mardi 2 avril 2013

Rocard au forum libé Rennes ce week end

Je vous fais part tel quel d'un mail que j'ai reçu :

Bonjour Disco

Je suis allé écouter Michel Rocard au forum Libé à Rennes ce Week end.
D'entrée les choses étaient calées : "Libé m'a demandé de parler de la gouvernance mondiale". On a pas été déçu.

Après une description de l'état actuel et des causes de la "crise", il en vient à expliquer que la cause principale de cette crise est l'attachement des peuples à leur souveraineté nationale et que, par conséquent, la seule issue possible est l'acceptation par les peuples de la fin de leur souveraineté nationale au profit d'une gouvernance mondiale.

Légèrement troublé par ce raisonnement, je m'en suis allé le retrouver lors des dédicaces pour lui soumettre mon objection : "Les gouvernances nationales ont au moins une qualité, elle sont encore un peu démocratique, contrairement à ce qui est en train de se mettre en place au niveau Européen et mondial". Et lui de me répondre "Pas besoin d'être démocrate pour être novateur".

Amis de la démocratie vous pouvez rentrer chez vous, l'avenir du monde se fera sans les peuples...


Pour ceux qui ne l'ont pas encore lu :

12 commentaires:

  1. Ca a au moins le mérite d'être clair...

    RépondreSupprimer
  2. ah oui c'est puissant!

    Je pensais qu'il suffirait de sortir ses sous de l'euro pour être pas trop mal, je crois qu'il faut aussi sortir d'Europe !

    RépondreSupprimer
  3. Difficile de savoir si la scène est vraie ou pas.

    Mais en tout cas, elle est parfaitement crédible, quand on analyse le passé de ce personnage.

    Rocard fait partie du sérail. Son conflit avec Mitterrand, et quelques déclarations... lui ont donné une aura de "différences", d'"outsider"... alors qu'il est à l'image des crapules actuelles.

    C'est le même groupe, fondamentalement.

    Rocard c'est celui qui a inventé la CSG.

    Au sujet des retraites, comme tous les autres, il a menti pendant 20 ans, etc.

    Et au sujet de l'Europe, c'est un bruxellois convaincu.

    Bref, Rocard n'a jamais été une alternative... juste une copie un peu enjolivée de la crapule de base.

    Mais avec l'âge, il devient acariâtre... et commence à dire tout haut ce qu'il a toujours pensé tout bas : la "démocratie" est une fiction, un mythe pour les veaux... seul compte le projet bruxellois.

    Ce petit éclair d'honnêteté lui vaut il absolution ?

    Absolument pas.

    RépondreSupprimer
  4. Je cite
    "la cause principale de cette crise est l'attachement des peuples à leur souveraineté nationale"
    Je dirais plutôt que la cause principale de cette crise est le non attachement des peuples à leur souveraineté puisque l'abandon d'un bout de celle ci à l'Union Européenne a amené l'Euro qui a permis de générer des dettes non raisonnables qui viennent d'exploser.
    Quant à "Pas besoin d'être démocrate pour être novateur", c'est un hors sujet complet.
    Je crois qu'il est temps que Michel Rocard aille barboter à l'hospice avec Chichi et arrête de gonfler son égo dans des colloques à la c..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah non!l'endettement de la france n'est en aucun cas du a l'euro.ce sont nos politiques qui bradent notre pays aux lobbyies.le cadeau de sarko a tapie n'a rien a voir avec l'euro.quant aux contributions françaises au MEs et autre mécanismes,je ne pense pas que cela nous ait couté très cher.le renflouement se fait via la Bce qui imprime ,qui DONNE de l'argent aux banques qui le reprètent avec intérets aux états

      Supprimer
  5. Rien de neuf là dedans, le vioque est à fond depuis plusieurs années déjà :

    http://lci.tf1.fr/science/environnement/2010-06/climat-rocard-appelle-a-renforcer-la-gouvernance-mondiale-5883590.html
    "L'ancien Premier ministre socialiste français Michel Rocard a estimé mardi à Ottawa que "la création d'une gouvernance mondiale est une priorité" pour lutter contre le réchauffement du climat..... il a estimé que ses problèmes seraient difficiles à régler sans "amputations de souveraineté"

    http://www.romandie.com/news/archives/_Huit_personnalites_dont_Hessel_et_Rocard_parlent_de_gouvernance33160320122016.asp
    "Parmi ces textes, celui de Michel Rocard tend à démontrer l'impuissance des pays et des organismes internationaux et la nécessité d'une strate plus englobante pour lutter notamment contre le réchauffement climatique.

    Le texte de René Passet prône lui la conversion de notre système économique libéral en bio économie, une économie alliant projet politique et lois de la biosphère. Quant à Mireille Delmas-Marty, elle défend une gouvernance mondiale et l'élaboration de biens publics mondiaux tandis que Mikael Doyle explique ce que pourrait être une nouvelle gouvernance mondiale."

    Qu'est ce que l'on peut attendre de la part d'un socialiste à part encore plus de socialisme, quitte à en crever ou à déclencher une guerre (mais une bonne guerre, hein, pour la bonne chose, dans le camp du bien....)

    RépondreSupprimer
  6. Je n'imaginais pas que le système puisse avoir si facile à manipuler les citoyens des pays "Libres", après tout ce qui nous a été raconté sur notre passé.

    CNN Caught Censoring And Manipulating News - RT
    https://www.youtube.com/watch?v=uiiPNVE6Q5Q

    Eg.O

    RépondreSupprimer
  7. http://blogs.lexpress.fr/attali/2013/03/18/faut-il-renoncer-a-la-democratie/

    Attali en forme.

    RépondreSupprimer
  8. Re-revirement de Rocard alors.
    Rocard avait avoué que l'endettement de la France était du à la loi de 1973, en parti.
    http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2012/12/28/293-loi-de-1973-les-aveux-de-rocard-et-deux-nouvelles-pistes-pour-comprendre-l-effet-veritable-de-la-loi

    Ou alors il arrive à concilier les deux choses dans son esprit.

    RépondreSupprimer
  9. Intéressant mais est-ce que la source est sérieuse ? Est-ce que quelqu'un d'autre qui aurait assisté à ce forum pourrait confirmer ? Ce sera dans libé ? :)
    Julien P.

    RépondreSupprimer
  10. Rocard applique la double-pensée (Orwell), c'est tout, il fait partie de l'élite.

    yongtai

    RépondreSupprimer
  11. Rapport d'un journaliste de Libération sur le Forum et l'intervention de Rocard. Nulle trace de "gouvernance mondiale". Même s'il y a, il me semble, une certaine ambivalence. Du langage Novlang quoi. Par une étudiante en journalisme qui a bien appris la leçon.

    "forum de rennes Alternant entre inquiétude et foi en l’avenir, Michel Rocard a proposé des solutions pour parvenir à reconquérir la confiance des peuples. Pour sortir de la crise, un mot d’ordre : solidarité.

    Par Audrey Lebel, étudiante en master de journalisme à Sciences Po Rennes

    Michel Rocard ne veut pas se montrer pessimiste face à la reconquête de la confiance des peuples, mais il est forcé de l’admettre : la crise ne se résoudra pas demain. «Le diagnostique n’a rien de réjouissant. Il est plutôt en voie d’aggravation.»

    Pour lui, qu’on le veuille ou non, une certitude : «Il n’est pas possible de donner l’emploi à tous au dessus de 30 heures par semaine.» Pour contrer la montée du chômage en France, Michel Rocard considère qu’un effort est à fournir par tous les citoyens. Les derniers chiffres estiment à près de 5 millions les Français inscrits à Pôle emploi. Face à ce constat, un mot d’ordre : solidarité.

    Une situation en partie due aux fonds spéculatifs, qu’il n’hésite pas à fustiger. L’ancien Premier ministre a ainsi appelé à «qualifier les excès des banquiers de menace pour l’ordre international», ajoutant avec une pointe de provocation, «moins il y a d’Etat, plus les riches sont tranquilles.»
    "

    http://www.liberation.fr/evenements-libe/2013/04/01/michel-rocard-le-retour-de-la-confiance-depend-du-retour-a-une-pensee-collective_892811

    Julien P.

    RépondreSupprimer

Si votre commentaire n'apparaît pas tout de suite, c'est normal. Il doit être validé avant publication.