jeudi 4 avril 2013

L'Elysée a-t-il été informé dès décembre pour Cahuzac ?

Ca devient énorme tout ça... Ils ont menti sur le fait qu'ils ne savaient pas qu'il mentait   

L'Elysée a-t-il été informé dès décembre pour Cahuzac ?
Reuters, 04/04/2013 (en Français texte en français )
→ lien
François Hollande a-t-il été informé dès le mois de décembre que les révélations du site d'informations Mediapart sur le compte suisse de Jérôme Cahuzac étaient crédibles ?

Selon l'hebdomadaire Le Point, paru jeudi, plusieurs ministres avaient alerté le chef de l'État sur la mauvaise tournure que risquait de prendre l'affaire qui a provoqué la démission de l'ancien ministre du Budget, sur fond de divorce houleux.

En outre, dès la fin décembre, l'Elysée a été destinataire d'une "note blanche" confirmant les accusations de Mediapart sur l'existence d'un compte en Suisse, écrit-il, sans préciser si elle émanait des services de renseignement ou des services fiscaux.

Interrogé sur l'article du Point, l'entourage du chef de l'État a démenti : "C'est totalement faux, on dément formellement."
  

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, avait démenti par avance mercredi dans un communiqué toute enquête parallèle, tant de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) que de la Division nationale d'investigations financières et fiscales (DNIFF).

Jeudi, il a répété sur BFM TV qu'aucune note de la DCRI "n'a été transmise à l'Elysée", affirmant que le temps où les anciens Renseignements généraux pouvaient enquêter sur des personnalités était révolu.

"Vous pensez un seul instant que j'aurais demandé à la Direction centrale du renseignement intérieur de faire une enquête sur Jérôme Cahuzac ou sur la bande où sa voix était enregistrée ? Mais où sommes-nous ?", a-t-il déclaré.

16 commentaires:

  1. ben moi j'sais pas , mais on se gène pas pour me prendre enphoto avec des radars planqués partout ..
    pourquoi on ne ferait pas des enquêtes préalables sur les mecs chargés de nous représenter ...ca ne me semble pas aberrant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais carrément ! c'est le monde a l'envers ...
      faut montrer patte blanche pour être a la tête de l'état, et les enquettes devraient être automatique, sinon a quoi servent les services secrets ???

      quelle honte, ces gars planent total, ils se savent même pas ce qu'est le pouvoir.

      et alors quoi ? on fait confiance a n'importe qui et s'il trahi, il a droit a une fessée ???

      c dingue.

      alors qu'on est en pleine guerre G4G, voire guerre cognitive, neuneu 1er il va faire quoi ?

      s'il ne savait pas pour cahuzac et son trésorier, c'est pire ...

      Supprimer
  2. Nous sommes où ? Mais dans la ripoublique des mafiosi cher Manuel !

    RépondreSupprimer
  3. Entre les socialistes de droite et les socialistes de gauche, il doit y avoir un concours secret pour savoir celui qui dit et fait le plus de conneries.
    C'est une compétition particulièrement relevée et je dois dire que, pour l'instant, les socialistes de gauche l'emportent avec celui qui sert de consul de France à sa tête.
    Parions qu'Hollande sera obligé de démissionner, suite à cet énorme mensonge.
    Si seulement un homme de la DCRI décidait de balancer l'affaire.
    Il faudrait changer le tag démocratie: dictature molle me semble plus adaptée.

    RépondreSupprimer
  4. ils ont surement menti.ça aurait pu tenir,regardez Chirac et son compte au japon ou Woerth qui avait des casseroles encore plus précises.Ce qu'on ne dit pas c'est pourquoi Cahuzac a craqué:une explication,peut etre la liste dévoilée le lendemain sur les Paradis fiscaux ou alors il a servi de paravent pour une autre affaire plus grave

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que d'habitude, LE GARS NIE JUSQU'AU BOUT.

      Déjà, pendant le temps (long !) du procès, on peut légitimement invoquer la présomption d'innocence et couper toute communication.

      On aura toujours la clique de militant débile pour défendre l'indéfendable.

      Dans 5 ans, plus personne n'en aurait eu rien à foutre.

      Les socialistes parisiens manquent de métier, ils ont beaucoup à apprendre de la droite et des socialistes du sud.

      Eux tiennent des années avec des casseroles au cul et ils se font même réélire !

      CAHUZAC HOMME POLITIQUE AMATEUR ET INCOMPÉTANT.

      Voyez Chirac, Balladure, Guérini, Woerth, Sarkozy et mention spéciale à Mitterrand plus rapide que tout le monde et donc intouchable.

      Supprimer
  5. Ces affaires politiques sont ridicules. Nouvelle polémique risible sur le trésorier qui a des sociétés aux Îles Caïmans. Ils s'en fichent tous qu'il en ait, mais bon comme ça permet de taper sur Hollande enfin...

    Un petit article sur les 275-300 personnalités politiques condamnées dans les 15 dernières années qui viennent donner des leçons de morale sur une faille systémique, malheureusement tolérée

    http://points-de-vue-alternatifs.over-blog.fr/article-les-le-ons-qui-ne-seront-pas-retenues-de-l-affaire-cahuzac-116786260.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. " Nouvelle polémique risible sur le trésorier qui a des sociétés aux Îles Caïmans." Risible parce qu'il est degoche-gentil-bisous. Et si c'etait Juppé ?

      Supprimer
    2. Je ne raisonne jamais en terme droite-gauche. C'est ridicule dans la mesure où tout le monde devrait savoir qu'ils sont tous entourés de gens plein de frics qui font nécessairement ce genre d'affaires.

      - Sérieux l'avocat de la femme de Cahuzac c'est la soeur de J-F Copé.
      Alors gauche-droite personnellement je m'en moque légèrement.
      Elle est risible dans la mesure où on feint de découvrir des choses qui sont de l'évidence même...

      Supprimer
  6. hollande a déclaré avant de partir en vacance, " j'ai appris hier "

    J'ai l'impression que le pare avant il est au niveau du declin des finances, de la panique des ( elites) tel que journaliste qui lache totalement le pouvoir.

    Faut pas oublier qu'ils ont un coeur les zelites ça a du leur faire un choque les dépôts banquaires volé il y a quelque jours.

    RépondreSupprimer
  7. La question ne se pose même pas : bien sûr qu'ils savaient tous. comme pour DSK. tout le monde était au courant.

    Mais Neuneu fait encore plus fort ! Au sujet de son ex directeur de campagne, et petit copain "grand commis de l'état".

    ***************

    "Je ne connais rien de ces activités, et si elles ne sont pas conformes à la loi fiscale, je demande que l'administration" s'en empare et qu'elle fasse "les rectifications si nécessaire", a déclaré le président de la République lors d'une conférence de presse à Rabat, au Maroc.
    Sur ces "activités privées", "c'est à l'administration fiscale de faire son travail", a-t-il insisté.

    ***************

    Neuneu est fidèle à lui-même : il ne sait rien, ne demande rien, ne voit rien.

    En un mot : il est... rien.

    Le vide.

    RépondreSupprimer
  8. Jeudi 4 avril 2013 :

    Affaire Cahuzac. Pour Mediapart, « Hollande savait ».

    Pour Laurent Mauduit, l’un des fondateurs de Mediapart, le site internet qui a révélé l’affaire du compte bancaire à l’étranger de Jérôme Cahuzac, François Hollande ment, quand il dit n’avoir découvert le fond de l’affaire que ce mardi 2 avril, avec les aveux de son ex-ministre.

    Selon Laurent Mauduit, le chef de l’État était au courant au moins depuis le 4 décembre, date à laquelle le site internet Mediapart publie l’enregistrement mettant en cause Jérôme Cahuzac.

    Au lendemain de ce séisme politique, la question que tout le monde se pose est : François Hollande savait-il ?

    Car ni l’intervention de Jean-Marc Ayrault, mardi soir au 20 Heures de France 2, ni l’allocution télévisée enregistrée du chef de l’État mercredi ne sont parvenues à convaincre du contraire.

    Laurent Mauduit, fondateur de Mediapart, qui a révélé l’affaire Cahuzac, assurait, lui, ce matin sur Europe 1 que François Hollande savait.

    « Il le savait au moins dès lors que l’information préliminaire est ouverte, donc bien avant la demande d’entraide organisée par Pierre Moscovici, parce que les policiers qui enquêtent pour le compte du parquet sont sous les ordres hiérarchiques du ministère de l’Intérieur. »

    Selon Laurent Mauduit, « tout le monde savait au moins depuis le 4 décembre », date de la révélation de l’affaire par Mediapart. « Y compris le chef de l’État. »

    Le journaliste va plus loin en assurant qu’il y a « un inspecteur des impôts qui dit dès 2008, qu’il faut faire une vérification fiscale ».

    François Hollande, et donc Jean-Marc Ayrault et Pierre Moscovici, mentent selon Laurent Mauduit, pour qui « la faute éthique et politique commence le 7 février quand il y a cette manipulation avec la demande d’entraide administrative et une campagne de presse tapant sur Mediapart ».

    L’associé d’Edwy Plenel va plus loin en déclarant que l’affaire a failli être étouffée à l’époque, avec l’aide notamment de certains journalistes « aplatis », référence ironique à Jean-Michel Apathie, qui a toujours douté des révélations de Mediapart.

    Comment Bernard Cazeneuve peut-il alors affirmer qu’il ne s’agit pas d’une affaire d’État, comme il l’a fait ce matin, toujours sur Europe1 ?

    http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Affaire-Cahuzac.-Pour-Mediapart-Hollande-savait-_55257-2180047_actu.Htm

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok,admettons que le chef de l'Etat ait été, pour le moins, en situation tangible de suspicion à l'égard de Jérôme Cahuzac à dater du 04/12/2012, or si on remonte dans le temps,ce dernier n'a-t-il pas été nommé par son prédécesseur, Nicolas Sarkozy, au poste de responsable de la commission des finances du parlement ?
      Ca, par contre, ça n'interpelle personne !
      Quand on sait comment l'ancienne équipe était bien balisée au niveau des informations et des contres-informations, ça paraît un peu suspect cet esprit d'ouverture si généreux, si remarqué, avec le recul des événements de ces derniers jours, non ?

      Supprimer
    2. Valls et Moscovici sont conformes à l'image que j'avais d'eux: deux guignols qui sont pas à la hauteur. Ils savaient tous les deux. Mais ils ont fermé les yeux. En fait cette pratique est répandue: l'Etat dit lutter contre les mafias et les bandes sauf que la tête de l'état est la mafia.
      Les services secrets connaissent les personnalités ainsi que les petits vices des personnalités politiques de premier plan afin de les protéger , cela fait partie de leur job. Valls ne pouvait pas ne pas savoir. Tous deux sont maçons au Grand Orient.
      Valls surveillait certainement tout rival qui pouvait lui barrer la route pour la suite.
      Autre chose le trésorier de FH est un énarque inspecteur des finances. Cela veut dire qu'au sommet de l'Etat ils ont perdu le sens du service public et c'est extrêmement grave.

      Supprimer
    3. hollande savait pour une simple raison:ils ont tous des comptes a l'étranger.si tu es homme politique,élu régional,tu touches des commissions systématiquement sur tout contrat que tu signes,c'est la règle que personne ne viole.alors evidemment tu ne te fais pas payer sur ton compte régulier.la pluspart des grosses boites ont des filiales a l'étranger.c'est vrai pour Tous les partis politiques,ils se sont tous fait coincer au moins une fois

      Supprimer
  9. Valls nous prend pour des quiches.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.