mardi 9 avril 2013

Les 25 ! Les 25 ! Les 25 !

Je rappelle qu'ici même avait été fait un sondage à la suite de l'élection de François XVI, pour savoir, combien de temps ça prendrait avant qu'il arrive à 25% de cote de popularité... Le gros du vote avait été un an. On dirait que les lecteurs du blog ont vu juste...

Hollande, président (très) impopulaire
Le Nouvel Obs, 09/04/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Le président François Hollande perd 5 points de popularité en un mois avec 26% de satisfaits de son action

Encore un chouilla, et c'est bon   

9 commentaires:

  1. oui mais bon rajoy est à combien et monty et cameron et ect.........

    oui il y a angela mais bon son pari en prend plein les dents aussi!

    simplement les temps sont ainssi ! aussi!!!!!!!!!
    même si les "erreurs " du clown de service pése.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. au bout de combien de mois ? Eux au moins ont tenté des réformes

      Supprimer
  2. bonjour Disco et encore merci pour la les reflexions (ne pas oublier les commentateurs)

    Yes !!!
    j'étais dans le gros du peloton et pas le gros du paris roubaix mon Bier Bauch ;-)))

    Al1

    RépondreSupprimer
  3. Redoutons le pire, car moins de 30% n'augure rien de bon.

    Nous regardons sur la table et sous la table. Normal. Quelques fois les fonds-tiroirs pour trouver quelques choses à gratter.

    Mais combiens observent les pieds de la table, et surtout sur quoi repose la table ?

    Cette réflexion est issue de vos commentaires en générale qui sont si riches d'enseignements à tous niveaux.

    Je crains beaucoup plus les actions prisent par un président impopulaire qui n'a rien à perdre, qu'un homme puissant, loyal et apprécié.

    Or, n'en doutons pas un instant, au vu des faits actuels, des décisions importantes sont et seront déterminantes pour le cours et moyen terme.

    Ces décisions ne sont et seront pas forcément visibles à première vu.

    La fourberie socialiste n'a rien à prouver en extrême ignominie, les années Mitterrand sont qu'un exemple et pas des moindres, et certaines zones sombres persistent depuis cette époque…

    Misère.

    RépondreSupprimer
  4. Vous réagissez d'une manière excessive. Pour une raison très simple : Hollande n'est pas un homme d'action. Quel que soit son pourcentage de popularité ou d'impopularité.

    Et c'est bien -une grosse partie- du problème !

    Bref, dire qu'il faille craindre les actions de Neuneu lorsqu'il sera à 10 % est une profonde erreur d'analyse.

    Et le drame de la France il est là. Hollande, c'est dans ses gènes, sa culture, son formatage, ne prend pas d'"action".

    Dès lors les 4 ans restants vont être un terrible chemin de croix pour lui.

    LA SEULE SOLUTION , et la finalement la seule action qu'il prendra afin de survivre (au sens propre) sera de dissoudre.

    Car alors, ce sera très simple :
    -cohabitation immédiate. Un neuneu de l'UMP ira au casse pipe et deviendra le paratonnerre des emmerdements, en tant que chef du gouvernement

    -Hollande pourra inaugurer les chrystanthèmes, se poser en "garant des institutions", passer à la télé pour dire qu'il regrette les morts dans les manifs (il y en aura).

    -il retrouvera ainsi une position d'"équilibre" qu'il aime tant

    En dehors de cette dissolution, il ne se passera rien.

    RépondreSupprimer
  5. c'est marrant, il suit la courbe de tendance,
    https://mega.co.nz/#!E51ygIiB!M4WYAghJZ60rGieZNrC1ek3NsJEvUGElW4JX8Evvg8o

    françois hollande est il une fonction mathématique ?

    RépondreSupprimer
  6. @Anonyme 9 avril 2013 14:17

    Votre raisonnement tient d'une projection, pas d'un fait.

    Vous n'êtes pas le seul a émettre cette hypothèse.

    Mais tout ce gouvernement se révèle une fantasmagorie.

    Je reformule, d'où viennent les ordres et décisions actuels. Quels sont les enjeux et les rapports de forces qui s'expriment ?

    La tempête qui secoue la finance et les Banques n'augure rien de bon, voir se détériore tout en passant outre par dénie et manipulation.

    Ce simple fait suffit à engendrer un climat nauséabond dans l'économie, déjà considérée comme la pire de notre histoire.

    Et ce n'est certainement pas la baisse des taux d'intérêt qui vont suffire à relancer l'investissement indispensable à une hypothétique reprise.

    Les conséquences n'ont plus besoin d'être sous-estimé, elles sont d'or et déjà catastrophiques.

    La finance n'est qu'un aspect, d'autres faits sont préoccupants et ce site en relève un bon nombre.

    Le flou qui s'installe, devient mal sain. Nager en eau trouble sans aucune direction reste aléatoire. Rouler à 140Km en plein brouillard, c'est suicidaire. Faire du surplace, c'est lâcher prise. La marche arrière n'existe pas. Et si nous sommes enlisés, rien ne sert d'accélérer.

    Voila pourquoi des décisions sont et seront prises, mais par qui?


    Misère.

    RépondreSupprimer
  7. N'oublions pas que le Flanby a été élu à la majorité absolue, au suffrage dit "universel" (ça ne manque pas de sel) et que mathématiquement des commentateurs de ce blog ont veauté pour lui.
    Pour ma part je n'ai pas voté au second tour car je ne donne ma voix à aucune des deux ordures parasitaires qui, comme par hasard, étaient présents au second tour.
    Si Mollasson 1er ne recueille que 25% d'opinion favorable c'est qu'environ la moitié de ceux qui ont veauté pour lui ne sont pas contents et se sentent cocufiés et ça, c'est un vrai régal car leur "ripoublique" faisandée commence à se fissurer.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.