mercredi 3 avril 2013

L'Etat italien désormais incapable de payer ses fournisseurs privés

Sans parler de la récession carabinée...

Italie: "probable" recul du PIB de 1,5-1,6% cette année
AFP via boursorama, 03/04/2013 (en Français texte en français )
→ lien
Le gouvernement italien a admis mercredi que le recul du PIB pourrait être plus important qu'attendu cette année et renvoyé de quelques jours l'adoption d'une loi facilitant le remboursement d'arriérés de dette au secteur privé, très attendue par les entreprises en cette période de vaches maigres.

"Cette année, notre PIB reculera de 1,3% si tout va bien. On arrivera probablement à -1,5% ou -1,6%", a déclaré mercredi le sous-secrétaire d'État à l'Economie, Gianfranco Polillo, sur les ondes de la Radio 24.

Le gouvernement italien a par ailleurs renvoyé de quelques jours l'examen en conseil des ministres d'un décret-loi très attendu qui devrait permettre le déblocage de quelque 40 milliards d'euros de dettes contractées ces dernières années par l'administration publique auprès d'entreprises privées.
Vous lisez bien : l'État n'est plus capable de payer les entreprises !

Selon la fédération professionnelle Unimpresa, plus de 215.000 entreprises sont concernées et le montant moyen des arriérés s'élève à 422.000 euros. "L'économie italienne vit une des phases les plus dramatiques de l'Histoire. Le paiement des arriérés permettrait de respirer non seulement aux entreprises créditrices (concernées) mais aussi à toutes celles qui leur sont liées ou leurs fournisseurs", a estimé cette semaine son président Paolo Longobardi.

3 commentaires:

  1. Ah ok, je comprends maintenant pourquoi l'État italien n'a plus de déficit primaire. Il ne paye plus ses fournisseurs privés !
    Facile.
    Pourquoi ne pas faire de même ici ? ;-)

    RépondreSupprimer
  2. La mafia doit commencer à flipper sévère, là.
    Ils sont estimés à 10% de ponction sur le chiffre d'affaires des entreprises italiennes.
    Au passage, on remarque que l'Etat a détourné à son profit, dirait-on, les subsides versés par l'Europe au titre des fonds structurels.

    RépondreSupprimer
  3. C est aussi le cas en France. J'ai des factures de mi décembre où on me dit qu'il n'y a pas encore de budget disponible !

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.