vendredi 19 avril 2013

Pourquoi il ne se formera plus de pétrole et de charbon, et comment expliquer les quantités gigantesques existantes ?

Cette question de la quantité est notamment un des arguments des tenants du pétrole abiotique, expliquant que le pétrole sorti d'un gisement comme Ghawar en Arabie saoudite représente un cube de pétrole de 30 km d'arête.

Il me revient à l'esprit une conférence de Bourguignon, où il expliquait le système de microbiologie des sols, et comment les champignons de l'humus dégradent la lignine des arbres. Et à quoi ressemblaient des forêts au carbonifère avant que n'existent ces champignons...

Car au carbonifère (dont le nom est explicite), de tels champignons n'existaient pas.

Cause de la fin du carbonifère

Le charbon a arrêté de se former il y a près de 290 millions d'années (fin du carbonifère).

Selon une étude ayant comparé l'horloge moléculaire et le génome de 31 espèces de basidiomycètes (Agaricomycetes; « pourriture blanche », groupe qui contient aussi des champignons ne dégradant pas la lignine (pourriture brune) et des espèces ectomycorrhiziennes), cet arrêt de formation du charbon semble pourvoir être expliqué par l'apparition de nouvelles espèces de champignons capables de dégrader la totalité de la lignine grâce à des enzymes (les lignine-peroxydases)9.

Pour les forêts du carbonifère, comme l'explique Bourguignon, il faut s'imaginer d'immenses forêts de conifères, les vivants poussant sur les arbres morts, laissés intacts, car non dégradés... Des marécages gigantesques de bouillasse carbonnée, se formant sur 50 millions d'années... 50 000 fois 1000 ans...





Ces échelles expliquent aussi la taille des gisements...

Quant à aujourd'hui, les champignons savent dégrader la lignine. Il n'y aura plus de nouveau charbon ou pétrole...

14 commentaires:

  1. heu tonio le pétrole se forme en milieu marin (selon les théories actuelles)donc les champi on est tranquille.

    quand au charbon il s'en fabrique encore dans les tourbières des zones froides(lignite) pour cela il suuffit que l'accumulation de carbone soit supérieur à la dégradation. On a d'ailleurs une grosse peur que ces tourbières, avec le rechaufement, fermentent le carbone en méthane et que l'on passe d'un réchauffement gérable à ingérable (enfin d'après la théorie dominante).

    mais çà ne change rien a notre problème car on en sort beaucoup plus qu'il ne s'en forme

    RépondreSupprimer
  2. Quid du pétrole abiotique ?

    RépondreSupprimer
  3. La polymérisation de cycle carboné soumis à de forte pressions et chaleur en sous sol donne du pétrole et du gaz et du charbon.
    Le pétrole est très probablement d'origine abiotique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://www2.cnrs.fr/presse/communique/888.htm?debut=16&theme=

      "Contrairement aux suppositions, c'est un processus purement chimique, et non biologique, qui intervient dans les premières étapes de la formation des gaz naturels et du pétrole. Cette découverte de l'unité "Substances naturelles/ Chimie moléculaire" (CNRS, Université Strasbourg I), remet en cause la thèse selon laquelle les microorganismes initient la transformation des résidus organiques lipidiques en composés sédimentaires stables. Ces résultats paraissent dans la revue Science du 16 juin 2006."


      Bon, après, il faudrait être sûr que le remplacement du stock "d'énergie pas fossile" se fasse au même rythme que sa consommation.

      Sans compter tous les effets pervers de cette énergie quasi gratuite sur nos sociétés ainsi que la pollution générée.

      Supprimer
    2. cet article ne remet nullement en cause l'origine biologique du pétrole, il fait juste le point sur les premières "transformation" de la masse biologique !
      Dire que le pétrole est abiotique est d'une ineptie ....!! Les chercheurs russes étaient déjà sur le sujet bien avant l'invention d'internet, et eux, malgré toutes leur connaissance (largement supérieur aux plaisantins moyen peuplant les forums), ils n'ont rien trouvé....

      Aucune preuve tangible n'a été trouvé concernant, ne serait-ce qu'une "infime proportion" de pétrole abiotique! Ce n'est pas parce que la formation de gaz naturel peut se faire de façon abiotique, que c'est le cas du pétrole !

      Supprimer
  4. Est-ce qu'il y a des personnes qui se sont intéressées au problème du vide laissé après pompage du pétrole ou de l'eau de mer injectée pour faire remonter le pétrole.
    Je m'explique, quand on pompe le pétrole, on enlève de la matière dans notre sous-sol, quelles peuvent être les conséquences?
    Concernant le pompage en mer, on remplace bien souvent le pétrole par de l'eau de mer, quelles peuvent être les conséquences?
    J'ai fais des recherches sur des forums scientifique, personne n'a pu me répondre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellente question à laquelle je n'ai pas trouvé de réponses non plus. Dans tous les cas ne comptons pas sur Chevron, BP, Shell et compagnie pour nous informer !

      Supprimer
    2. cela dépend des caractéristiques physiques (rhéologiques) du réservoir et de son environnement. Par exemple un tsunami a eu lieu en mer du Nord du fait de l'effondrement du plancher océanique car la pression du réservoir qui avait chuté ne participait plus suffisamment au maintien du sol. Cet affaissement a recompressé les roches jusqu'à l'équilibre des pressions et des résistances. Parfois l'extraction se fait par pression (eau, gaz) suffisante pour maintenir l'équilibre.

      --neuneu.

      Supprimer
  5. Chauprade aussi pense que le Pétrole est abitoqiue et qu'il n'y aura pas de crise énergétique.

    M'enfin, toujours est-il que cette théorie du pétrole abiotique rapportait, il y a quelques années, surtout le nom d'oiseau d'allumé ou de conspirationniste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je crois avoir lu, sur nexus je crois, que l'école russe des hydrocarbures avait une toute autre thèse quant à l'origine du pétrole. Fort est de constater qu'en matière de prospection, ce sont bien les sociétés pétrolières et gazières russes qui surprennent le plus par l'emplacement de certains de leurs meilleurs gisements. Là où précédemment les sociétés occidentales, sur la base de leurs modèles d'analyses hors in situ, avaient décrétés qu'il y était impossible d'y trouver quoi que ce soit. Alors la thèse abiotique, certainement, mais sur quels substrats carbonés ?
      De l'humble avis des russes, pas forcément d'origines végétales......

      Supprimer
    2. Merci beaucoup Eric, je vais fouiller de ce côté, ce et caetera m'intrigue. Si jamais vous avez des liens à donner... Merci.

      Supprimer
    3. @ ETCHAMENDY ERIC : Ce qui est drôle, c'est que ces mêmes sociétés aient complètement abandonné cette hypothèse de "pétrole abiotique", et qu'il révèlent eux même, que c'est "l'école classique" qui leur a permis de trouver leur gisement.....

      La thèse abiotique est inepte ! Et ce n'est pas faute d'avoir eu très longtemps des partisans! C'est juste qu'on a jamais rien trouvé en ce sens !

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_du_p%C3%A9trole_abiotique

      La ressusciter tout les quatre matin, c'est comme se lever un jour et dire qu'on a trouver d'autre élément prouvant que la terre étaient plate...

      Supprimer
  6. Le pétrole abiotique ne se renouvelle pas assez vite pour changer quoi que ce soit a l'équation, d'après mes recherches sur le surjet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et quelle recherche? Vous êtes scientifique?

      La bonne blague ! On donne du diplome scientifique au moindre plaisantin sur un forum maintenant?

      Oui, je suis agressif, et non, ça ne m'amuse pas ! La science a déjà largement de sujet à aborder pour que certaines thèses complètement foireuses sur lesquel personne ici n'a jamais travaillé se voit "véhiculé" de façon idiote dans la désinformation la plus totale !

      On a jamais trouvé de preuve qu'il y avait du pétrole abiotique, vraiment...

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_du_p%C3%A9trole_abiotique

      Supprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.