils y a un truc en plus.

      "Pulsion de mort", je trouve que ça colle bien.

      Supprimer
    2. "Pulsion de mort", je ne pense pas.
      Mais bien plutôt, Pulsion(dévoyée) de vie.

      Tel que peut l'être la "Pulsion (d'obeissance) du larbin"!
      Oû la "pulsion (de survivre) de l'esclave".

      Maintenant ce n'est plus l'empereur le "dieu chef", mais les amerlocs... et les ordres sont les ordres, alors...

      Supprimer
  3. Je me demandais pour remplir le paquet des interets a payer il y a deux sources 1. les taxes 2. les investisseurs, on parle d'augmenter le point 2, mais quand n'est-t-il du point 1?

    RépondreSupprimer
  4. Le Japon a un peuple homogène et une culture millénaire. L'ensemble de la dette du pays est détenu par la population.
    Je suis supris de lire des commentaires aussi négatifs concernant un peuple aussi respectable.
    "Les mêmes cinglés qui en 1945..." : ont encaissé deux bombes nucléaires inutiles puisque qu'ils souhaitaient négocier un traité de paix plusieurs semaines avant les événements !
    "la démographie : suicidaire, mais ils ne réagissent pas" : proposez leur la solution de l'invasion migratoire, du remplacement de population et du métissage adoptée chez vous ! Leur démographie est en fait adaptée à leur patrie ancestrale.
    "Pulsion de mort" : pourquoi ne pas appliquer les mêmes qualificatifs aux états-unis d'amérique qui sont bel et bien en banqueroute mais qui continue à inonder l'économie de billets de monopoly à peine bons à servir de papier toilette ?
    "...un atavisme évident" : chez certains l'atavisme de la connerie humaine est sans limite. N'oubliez pas que la majeure partie des avancées technologiques qui ont fait avancer l'humanité en particulier ce dernier demi siècle est le fruit des pays écrasés par les bombes lors du dernier conflit mondial.
    Le Japon est aujourd'hui la troisième économie mondiale, l'Allemagne la quatrième et cela ne tient qu'au fait que la Chine a profité à fond des délocalisations état-uniènes et européennes.
    Que les détracteurs du Japon ouvrent bien les yeux sur le monde dans lequel ils vivent : déculturation, aliénation et perte d'identité avant de faire des commentaires aussi stupides !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y a beaucoup de vrai dans tes dires.

      Mais force est de constatée que cette nation pourtant historiquement ultranationaliste se suicide à petit feu.
      Et ceci, depuis son "annexion" par les USA!

      Certes, comme toutes les autres,sous la même influence!
      Seuls les moyens changent...

      Conclusion : On y va tous et en coeur!!!

      Supprimer
    2. Vous mélangez tout.

      Le fait de mettre en exergue, sous forme de fil d'Ariane, les kamikaze de 45, l'éclatement de la bulle immo démentielle à la fin des années 80, leur non réaction face à la réalité démographique, le traitement de Fukushima, et maintenant ce séisme monétaire... n'équivaut pas à critiquer la culture millénaire et très respectable des japonais.

      Quand je dis que leur démographie est stupéfiante, je ne dis pas que la solution est de promouvoir l'immigration. Surtout pas, puisque personnellement j'approuve et admire l'homogénénité de leur population.

      Mais ils auraient pu mettre en place une politique ultra volontariste d'aide : allocations pour familles, aides pour la garde d'enfants pour les femmes travaillant, développer les structures collectives (crèches) etc.

      Voilà ce qui aurait pu constituer une pulsion de vie.

      Or... rien.

      Fukushima, idem. L'esprit occidental aurait consisté à prendre la mesure du désastre, et à agir. Au lieu de cela : les Japonais, gouvernement mais surtout population, nient le réel depuis mars 2011.

      Bulle immo, et délires de la BOJ. C'est exactement le même phénomène. Là encore critiquer ne revient pas à donner un blanc seing à ce que font les USA (qui font la même chose, mais à une échelle moindre).

      Le Japon a été un pionner. Ils ont tout simplement refusé d'accepter fin des années 80 l'éclatement de la bulle qui aurait dû faire sauter leurs banques. Too big to fail, déjà.

      Mais surtout (déjà) : il fallait sauver la peau des copains (des coquins), puisque big money, big business, partis politiques et mafias sont intimement liés au Japon.

      Là aussi il est inutile de sauter comme un diable de sa boîte en me disant : "mais les américains aussi, mais l'europe aussi".

      Ce n'est pas le débat, et c'est de toute façon à une échelle moindre.

      Il y a que vous le vouliez ou non une spécificité japonaise, un mystère japonais.

      L'honnête homme à le droit de critiquer cela.

      Supprimer
    3. "négocier un traité de paix"

      Ben voyons, ça te dit quelque chose, reddition sans condition.

      Après avoir massacré nombre de leurs voisins, puis perdu la guerre, il aurait fallu négocier ?

      Si les USA sont une bande d'enfoiré, je préfère toujours ça à ce peuple xénophobe, cruel et fanatique. C'est un jugement global, il existe surement de nombreux japonais parfaitement civilisé mais ce n'est pas la majorité du genre.

      L’existence encore de nos jours des Burakumins en dit long sur l'état d’esprit :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Burakumin

      On notera qu'une minorité "de souche" rejetée par le reste de la population, fera le gros des troupes de la délinquance, pas besoin donc d’être immigré. 60 % de l'ensemble des yakuzas sont des burakumin et pourtant il ne représente que 1% de la population !

      Supprimer
  5. avant de vous en prendre au pauvre japonais à 80% en gériatrie en train de raconter à leurs petits robots leur fait de guerre, eux au moins quand ça va s'écrouler ça va pas gêner grand monde, quelque gouvernant corrompu qui vont souffrir quelque société au bord de la faillit qui vont faire du transfère vers la coréen, chine.. quelque jeune qui vont se désirradié dans ces même pays.
    Alors que nous notre espoirs c'est d'avoir un un Degaulle qui de toute façon dans 40 ans vont nous ramener les mêmes trous du cul, une société complétement pourrit et pourrit et encore pourrit. On est foutu.

    RépondreSupprimer
  6. Le JPY baisse encore....
    Me demande si je ne vais pas plutôt acheter de l'immobilier sur Tokyo.
    Omotesando, c'est sympa comme quartier....et puis il y a du boulot au Japon.

    La crise de la natalité est provoquée et même un acte volontariste de la part des autorités Japonaises. Sinon pourquoi dérembourser l'accouchement sous prétexte que ce n'est pas une maladie ? Pourquoi privatiser indirectement l'éducation en retirant les budgets d'état ? Pourquoi avoir supprimé les aides sociales parentales ? pourquoi avoir supprimé toute réduction d'impôt etc ...
    Le Japon ne se suicide pas, bien au contraire.
    Les ressources deviennent rares et chères.
    Ils réduisent donc la population afin d'enrichir ceux qu'il reste.

    Bref, l'exact inverse de ce qui se passe dans notre pays décadent et géré par une bande de criminels déments et hautement incompétents.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.