lundi 29 avril 2013

Modernité et progrès : abonner les agriculteurs

Pour les agriculteurs, ressemer sa propre récolte sera interdit ou taxé
Le Monde, 29/11/2011 (en Français texte en français )
→ lien
Dans le champ de l'agriculture, l'usage libre et gratuit des graines ne sera bientôt plus qu'un doux souvenir rappelant des méthodes paysannes d'un autre temps. Surnommées "semences de ferme", ces graines étaient jusqu'alors sélectionnées par les agriculteurs au sein de leurs propres récoltes et replantées l'année suivante.

Depuis plusieurs décennies, ces pratiques n'allaient déjà plus de soi lorsque ces semences étaient protégées par un Certificat d'obtention végétale (COV) – à savoir le droit de propriété des "obtenteurs" de l'espèce. Ressemer ces graines était théoriquement interdit. Mais cet usage demeurait, dans les faits, largement toléré en France. Il est désormais strictement réglementé par une proposition de loi UMP adoptée lundi 28 novembre par le Parlement.



Le "Monsanto act" met les OGM au-dessus de la loi aux Etats-Unis
Le Monde, 05/04/2013 (en Français texte en français )
→ lien
C'est un amendement discret glissé dans une loi budgétaire pour l'agriculture aux États-Unis, mais il provoque scandale et stupéfaction chez les défenseurs de l'environnement et les ennemis des OGM : la justice américaine ne pourra plus s'opposer aux mises en culture de plantes génétiquement modifiées, même si leur homologation est contestée devant un tribunal. Une disposition perçue comme un cadeau aux géants de l'agrochimie, Monsanto en tête.

9 commentaires:

  1. l'interdiction ou la taxe, c'est de la servitude imposée par la force. L'objectif est d'aboutir a une société entierement controlée par les cartels de l'alimentation, main dans la main avec des "collabos" de la politique.
    L'arme des semenciers, se sont les brevets qu'ils emettent afin de rendre illégal les semences de meme categories genetiques et pour lesquelles et ils ont modifié certains genes. La nourriture est l'arme la plus redoutable pour soumettre des peuples...avec l'eau.

    RépondreSupprimer
  2. Il faut surtout que les paysans gardent quelques parcelles en blé non hybridé.

    RépondreSupprimer
  3. UE = lobby

    C'est aussi une demande des agriculteurs, faut pas oublier qu'ils ne respectent rien eux non plus. Pour eux ce n'est pas leur métier de s'emmerder avec des graines qui pousse même plus sur leur terre mais au chercheur, regardé l'histoire de la lavande par exemple, qui pousse plus chez nous mais très bien en Australie va comprendre.

    http://www.mlactu.fr/article/la-lavande-pourrait-ne-plus-pousser-en-provence/687

    Une société prise en charge pour le pire et le pire.

    RépondreSupprimer
  4. Attention ! Critiquer la famille Monsanto (en mal) peut être considéré comme de l'antisémitisme ;o)

    RépondreSupprimer
  5. Lundi 29 avril 2013 :

    Record bientôt battu !

    Bientôt 400 ppm !

    On est des champions, on est des champions, on est, on est, on est des champions !

    Champagne pour tout le monde !

    Lisez cet article :

    Le CO2 va passer un nouveau seuil, "inquiétude "de l'ONU.

    La responsable de l'ONU pour le climat Christiana Figueres a exprimé lundi à Bonn son "inquiétude" et appelé à une action "urgente" devant l'évolution de la concentration de CO2 dans l'atmosphère, sur le point de passer le seuil symbolique des 400 ppm (parties par million).

    Selon l'observatoire Mauna Loa de Hawaï, qui dépend de l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA), la concentration de CO2 sur notre planète a atteint 399.72 ppm, le 25 avril.

    "Nous sommes tout près de dépasser le seuil de 400 pm", a déclaré Mme Figueres aux délégations de plus de 190 pays réunies pour préparer le round de négociations annuel sur la lutte contre le changement climatique, qui se tiendra en fin d'année à Varsovie, selon un communiqué de l'ONU.

    Aussi, "je vous accueille avec une inquiétude plus vive", a-t-elle lancé aux négociateurs, exprimant aussi un "sens de l'urgence plus fort".

    Il s'agit de la première réunion des délégations depuis la conférence de Doha, fin 2012.

    La communauté internationale s'est fixé comme objectif de parvenir en 2015 à un accord obligeant tous les pays, dont les deux grands pollueurs qui sont la Chine et les Etats-Unis, à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES). Il entrerait en vigueur en 2020.

    L'objectif est de contenir la hausse du thermomètre à 2°C par rapport aux niveaux pré-industriels, seuil au-delà duquel les scientifiques estiment que le système climatique s'emballerait.

    Pour parvenir à une température entre 2°C et 2,4°C, il faudrait que la concentration de CO2 plafonne à 350-400 ppm (ou entre 445 et 490 ppm pour la totalité des GES), selon le dernier rapport du groupe d'experts de l'ONU sur le climat, le Giec.

    D'après le Scripps Institution of Oceanography, qui travaille avec l'observatoire de Mauna Loa, la concentration de CO2 pourrait dépasser les 400 ppm en mai, pour la première fois de l'histoire humaine.

    Les premières données observées en mars 1958 s'établissaient à 316 ppm. Avant la période industrielle, et le recours aux énergies fossiles, la concentration de CO2 était estimée à 280 ppm.

    Le niveau de CO2, le principal GES, était probablement de 400 ppm durant la période géologique du pliocène, il y a entre 3,2 millions et 5 millions d'années, quand la terre faisait de 2 à 3 degrés de plus, indique le Scripps dans un communiqué.

    http://www.romandie.com/news/n/CLIMATLe_CO2_va_passer_un_nouveau_seuil_inquietude_de_l_ONU54290420131631.asp

    RépondreSupprimer
  6. Ca ne dérange personne que Monsanto et compagnie s'approprient le vivant. C'est normal.
    Depuis des millénaires les hommes gardaient une partie de la récolte pour faire la semance de l'année suivante. Ils ne revendiquent pas seulement les droits sur leurs cochonneries d'OGM mais sur toutes les graines dont le code génétique a été créer par la nature. Normal.

    RépondreSupprimer
  7. En fait c'est la "disparition" d'une seconde liste de variétés ou populations "à peu d'intérêts économiques", en clair des populations anciennes, qui assortie de cette Loi inique inverse la contrainte de procédure juridique en cas de litige entre sociétés obtentrices ayant inscrit à grands frais leur(s) variété(s) sur la seule liste qui reste sur le Catalogue Officiel des Variétés, dite "liste des variétés standards", et qui jusque là avaient à charge d'apporter la preuve d'une contrefaçon. Désormais c'est au paysan d'apporter la preuve qu'il ne multiplie pas frauduleusement des variétés inscrites sur cette fameuse liste. Or, pour cela il lui faudrait normalement pouvoir "documenter" la nature exacte de la ou des populations qu'il multiplie--par voie sexuelle--devrais-je préciser (car rien n'a été prévu pour certaines espèces ne pouvant se multiplier que par voie végétative, les abrutis !)et qui antérieurement étaient donc inscrites sur la liste passée à la trappe. Moralité, comme il est impossible au paysan de se défendre, Deus ex machina, il convient donc d'apprécier qu'il ne lui est plus possible de multiplier la population locale que depuis plusieurs siècles ses aïeux se transmettaient de générations en générations, et qui plus est généralement génialement bien adaptée au biotope local. Il reste cependant, en grands seigneurs adeptes des vertus de la Loi, 21 variétés d'espèces fourragères et de céréales pour lesquelles le paysan peut comme par devant auto-produire la semence mais à condition de s'acquitter d'une taxe forfaitaire généralement égale à la moitié du tarif pratiqué dans le commerce. Il y a dans cette liste des variétés que plus aucun obtenteur n'inscrit au CVO, gag !
    Sous Sarko et avec seulement 32 députés à l'Assemblée.... dansons la carmagnole, vive les cons, dansons la carmagnole....

    RépondreSupprimer
  8. et hop , on prends les mêmes et on recommence ...
    RSS
    "Le Canard enchaîné" charge Claude Guéant

    Le Point.fr - Publié le 29/04/2013 à 19:59
    L'hebdomadaire satirique affirme qu'un étrange versement de 500 000 euros aurait été découvert lors d'une perquisition au domicile de l'ancien ministre.

    RépondreSupprimer
  9. Je prône la désobéissance civile : http://www.semencespaysannes.org/
    La semence, la sélection empirique des graines par les paysans, l'adaptation lente et progressive du génome des plantes à leur milieu sont à la base de la vie...
    "Quand tu auras coupé le dernier arbre et empoisonné la dernière rivière alors seulement tu t'apercevras que l'argent ne se mange pas..."
    L'espèce humaine est en cours d'extinction.
    teabo

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.